Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
église paroissiale Saint-Laurent

le mobilier de l'église paroissiale Saint-Laurent

Dossier IM04000772 réalisé en 2005

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées tableau commémoratif des morts, confessionnal, bénitier, chaire à prêcher, fauteuil de célébrant, meuble de sacristie, dais de procession, chandelier d'autel, bouquet d'autel, burette, plateau à burettes, croix d'autel, tronc à quêter, bannière de procession, croix de procession, croix, statue-reliquaire, tour d'autel, chasuble, étole, manipule, voile de calice, bourse de corporal, buste, statue, cadre, cloche, niche, autel, gradin d'autel, tabernacle, tableau d'autel, retable, confessionnal, clôture de choeur, canon d'autel, chandelier d'autel, clochette d'autel, croix d'autel, vase d'autel, calice, ciboire, ostensoir, encensoir, navette à encens, baiser de paix, bannière de procession, croix de procession, buste-reliquaire, haut-relief, statue, tableau, antependium, chape, chasuble, étole, manipule, lustre
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Barrême
Localisation Commune : Saint-Lions
Auteur(s) Auteur : Genty Alexandre, dit(e) Genti,
Alexandre Genty , dit(e) Genti

Genty ou Genti, Alexandre : peintre, sculpteur, doreur de Peiresc (Annot) ; actif à Castellane (1785), à Saint-Lions (prix-fait de 1769).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, sculpteur

Annexes

  • Liste du mobilier de l'église paroissiale Saint-Laurent de Saint-Lions

    Liste du mobilier étudié

    - ensemble du maître-autel (autel, 2 gradins d'autel, tabernacle)

    - ensemble de l'autel de la Vierge (autel, 2 gradins d'autel, tabernacle)

    - statue (petite nature) : La Vierge à l'Enfant

    - tableau d'autel: La Charité de saint Laurent

    - fonts baptismaux

    - chandelier-bouquet d'autel (n° 1)

    - chandelier-bouquet d'autel (n° 2)

    - croix d'autel, statue: Christ en croix

    - lampe de sanctuaire

    - croix de procession

    - chemin de croix

    - couronne de statue

    - statue-reliquaire (demi-nature) : Saint Laurent

    - chape

    - ensemble de vêtements liturgiques (n° 1) : chasuble, étole, manipule, bourse de corporal, voile de calice (ornement rouge)

    - ensemble de vêtements liturgiques (n° 2) : chasuble, étole, manipule, bourse de corporal, voile de calice (ornement rouge)

    - ensemble de vêtements liturgiques: chasuble, étole, manipule (ornement violet)

    - voile de calice

    - ensemble de 2 statues (petite nature) : Le Sacré-Coeur, La Vierge à l'Enfant dite Notre-Dame-desVictoires

    - statue (petite nature) : Saint Joseph et l'Enfant Jésus

    - statue (demi-nature) : Saint Louis de Gonzague

    - statue (petite nature) : L'Enfant Jésus, Salvator mundi

    - statue (demi-nature) : Saint Laurent, brancard de procession

    - tableau: La Nativité de la Vierge (?)

    - cloche

    Liste du mobilier non étudié

    TABLEAU COMMEMORATIF DES MORTS de la guerre de 1914-1918 et BUSTE de sainte Jeanne d'Arc 2e travée, côté gauche. Plaque de marbre gris clair à bord supérieur en forme de cloche. Croix et palmes gravées et peintes faux or. A LA MEMOIRE DES SOLDATS DE ST LYONS MORTS POUR LA France / GUERRE 1914-1918 ; 4 noms. H = 77.

    Buste en plâtre peint. H = 45.

    2e quart 20e siècle.

    CONFESSIONNAL

    Angle nord-ouest de la nef. Noyer. Une seule loge. Battant à barreaux de section rectangulaire. Corniche moulurée. Amortissement en segment portant une croix latine. Communication par une plaque métallique perforée.

    4e quart 19e siècle (entre 1880 et 1891).

    BENITIER

    Encastré dans le mur sud à côté de la porte. Sorte de brèche gr18e avec veines de quartz blanc, bordure supérieure polie. Plan rectangulaire à angles arrondis. La = 38.

    19e siècle.

    CHAIRE A PRECHER

    Suspendue dans la 2è1ne travée sud. Plan heptagonal, élévation droite, culot pyramidal. Noyer. Panneaux simplement moulurés sur la cuve; deux petits pilastres cannelés rapportés sur le dorsal; denticules sur l'abat-voix. Mauvais état.

    3e quart 19e siècle (entre 1857 et 1870).

    FAUTEUIL DE CELEBRANT

    Déposé. Mélèze peint en vert. Dossier plein à deux panneaux rectangulaires, moulures petit cadre. Mauvais état.

    2e moitié 19e siècle.

    MEUBLE DE SACRISTIE

    Noyer teinté. Corps inférieur: un chasublier à 10 tiroirs entre deux colonnes de quatre tiroirs ; le chasublier est fermé par deux battants, les tiroirs latéraux par un battant. Panneaux à moulures petit cadre. Corps supérieur plus récent, en noyer naturel. Cinq petits placards juxtaposés surmontent une rangée de 7 tiroirs: un large entre six plus petits. Mauvais état, bois vermoulu.

    Corps inférieur: 1887 (A. P. ).

    DAIS DE PROCESSION

    Déposé. Bois peint. Colonnes doriques soutenant quatre volutes assemblées sous une boule dorée portant une croix tréflée. Entièrement cassé.

    2e moitié 19e siècle.

    2 CHANDELIERS D'AUTEL (N° 1)

    Tilleul doré. Décor en demi relief dans la masse. Pied à volutes en grecques, tige en balustre. (Analogues à ceux conservés dans l'église paroissiale Saint-Honorat de Clumanc). Très mauvais état, bois cassé, vermoulu, dorure disparue.

    2emoitié 18e siècle.

    2 CHANDELIERS D'AUTEL (N° 2)

    Analogues à ceux du maître-autel (cf. infra). Bronze doré. Le balustre de la tige n'est qu'à demi godronné et la volute d'acanthe du pied est remplacée par une demi-palmette. H=49.

    2e moitié 19e siècle.

    CROIX D'AUTEL ET 6 CHANDELIERS D'AUTEL

    Bronze doré. Pied de plan triangulaire avec trois supports en patte de lion surmontée d'une demi-palmette en volute; tige en balustre godronné dans la partie inférieure, fuselée et cannelée dans la partie supérieure; collerette godronnée. Bustes du Christ, de la Vierge et de saint Joseph. Croix à extrémités en coquille; Christ aux pieds juxtaposés. Croix : h = 68, la = 55. Chandeliers : h = 49.

    Entre 1884 et 1891.

    2 CHANDELIERS D'AUTEL; BOUQUETS D'AUTEL (N° 1)

    Sur le maître-autel. Bronze doré. Pied ajouré en forme de dôme, divisé en trois supports. Tige cylindrique portée par un ange en prière, sur laquelle sont rapportées quatre tiges portant les binets et des fleurs (lys et marguerites). H = 80.

    Ils font probablement partie des deux paires de candélabres acquises entre 1884 et 1891.

    2 CHANDELIERS D'AUTEL; BOUQUETS D'AUTEL (N° 2)

    Sur le maître-autel. Bronze doré. Pied de plan triangulaire ajouré, divisé en trois supports, avec une coupelle au sommet. Tige cylindrique, sur laquelle sont rapportées deux tiges portant les binets et des fleurs de lys. H = 41.

    2e moitié 19e siècle.

    BURETTES; PLATEAU A BURETTES

    Burettes en verre taillé et plateau en cuivre doré. Une burette manque.

    2e moitié 19e siècle.

    2 TRONCS A QUETER

    Noyer. L'un a des faces assemblées à queues d'aronde et des fermetures en fer forgé ; h = 18, la = 26. L'autre des côtés cloués et deux entrées de serrure carrées (disparues) ; h = 19, la =29.

