Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
église paroissiale Notre-Dame-de-la-Victoire, actuellement basilique

Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame-de-la-Victoire, actuellement basilique

Dossier IM83002029 réalisé en 2007

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées autel, gradin d'autel, tabernacle, statue, peinture monumentale, tableau
Aire d'étude et canton Saint-Raphaël - Saint-Raphaël
Localisation Commune : Saint-Raphaël
Adresse : parvis Jean-XXIII

Le journal "Le Var", qui rend compte de l'inauguration de l'église Notre-Dame-de-la-Victoire le 14 avril 1887, indique que la décoration intérieure n'est pas encore commencée. Seuls sont en place le maître-autel et les vitraux de l'abside, réalisés par l'atelier Champigneulles de Metz. Les plans du maître-autel sont signés de Pierre Aublé, architecte de l'église. Il était réalisé en porphyre bleu et rouge de l'Estérel et en marbre blanc de Carrare. Il était surmonté d'un ciborium. Le maître-autel a été déposé et remplacé en 1990 par un autel à la romaine du sculpteur Claude Gruer. Les verrières, endommagées pendant la dernière guerre, ont été remplacées entre 1952 et 1978 par des réalisations des peintres-verriers de Chartres, Gabriel et Jacques Loire. La statue du Sacré-cœur qui surmonte l'autel de l'absidiole sud-ouest est signée du fabricant P. Vermare à Lyon. La peinture monumentale des fonts baptismaux est datée 1956 et signée Jean Fauchon.

Auteur(s) Auteur : Aublé Pierre,
Pierre Aublé (1842 - 1925)

La famille de l'architecte Pierre Aublé est originaire du Lyonnais. Son père, employé des Messageries Maritimes de Rhodes avait épousé une Grecque, Marie Clidion. Pierre nait à Rhodes en 1842. Après des études à l’École Polytechnique de Lyon, il travaille comme ingénieur en Turquie à partir de 1869, puis à Saint-Raphaël à partir de 1879, appelé par Félix Martin. Aublé et Martin s’étaient connus lors de leurs études communes à l’École Polytechnique. Ils s’étaient aussi retrouvés en Turquie, lors d’un voyage d’étude de Félix Martin. En 1879, l’architecte de la ville est déjà un Lyonnais, Laurent Vianay. La première grande réalisation de Pierre Aublé est Le Grand Hôtel, à Notre-Dame, premier « palace » de Saint-Raphaël. En 1882, ce sera l’Hôtel Beau-Rivage (détruit), puis en 1882 et 1883, deux édifices d’enseignement, le pensionnat de jeunes filles de Valescure et le collège de garçons de Boulouris. Le grand chantier d’Aublé, c’est la nouvelle église paroissiale Notre-Dame-de-la-Victoire, de 1883 à 1887. Son agence compte alors 20 employés. Il construit dans le même temps une soixantaine de villas à Notre-Dame, Valescure, ou Les Cazeaux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte
Auteur : Fauchon Jean,
Jean Fauchon

Peintre auteur d'une peinture monumentale dans la basilique de Saint-Raphaël en 1956.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, signature
Auteur : Vermare Pierre,
Pierre Vermare (1835 - 1906)

Fabricant de statues à Lyon dans la 2e moitié du 19e siècle.

Pierre Vermare est né à Légny (Rhône) en mars 1835. Il est mort à Lyon en 1906. Frère d'André-César Vermare, également sculpteur et élève de Fabish, il obtient la médaille d'or à l’École des Beaux-Arts de Lyon. Il se consacra à l'art religieux. Il fut le premier maître du céramiste Jean Carriès. [Bénézit]


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues, signature

Références documentaires

Documents d'archives
  • Dossier de l'église Notre-Dame-de-la-Victoire (Saint-Raphaël). 1883-1887. Archives paroissiales, Saint-Raphaël : non coté.

    Archives paroissiales, Saint-Raphaël : Non coté
Documents figurés
  • Maître-autel de l’Église Notre-Dame de la Victoire. Saint-Raphaël. / Tirage, papier bleu par Pierre Aublé, 1886, 64 x 44 cm. Archives paroissiales, Saint-Raphaël : non coté.

    Archives paroissiales, Saint-Raphaël : Non coté.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève