Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
église paroissiale Saint-Jacques

le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jacques

Dossier IM04000687 réalisé en 2005

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées tableau commémoratif des morts, bénitier, exposition, confessionnal, fonts baptismaux, chaire à prêcher, clôture de choeur, lustre d'église, canon d'autel, chandelier d'autel, bouquet d'autel, croix d'autel, bannière de procession, croix de procession, lanterne de procession, tronc à quêter, tour d'autel, garniture de dais de procession, chape, chasuble, étole, manipule, bourse de corporal, voile de calice, statue, tableau
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Barrême
Localisation Commune : Saint-Jacques
Auteur(s) Auteur : Edelink, graveur
Auteur : Jaillot Hubert, éditeur
Auteur : Mondhare,
Mondhare

Mondare ou Mondhare : graveur, éditeur et marchand d'estampes et de cartes géographiques à Paris .

Louis-Joseph Mondhare : actif à Paris dès 1759. Décédé à Paris en août 1799. À partir de juin 1784, il travaille en association avec son gendre Pierre Jean (1754-1829), marchand d'estampes originaire du Mesnilbus, qui lui succède après sa mort.

Source : data bnf.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marchand
Auteur : La Statue Religieuse,
La Statue Religieuse

La Statue Religieuse (Pacheu, Lecaron et Peaucelle), fabricants de statues au 64 rue Bonaparte à Paris, est peut-être fondé en 1907.

La statue religieuse est la dernière appellation de nombreuses maisons de fabricants d'ameublement d'églises : Raffl, Peaucelle-coquet, Raphaël Casciani, Cachal-Froc (anciennement Froc-Robert), Frédiani, Verrebout, Delin, Costet, Salvatore Marchi, Besand, Solon, Poiret, Blondeau, Senart et Cie, Arnoult, A. Bognio jeune et Cie, Lagarde, Pillet (toutes ses maisons sont mentionnées sur le catalogue n°59 de La Statue Religieuse).

En 1895, la maison Raffl (sise au 64 rue Bonaparte) est reprise par des associés : les Dellin, Pacheu, Le Caron.

En 1907, c'est la maison Cachal-Froc qui rejoint la maison Raffl, fondant peut-être à cette date La Statue Religieuse.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues
Auteur : Cachal-Froc,
Cachal-Froc (1872 - 1907 (?))

Fabricant de statues et ameublements d'église, maison sise au 30 rue Vavin à Paris, fondée en 1872 (anciennement Froc-Robert) et reprise, peut-être en 1907, par la maison Raffl - La Statue Religieuse.

Un catalogue est paru en 1895.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues
Auteur : Galard,
Galard

Maison de fabricants de statues dont la première mention dans l'Indicateur marseillais date de 1844, la maison est alors sise 11 rue d'Aix et est tenue par Joseph Marius (1803-1868).

On trouve une nouvelle mention en 1850 avec une orthographe différente : Gallard, qui est dit statuaire en carton, toujours à la même adresse.

En 1852, mention de Gallard Fils, sculpteur dans la rubrique statuaire en carton et Galard dans la rubrique sculpteur, l'adresse a changé : 74 rue Bernard du Bois.

En 1854, idem mais figure aussi dans la rubrique plâtrier.

En 1855, Galard et Fils, statuaire, fabricant d'ornements d'église en tous genres, 11 rue d'Aix.

1859, idem mais 27 rue de La Fare (atelier).

1864, idem et aussi 39 rue Tapis-Vert (boutique ?).

1870, Galard et soeur, fabricants d'ornements d'église, spécialité de statues religieuses (même adresse qu'en 1864). Il s'agit de Raymon Galard (1826-1905) et Thérèse.

Entre 1885 et 1896, Galard Raymond, 27 rue de la Fare.

De 1903 à 1905, Galard R., 157 bd de la Madeleine.

1905, Galard (sans profession spécifiée).

De 1901 à 1905 Galard (L. Ramat successeur), statuaire, 27 rue de La Fare.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues
Auteur : Larrieu et Cie, fabricant de statues
Auteur : Bouasse-Lebel, éditeur
Auteur : Patritti Fidèle-Maria,
Fidèle-Maria Patritti (1811 - 1867)

Peintre d'origine italienne né le 22 août 1811 à Saint-Maria-Maggiore (dans la région du lac Majeur), mort à Brignoles en 1867. Actif dans les Alpes-de-Haute-Provence de 1833 à sa mort ; il signe en général "Patritti".

Associé à son frère Pierre.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, (?)

Annexes

  • Liste du mobilier de l'église paroissiale Saint-Jacques, Saint-Jacques

    Liste du mobilier étudié

    - ensemble du retable du maître-autel

    - retable et tabernacle du maître-autel

    tableau d'autel: Saint Jacques, saint Martin, la Vierge et l'Enfant Jésus

    - ensemble de 2 luminaires d'applique

    - exposition

    - ensemble des autels de la Vierge et de saint Joseph (2 autels, 4 gradins d'autel, 2 tabernacles et 4 placards)

    - prie-Dieu à armoire et pupitre

    - ensemble de 3 canons d'autel (style néo-gothique)

    - ensemble de 3 chandeliers d'autel (n° 1)

    - ensemble de 3 chandeliers d'autel (n° 2)

    - chemin de croix

    - statue-reliquaire (statuette) : Enfant Jésus

    - statue-reliquaire (demi-nature) : Saint Jacques le Majeur

    - statue-reliquaire (petite nature) : Saint Martin évêque

    - statue-reliquaire (petite nature) : Vierge à l'Enfant, 2 couronnes de statue et voile de statue

    - tour d'autel

    - chape

    - ensemble de vêtements liturgiques: chasuble, étole, manipule, bourse de corporal, voile de calice (ornement rouge)

    - ensemble de 5 statues : le Calvaire et les larrons, 2 culots

    - statue (petite nature) : Le Sacré-Coeur

    - statue (petite nature) : Saint Jacques

    - statue (petite nature) : Saint Joseph et l'Enfant Jésus

    - statue (petite nature) : Sainte Jeanne d'Arc

    - statue (demi-nature) : Vierge à l'Enfant

    - estampe : le Christ en croix

    - tableau: Saint Pierre, saint Martin et la Vierge à l'Enfant

    - tableau: La Vierge à l'Enfant, cadre

    Liste du mobilier non étudié

    TABLEAU COMMEMORATIF DES MORTS de la guerre de 1914-1918

    Arc triomphal, côté sud. Plaque de plâtre peint bronze doré, rectangulaire, décor en bas relief. Un ange de profil tend une couronne de laurier vers un crucifix. PAROISSE DE SAINT-JACQUES et deux noms. H == 70. (Identique à ceux de Clumanc.)

    1er quart 20e siècle.

    BENITIER

    Pierre grise. Plan rectangulaire arrondi, élévation semi-circulaire. Extérieur godronné.

    19e siècle.

    EXPOSITION

    Déposé. Bois doré.

    18e siècle (?)

    CONFESSIONNAL

    Elévations droites. Loge du prêtre plus haute que les loges des pénitents. Battant à barreaux tournés.

    19e siècle.

    FONTS BAPTISMAUX

    Vasque en pierre, recouverte de peinture grise, partiellement encastrée dans un support maçonné contre l'angle sud-ouest de la nef. Couvercle plat en bois peint en gris, épousant la forme de la vasque.

    19e siècle (?)

    CHAIRE A PRECHER

    Déposée. Noyer.

    La somme de 15 F est payée au menuisier Voisin en 1862 (Registre de la fabrique). En 1891, elle est en mauvais état.

    19e siècle.

    CLOTURE DE CHOEUR

    Noyer. Barreaux tournés en balustre, dont une partie a été remplacée. Un seul battant.

    19e siècle.

    LUSTRE D'EGLISE

    Bronze doré, verre ou cristal moulé. Eléments en balustre et pendeloques à motifs religieux (I.H.S., croix et gloire, angelots, colombe du Saint Esprit). Un lustre est acheté 20 F par la fabrique en 1866; il est mentionné dans la visite pastorale de 1891.

    3e quart 19e siècle.

    2 CANONS D'AUTEL

    Dépareillés, sur l'autel de saint Joseph.

    Deux garnitures de canons d'autel ont été offertes en 1894 (Registre du conseil de fabrique)

    2e moitié 19e siècle.

    4 CHANDELIERS D'AUTEL

    Style néo-roman. Bronze doré. Pied de plan triangulaire ajouré; tige ronde avec nœud en boule aplatie; collerette festonnée. Décor végétal à fleurs en forme de pomme de pin. H = 50. Peut-être ceux achetés en 1885.

    4e quart 19e siècle.

    3 CHANDELIERS D'AUTEL

    Modèle «basique ». Bronze doré. Pied de plan triangulaire porté par des pattes de lion.

    4e quart 19e siècle.

    CHANDELIER D'AUTEL

    Bronze doré. Pied de plan triangulaire; tige en balustre; collerette ronde. Pas de décor.

    Semblable à ceux de l'église paroissiale de Soleilhas.

    2e moitié 19e siècle.

    2 CHANDELIERS D'AUTEL; BOUQUETS D'AUTEL

    Style néo-roman. Bronze doré et porcelaine rose. Pied de plan triangulaire ajouré, composé de volutes de feuillage. Tige terminée par un binet, sur laquelle sont fixées plusieurs tiges portant un binet à collerette en fleur de lys ou des feuilles et des roses et des zinnias en porcelaine. (5 binets en tout). H = 66.

    4e quart 19e siècle.

    CHANDELIER D'AUTEL; BOUQUET D'AUTEL

    Style néo-roman. Bronze doré. Pied de plan triangulaire ajouré, composé de volutes de feuillage. Tige terminée par un binet sur laquelle sont fixées plusieurs tiges portant un binet ou des fleurs de lys, des pampres et des épis de blé. (5 binets en tout).

    4e quart 19e siècle.

    CROIX D'AUTEL

    Bronze doré. Pied de plan triangulaire. Croix à extrémités cléchées. H = 39.

    Une croix en cuivre doré est reçue en 1887.

    BANNIERE DE PROCESSION

    Hampe en bois peint en rouge, avec embouts en bois doré. Damas de soie à fond satin blanc, toile peinte: Immaculée Conception, entourée d'une dentelle de filé métal. Bordures en filé métal. Très mauvais état.

    Deux bannières sont mentionnées dans la visite pastorale de 1891.

    2e moitié 19e siècle.

    CROIX DE PROCESSION

    Hampe en bois, croix en bronze. Le Christ, la Vierge au revers; extrémités fleuronnées. Une croix processionnelle dorée est acquise en 1886, il peut s'agir de celle-ci ou de celle conservée dans la chapelle Saint-Joseph

    4e quart 19e siècle ( ?)

    2 LANTERNES DE PROCESSION

    Métal découpé, peint. Les hampes manquent.

    2e moitié 19e siècle.

    TRONC A QUETER

    Encastré et maçonné dans l'angle nord-est de la nef. Battant monoxyle à bord mouluré, avec deux fiches et une entrée de serrure en fer forgé découpé, recouvert et bloqué par de la peinture grise. Partie en bois: h = 42.

    18 e siècle (?)

    TOUR D'AUTEL

    Sur l'autel de saint Joseph. Froncé et partie inférieure festonnée, garnie de franges en cannetille. Tulle brodé de lames dorées. Rinceaux de fleurs, de fleurs de lys, d'épis et une rangée d'étoiles.

    2e moitié 19e siècle.

    GARNITURE DE DAIS DE PROCESSION

    Drap d'or à décor d'applications de velours, de satin et autres tissus.

    20e siècle.

    CHAPE

    Soie rouge: gros de Tours brodé ton sur ton, tissu civil. Chaperon et bandes : drap d'argent et soie polychrome.

    Tissu de fond du 18e siècle (?), orfrois limite 19e siècle 20e siècle (?)

    CHASUBLE ; ETOLE; MANIPULE ; BOURSE DE CORPORAL; VOILE DE CALICE (ornement vert)

    Soie (?) verte: petit façonné damassé brodé à la Cornély. Orfroi dessiné par des galons tissés en soie polychrome. I.H.S. dans quadrilobe.

    4e quart 19e siècle ( ?) ; 20e siècle (?)

    CHASUBLE; ETOLE (ornement noir)

    Soie noire. Damas à fond satin. Orfroi dessiné par des galons tissés en soie blanche.

    Décor floral.

    Tissu du 18 e siècle (?)

    STATUE : Immaculée Conception

    Plâtre. Elle désigne son cœur ceint en roses, en relief.

    4e quart 19e siècle.

    TABLEAU : La Vierge à l'Enfant

    La Vierge à mi-corps, enveloppée dans un manteau bleu, tenant l'Enfant Jésus simplement vêtu d'un pagne, dans un paysage. Cadre doré à motifs en plâtre.

    Cadre 19e siècle, tableau 20e siècle (?)

  • Liste des mentions concernant le mobilier dans les archives

    Registre de la fabrique de la paroisse de St. Jacques, canton de Barrême, contenant les recettes et dépenses depuis l'an 1840 (jusqu'en 1893) [déposé au presbytère de Barrême]

    Sur la page de couverture : en 1864, changement des tableaux du chemin de croix.

    1841 : ornements d'église: 28 F.

    encensoir : 18 F.

    6 flamberges : 48 F.

    bouquets d'autel: 49 F.

    boîte pour l'encens: 30 F.

    clochette pour la messe

    devant d'autel: 7 F.

    1842 : chasuble verte en soie: 54 F.

    urnes en fayence : 6,50 F.

    6 chandeliers et croix dorés : 64 F.

    2 pentes d'autel: 12,50 F.

    1843 : rien

    1844: autel et chandeliers: 88,50 F.

    1845 : port et emballage de la Ste Vierge: 24 F.

    huit flamberges en bois : 4 F.

    port des couronnes: 0,40 F.

    pour les deux couronnes de la Ste Vierge: 7 F.

    1846 : pour un confessionnal en bois blanc: 41,70 F.

    1847: linges et ornements: 88,60 F.

    1848: étole soie noire: 8 F.

    port de l'Enfant Jésus: 3,75 F.

    1850: chasuble noire: 40 F.

    carton d' autel: 5 F.

    bannière de St Jacques: 70 F.

    commode et (livre ?) et réparation de l'église.

    1851 : chandeliers en fer: 3 F.

    1852, 18 juin: La demoiselle Couton Rose a offert à la fabrique: «un calice neuf en

    argent avec patène, le tout dans un étuit (sic) neuf garni en maroquin»

    1857, 19 avril: tableau du maître-autel payé par la fabrique (sans autre détail).

    1858 : l'ancien calice a été remplacé par un ciboire un peu plus grand (sic).

    1862: achat de la statue de St Martin: 90,60 F.

    à Voisin, menuisier, pour la chaire: 15 F.

    aussi pour les niches : 15 F.

    mallons pour les niches et plâtre : 9 F.

    brancard : 4 F.

    galon pour la chasuble rouge : 13 F.

    1863: doublure et galon pour la chasuble noire: 25,50 F.

    1864: érection du chemin de croix (28 février)

    chasuble drap d'or: 70 F.

    chasuble drap d'argent: 70 F.

    1865: chape: 60 F.

    chandeliers et bouquets : 22 F.

    1866: lustre: 20 F.

    1869: 4 petits chandeliers: 3 F.

    2 chandeliers : 14 F.

    1871 : pour la croix en pierre de taille du cimetière: 40 F, plus 8 F de port.

    1 cadre: 2 F.

    1876: autel restreint: 3,50 F.

    2 candélabres : 35 F.

    1878 : place faite pour la crédence: 8 F.

    1879: crédence de la sacristie: 120 F.

    1881 : port de la caisse du Sacré-Coeur: 2,50 F.

    gaze Sacré-Coeur: 5,50 F.

    devant d'autel noir: 25 F.