    19e siècle.

    2 BANNIERES DE PROCESSION

    Eléments du 19e siècle remontés sur des tissus récents. Une sur fond rouge, toile peinte représentant saint Laurent et monogramme M en drap d'or très rembourré et paillettes. Dentelle de fil et de lames dorés. Une sur moire blanche à bord inférieur découpé en quatre chevrons. Application de tissus : Immaculée Conception à robe en lamé argent, manteau en taffetas bleu, nuée en drap d'or; visage, doublure du manteau et serpent en papier peint. Hampe en bois doré à croix tournée. H = 125, la = 85.

    Entre 1870 et 1884.

    CROIX DE PROCESSION

    Bronze argenté. Noeud en forme de vase avec fr18e de pampres. Extrémités ajourées, composées d'un fleuron encadré de deux C bordés de feuilles d'acanthes et surmonté d'un bouquet de feuilles d'acanthes. Titulus porté par un ange. H tot = 170 ; partie en bronze: h = 66.

    2e moitié 19e siècle. Entre 1884 et 1891 ?

    CROIX; STATUE: Christ en croix

    Accrochée à l'arc triomphal. Bois, repeint en blanc (Christ) et en bleu. H = 50 environ.

    1878 (A. P.).

    STATUE-RELIQUAIRE: Vierge à l'Enfant

    Carton-pâte peint et doré. Très mauvais état: l'Enfant et l'attribut manquent. Crochet pour fixer une couronne à l'arrière de la tête.

    Bénie le 10 août 1858.

    TOUR D'AUTEL (N° 1)

    Tulle brodé de lames dorées, froncé. Bordure inférieure festonnée; fines franges en fil doré. Roses et épis de blé. H = 60. Etat médiocre.

    2e moitié 19e siècle.

    TOUR D'AUTEL (N° 2)

    Satin à chaîne en soie blanche et trame à quatre brins ·de coton blanc, broché de vert, panne, rose, bordeaux et argent. Franges à bouillons en cordonnet doré. H = 27. Mauvais état.

    19e siècle.

    CHASUBLE; ETOLE; MANIPULE; BOURSE DE CORPORAL; VOILE DE CALICE (N° 1) (ornernent violet)

    Taffetas de soie à décor de petits chevrons par flottés de chaîne supplémentaire. Doublure en bougran rose. Etole et manipule en forme de spatule large. Orfroi de la chasuble remplacé par du damas à fond satin violet. Manipule en mauvais état.

    1e quart 19e siècle ( ?)

    CHASUBLE; ETOLE; MANIPULE; BOURSE DE CORPORAL; VOILE DE CALICE (N° 2) (ornement rouge)

    Petit façonné à fond satin de soie cramoisie, brodé à la Cornély en jaune cerné de rouge. Motifs du tissu: quadrilobes à petits redents contenant une croix à extrémités fleurdelysées et fleur centrale, entourés d'un réseau de rinceaux de feuillages stylisés. Orfroi de la chasuble: I.H.S. avec croix dans quadrilobe entouré de feuilles de vigne et d'acanthes en rinceau.

    Entre 1884 et 1891

    CHASUBLE; ETOLE; MANIPULE; BOURSE DE CORPORAL; VOILE DE CALICE (N° 3) (ornement blanc)

    Petit façonné à fond satin de soie blanche. Orfroi dessiné par galons tissés jaune et marron. Franges en coton jaune et rouge. Motifs du tissu: quadrilobes liés par des cercles, contenant une croix composée de fleurs et de feuilles, dont certaines à pommes de pin. Galons à motifs de rinceaux néo-romans et de fleurs de chardon.

    2e moitié 19e siècle.

    CHASUBLE; ETOLE; MANIPULE; BOURSE DE CORPORAL; VOILE DE CALICE (N° 4) (ornement blanc)

    Satin de soie blanche, brodé polychrome à la Cornély. Orfroi de la chasuble: I.H.S. au centre d'un rinceau jaune entourant un pampre entre deux épis de blé. Sur les autres pièces, une grappe de raisin entourée par quatre feuilles de vigne. Satin usé.

    2e moitié 19e siècle.

    CHASUBLE; ETOLE; MANIPULE; BOURSE DE CORPORAL; VOILE DE CALICE (N° 5) (ornement vert)

    Petit façonné soie (?) vert clair et vert-jaune; franges et galons tissés jaune et marron. Orfroi dessiné par galons. Réseau de croix grecques à extrémités retranchées, alternant avec des fleurs cruciformes.

    4e quart 19e siècle (?) ; 1er' quart 20e siècle (?)

    CHASUBLE; ETOLE; MANIPULE; BOURSE DE CORPORAL; VOILE DE CALICE (N° 6) (ornement noir)

    Petit façonné à fond satin; décor de petits cercles contenant une croix, séparés par quatre petits points groupés. Au centre de l'orfroi, broderie blanche et noire à la Comély, rapportée. I.H.S. dans quadrilobe à chardons.

    1er quart 20e siècle (?)

    CHASUBLE; MANIPULE; BOURSE DE CORPORAL; VOILE DE CALICE (ornement noir)

    Velours coupé. Orfroi dessiné par galons. Galons tissés noir et blanc, à motifs (noirs) de crânes et os (cf. église de Barrême) dont un plus large avec bordure de larmes. Doublures en bougran noir, très usées.

    1er quart 19e siècle (?)

    CHASUBLE; MANIPULE; VOILE DE CALICE (ornement doré)

    Drap d'or sergé, galons dorés à chevrons, motifs géométriques et petites fleurs. Orfroi dessiné par galons. I.H.S. en broderie de fils d'or sur rembourrage, cernée de soie rouge. Lettres gothiques.

    2e moitié 19e siècle.

    3 ETOLES

    - Soie blanche. Cannetillé, avec croix rapportée brodée au petit point, en jaune et marron clair, dans un carré de chant.

    4e quart 19e siècle.

    - Réversible, de forme spatule. Petit façonné fond satin de soie blanche et violette. Galons tissés jaunes et marron.

    1ère moitié 20e siècle.

    - Drap d'or avec polylobe rapporté brodé au point de croix: croix fleurdelysée jaune sur fond bleu, dans un cercle entouré de demi-cercles verts et de motifs rouges sur fond Jaune.

    1ère moitié 20e siècle.

    MANIPULE

    Sergé de soie jaune, broché de soies polychromes, de fil et de lame argentés. Fleurs.

    1er quart 19e siècle.

    3 BOURSES DE CORPORAL

    - Damas blanc à fleurs.

    18e siècle (?)

    - Moire blanche.

    18e siècle ou 19e siècle.

    - Sergé à chaîne de soie jaune très espacée et trame en bourrette ou coton beige et lame argentée, broché de soies polychromes. Trois roses sur une ume ajourée argentée.

    1ère moitié 19e siècle.

    - Petit façonné vert.

    2e moitié 19e siècle.

    VOILE DE CALICE

    Damas de soie blanche identique à celui de l'ensemble (N° 1).

    1ère moitié 19e siècle?

    STATUE: Saint Antoine de Padoue

    Choeur. Plâtre peint. H = 105

    Elle fut offerte par M. L'abbé Martel, entre la visite pastorale de 1891 et l'inventaire mobilier de 1905.

    CADRE

    Bois, décor en bas relief doré sur fond bleu. Entièrement cassé.

    2e moitié 18e siècle.

    CLOCHE

    Arcade sud. Bronze. Immaculée Conception sur le côté sud, Christ en croix sur le côté nord. Inscription côté sud: VEUVE PAUL BLANC JEAN AN... / MARRAINE.

    Inscription côté nord: MARIE VIRGINIE CHARVET / S LIONS 1873. Baudoin (?) FONDEUR MARSEILLE.