    1884: Le conseil veut consacrer la somme de 153 F à l'achat d'une statue de St Jacques le Mineur.

    1885: candélabres et port: 64 F.

    port de la statue de St Joseph: 4 F.

    1886 : croix processionnelle dorée: 23 F.

    1887: «Nous avons reçu cette année dix chandeliers et une croix en cuivre doré de différentes formes, donnés ».

    Liste des mentions concernant le mobilier dans les registres de fabrique et la visite pastorale de 1891

    1889: «Le conseil remercie les personnes qui ont fourni l'argent pour construire en bois les autels latéraux et donné la pente en drap d'or» et vote la construction d'un mur pour fermer l'escalier extérieur (de la chapelle ?).

    1890: «Le conseil remercie les personnes qui ont fourni l'argent pour acheter les supports de la Ste Vierge et de St Jean, les statues du Calvaire, les appliques du tabernacle à 4 lumières et pour faire carreler le dessous des autels latéraux ».

    Conseil de fabrique de St Jacques / Registre des délibérations / Années 1894 et suivantes, avec petit cahier cousu à l'intérieur: Registre contenant la formation du conseil de fabrique de la paroisse de St Jacques, ses délibérations, ses revenus et ses dépenses depuis le deux avril, dimanche de Quasimodo 1837. Contient un inventaire mobilier du 4 avril 1832.

    1894: des donateurs anonymes ont placé des canons d'autel au maître-autel et à celui de saint Joseph, ainsi qu'une lampe à la chapelle. Petit cahier:

    1838 : nous avons payé 18 F de 4 grands chandeliers en bois doré et 2 petits plaqués en argent, les 6 montant à 36,50 F.

    1884: Demoiselle Martine Daumas a légué 50 F. La fabrique décide d'employer la somme à l'achat d'une croix en fer forgé de 2 m de haut pour être placée au milieu du cimetière.

    La statue de saint Jacques est détériorée par l'humidité. Une somme de 154 Fest votée pour l'achat d'une nouvelle statue de saint Jacques le Mineur.

    Pièce:

    1883 : 19 mai: Facture de Sacreste au Puy pour un thabor en bronze avec cabochons: 48 F.

    A. D. Alpes-de-Haute-Provence, 2 V 93, Visite pastorale du 16 août 1891

    Extraits:

    Groupe représentant le baptême de Notre Seigneur au-dessus des fonts baptismaux,

    Petite crédence neuve dans la sacristie, en noyer, un placard au-dessus et un autre dans

    la chapelle latérale,

    Deux calices en argent, dont l'un est doré,

    Un ciboire en argent,

    Un ostensoir en argent avec rayons dorés, avec custode,

    Douze chandeliers d'autel en cuivre,

    Douze en bois doré déjà vieux,

    une croix d'autel en bois doré, trois en cuivre

    deux croix processionnelles convenables,

    huit statues et un Calvaire à cinq personnages,

    deux tableaux et trois petits,

    deux bannières,

    une chaire en noyer en mauvais état,

    un lustre.

    Acquisitions depuis la dernière visite:

    Le Calvaire,

    Deux grandes statues du Sacré-Coeur de Jésus et de saint Joseph, qui doublent deux statues déjà en possession de l'église.

    « Un magnifique thabor pouvant servir de pupitre» (facture en annexe)

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des délibérations du conseil de fabrique de la paroisse de Saint-Jacques. 1837 à 1893. Archives paroissiales, Saint-Jacques : non coté.

  • Registre des dépenses et recettes du conseil de fabrique de la paroisse de Saint-Jacques. 1840 à 1893. Archives paroissiales, Saint-Jacques : non coté.

  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne, 1884 - 1891. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 93

    Visite pastorale du 16 août 1891.
  • Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale de Saint-Jacques, dressé en exécution de l'art. 3 de la loi du 9 décembre 1905. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 V 66

    Inventaires des 15 mai 1905 et 9 février 1906.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Pelletier Olivia - Reynier Françoise