    1873.

    Liste des objets disparus ou non identifiables mentionnés dans les archives

    Tableau du Rosaire, le 12 avril 1648

    La confrérie du Rosaire demande à avoir une chapelle « a cousté gauche dans l’église parrochiale dudict lieu, laquele ils prometent audict nom omer d'un tableau du mistere du saint Rosaire et d'autres ornements requis et necessaires pour y fere le service à la très sainte Vierge... ».

    A. P. Saint-Lions, Registre de la Confrérie du Rosaire, commencé le 12 avril 1648, :f° 1.

    Inventaire mobilier de la chapelle du Rosaire, 1683

    Chasuble, étole, manipule réversible, une aube et son cordon,

    Un pavillon de ciboire,

    Quatre écussons peints sur fer-blanc,

    Deux anges en ronde-bosse,

    Deux chandeliers en laiton,

    Une coupe d'argent pour le calice, un soleil d'argent et un pied d'argent pour les deux.

    Un baiser de paix en argent,

    Deux antependia en « pignoir » et un en damas,

    Une écharpe en taffetas jaune,

    Un voile de calice de taffetas rouge, doublé de pignoir,

    Une autre écharpe couleur de feu,

    Une bannière de procession,

    Une ampoule à huile sainte (?) en étain et son plat.

    Visite pastorale de 1718

    Tableau d'autel avec cadre en bois de noyer, représentant la sainte Vierge entre saint Laurent et un évêque « qu'ils appellent saint Lions »,

    Un bon tabernacle [en bois] doré,

    Un autel en plâtre.

    Vases sacrés: un calice d'argent bien doré, avec sa patène de même et un à coupe d'argent et pied de cuivre.

    Deux ciboires, l'un petit, l'autre plus grand, avec pied d'argent non doré. (En fait, la moitié des vases sacrés appartient à la confrérie du Rosaire.)

    Un soleil d'argent sans pied.

    Deux chandeliers de leton, deux de bois doré,

    Un crucifix régulier,

    Deux vieilles burettes d'étain,

    Une clochette pour l'élévation,

    Un encensoir et navette malpropres,

    Une boète et un moule pour les hosties,

    Une croix de procession propre,

    Une lampe de leton que le prieur est chargé de faire brûler d'une croix à l'autre.

    Un certain nombre d'ornements liturgiques.

    La confrérie du Rosaire possède sa chapelle et ses meubles.

    Visite pastorale de 1722 : rien n'a changé et l'ordonnance n'a pas été exécutée.

    Visite pastorale de 1750

    La cloche est rompue.

    Chapelle du Rosaire :

    Tableau et retable neufs et assez propres; il faut un gradin dans le même goût que le quadre,

    Un petit balustre bois de noyer pour former la séparation de la nef.

    Chasubles dont une de moire couleur d'or, une de camelot blanc «avec ses assortiments ».

    Visite pastorale de 1764

    Tabernacle en bois doré.

    Retable encore bon.

    Six chandeliers de cuivre et une croix qui doit être remplacée.

    Il n'y a qu'un seul parement d'autel en cuir doré encore bon.

    Deux crédences à côté de l'autel.

    Chasuble de satin à petites fleurs avec un galon d'or faux qui a besoin de quelques petites réparations.

    Chasuble de camelot blanc uni avec un galon de soye à toutes couleurs, qui doit aussi être réparée.

    Chasuble verte de soye avec la croix de violet qui n'a point de manipule.

    Chasuble de camelot goffré vert, en bon état, avec un galon de soye vert et rouge.

    Chasuble de moire violette avec une croix en jaune, presque toute neuve avec un galon d'argent à système, dont l'étole et le manipule doivent être réparés.

    Chasuble de satinà fleurs blanches et vertes avec un galon d'argent à système, dans un assez bon état.

    Chappe de satin à fleurs de toute couleur avec un galon de soye jaune très bonne.

    Linges.

    Confessionnal bois de noyer presque neuf.

    La bannière représentant saint Laurens et la sainte Vierge doit être remplacée.

    Chapelle du Rosaire:

    Autel et retable bons.

    Quatre chandeliers et une croix de cuivre.

    Deux rideaux de coton vert pour couvrir le tableau.

    Prix-fait de réparation du maître-autel et du tableau, le 10 août 1769

    Passé entre le curé et les recteurs des confréries de la paroisse de Saint-Lions et le sieur Alexandre Genty, peintre et sculpteur du lieu de Peiresc, pour la S01TI1ne de 55 livres: Confection de quatre gradins à filure dorée tant en haut qu'en bas, l'intérieur marbré à couleur vive.

    Le cadre du tableau de l' autel sera marbré et garni de cinq rosettes sculptées et dorées.

    Le tableau sera rafraîchi avec de l'huile de poisson et réparé aux endroits qui en sont susceptibles. Le peintre retouchera les parties du tabernacle qui ont souffert.

    Il relèvera ledit tableau sur lequel il fera porter un dais dont le ciel sera d'une toile peinte représentant une descente du saint Esprit et la frange sera de carton peint en dedans et en dehors en guirlande.

    Le tableau dudit maître-autel sera encadré par deux niches d'un mètre environ de hauteur avec largeur convenable et deux baguettes dorées coupées dans le milieu pour une marbrure; elles seront ornées de deux gloires dorées d'environ 25 cm de hauteur chacune; le fond de la niche sera rempli de plâtre en ovale peint en vert et les vides entre les niches seront peints en jaune.

    Visite pastorale de 1779

    Mention d'un buste-reliquaire de Saint-Laurent, contenant les reliques de ce saint et de saint Roch.

    Registre de la paroisse (19e siècle)

    Chemin de croix érigé le 5 août 1832.

    Maître-autel érigé «par le zèle de M. Pascal, directeur du grand séminaire de Digne (et par le secours de sa famille), le 12 août 1832.

    Objets achetés par l'église entre 1853 et 1859 :

    4 chandeliers (d'autel) en bois doré: 30 F 75.

    4 chandeliers en cuivre avec souche: 46 F.

    Buste de la Vierge : 109 F, port compris.

    Une petite croix d'autel: 3 F.

    Deux petits chandeliers blanchis: 3 F.

    Six bouquets pris à Marseille : 18 F.

    Six bouquets pour l'autel de la Vierge : 18 F.

    Une pente pour l'autel de la ste Vierge.

    Six vases en porcelaine : 12 F.

    Deux pentes d'autel: 44 F.

    Chape fond blanc, en soie : 90 F.

    Chasuble rouge en soie: 50 F.

    Visite pastorale de 1857

    Un grand calice à coupe en argent et pied en cuivre argenté, sa patène (encore présent en 1870).

    Visite pastorale de 1870

    Deux bannières de procession usées (remplacées en 1891).

    Quatre garnitures de canons d'autel.

    Visite pastorale de 1891

    Autel de la Vierge, gradins et tabernacle en bois peint et doré, devant être prochainement remplacé.

    Calice en argent et un en vermeil (acheté en 1876).

    Deux ciboires.

    Un ostensoir.

    Un dais en drap d'or en bon état.

  • Transcriptions d'archives

    Inventaire mobilier de la chapelle du Rosaire, 4 janvier 1683 :

    « ...Plus quatre suaires qui sont au coffre de nostre Dame, non moins que les pieux ornements de l'autel, scavoir: sept nappes, une chesuble, une estolle, une manipule double couleur, une aube et son courdon, un pavillon, quatre escussons en peinture sur le fer blanq, deux anges en bosse, deux chandelliers louton. En outre, il y a en ladite confrerie et dont le curé du lieu doit estre chargé, une coupe d'argent pour le calice, un soleil d'argent aussi et un pied d'argent pour les deux différents vases et une paix pareillement d'argent à célébrer, deux devants d'autel en pignoir et un de damas, une escherpe taffetas jaune et un voile pour le calice de taffetas rourge* et pignoir en doubleure, une autre escherpe coleur de feu et une bannière, une huillière d'estain et son plat de mesme meta1. Vacat pour ne servir de rien. »

    Prix-fait de réparation du maître-autel et du tableau, le 10 août 1769 :

    Passé entre le curé et les recteurs des confréries de la paroisse de Saint-Lions et le sieur Alexandre Genty, peintre et sculpteur du lieu de Peiresc :

    «1° : il fera quatre gradins à filure dorée tant en haut qu'en bas, l'intérieur marbré à couleur vive.

    2° : il marbrera le cadre du tableau de l'autel dans le même goût, sur lequel il posera cinq rosetes* sculptées et dorées de bon or. Il rafrechira* le tableau avec de l'huile de poisson et le réparera aux endroits qui en sont susceptibles ainsi que le tabernacle dont il retouchera les parties qui ont souffert.

    3° : il relèvera ledit tableau sur lequel il fera porter un dais dont le ciel sera d'une toile peinte représentant une descente du saint Esprit et la frange sera de carton peint en dedans et en dehors en guirlande.

    4° : aux deux cotés du tableau dudit maître-autel, il sera fait deux niches de quatre pans de hauteur avec largeur convenable et deux baguettes dores coupées dans le milieu pour une marbreure ; elles seront ornées de deux gloires dorées d'un pan de hauteur chacune, suportée* par une planche ou piédestal dont la fileure sera ornée et le milieu marbré; le fond de la niche sera rempli de plâtre en ovale qui sera peint en verd* et les vouides* que laisseront les niches seront peints en jaune ;

    S'obligeant ledit sieur Genty de metre* du bon or du Pérou dans ladite dorure et des couleurs vives dans l'ouvrage ci-dessus, pour lequel lesdits recteurs s'obligent de payer audit sieur Genty la somme de cinquante-cinq livres au fur et à mesure de son travail ... » qu'il exécutera tout au long de cette année. Si le délai est dépassé, les recteurs seront déchargés de leurs obligations.

    « La présente faite double à St Lions, le dix août mil sept cens soixante-neuf»

    Feuillet volant conservé dans le registre de la confrérie du Rosaire de Saint-Lions.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez, 1708-1723. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 18.

    Visites pastorles de 1718 et 1722.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez, 1745-1753, 1764 à 1768, 1775, 1779 à 1781, 1785 à 1788. Registre tenu successivement par Louis Jacques François de Vocance (évêque de Senez de 1741 à1756), Antoine-Joseph D'Amat de Volx (évêque de Senez de 1757 à 1771), Étienne François Xavier des Michels de Champorcin (évêque de Senez de 1771 à 1773), Jean-Baptiste Charles Marie de Beauvais (évêque de Senez de 1774 à 1783), Sixte-Louis-Constance Ruffo (Roux) de Bonneval (évêque de Senez de 1783 à 1784), Jean-Joseph-Victor de Castellane-Adhémar (évêque de Senez de 1784 à 1788). Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 19

    Visites pastorales de 1750, 1764, 1779.
  • Procès-verbaux des visites pastorales, évêché de Digne, doyennés d’Allos, Annot, Banon, Barcelonnette, Barrême, de 1840 à 1879. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 86

    Visites pastorales de 1857 et 1870.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne, 1884 - 1891. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 93

    Visites pastorales de 1891.
  • Registre de la confrérie du Rosaire de Saint-Lions. Commencé le 11 avril 1648. Archives paroissiales, Barrême : non coté.

  • Registre de la paroisse de Saint-Lions. 2e moitié 19e siècle. Archives paroissiales, Barrême (déposées au presbytère de Barrême) : non côté.

  • Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la fabrique d'église de Saint-Lions dressé en exécution de l'art. 3 de la loi du 9 décembre 1905. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 V 66.

    Inventaires du 12 mai 1905 et du 12 février 1906.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Reynier Françoise