Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Immeubles

Dossier IA83001486 réalisé en 2011

Fiche

Voir

HISTORIQUE

R. Darde - 1931 -  R. Darde - 1931 - A. Delcourt - 1941 -A. Delcourt - 1941 - Le Palais des Sirènes - 1929 -Le Palais des Sirènes - 1929 -

Sur les 71 immeubles repérés, 16 ont été construits avant 1920, 31 de 1920 à 1945, 23 de 1946 à 1969, 1 est postérieur à 1970. Les architectes les plus actifs sont les mêmes que pour les maisons individuelles : René Darde, André Barbier-Bouvet, Henri Bret, Abel Delcourt, Hubert Lemonier. Henri Bret (1899-1939) est né à Draguignan. Après des études d'architecture à Pais, il s'installe à Saint-Raphaël puis à Cannes à partir de 1925. Il réalise un très grand nombre de villas et d'immeubles dans les Alpes Maritimes et le Var, dans un style qui allie modernité, régionalisme et Art Déco. A Sainte-Maxime, il n'a réalisé qu'une villa, La Nartelle (actuellement Fontanellato) en 1926 et un immeuble de rapport, Le Palais des Sirènes (1929) d'un éclectisme (colonnes, fronton sculpté) Art Déco.

Le Mauritania - 1932 -Le Mauritania - 1932 - Le Mauritania - 1932 -Le Mauritania - 1932 - La Frégate - 1951 -La Frégate - 1951 -En 1932, André Barbier-Bouvet réalise un programme ambitieux Le Mauritania (actuellement Le Palais du Soleil). Avec ses 6 étages, il est présenté comme le "futur plus grand immeuble de Sainte-Maxime". C'est un immeuble moderne, composé de 30 appartements de 5 types différents, tous destinés à la villégiature. Barbier-Bouvet est également l'auteur de La Frégate en 1951.

Hubert Lemonier a réalisé plusieurs villas modernes à la fin des années 1950 et pendant les années 1960. Il est aussi l'auteur du Palais de la Mer (1964), ensemble résidentiel de 4 bâtiments et 1 tour qui reprend à son compte certains éléments de la modernité comme les pilotis qui permettent de dégager des espaces de circulation au sol ou le jardin sur dalle.

André Deperi est niçois. A Sainte-Maxime il est l'auteur de deux immeubles, L'Ecrin (1963) et surtout Le Splendid Azur (entre 1952 et 1959) qui propose d'intéressantes solutions dans la composition et l'animation des volumes.

Le Palais de la Mer - 1964 -Le Palais de la Mer - 1964 - La Palais de la Mer - 1964 -La Palais de la Mer - 1964 - Le Splendid Azur - vers 1955 -Le Splendid Azur - vers 1955 -

DESCRIPTION

Rue Gambetta - 1883 -Rue Gambetta - 1883 -Les immeubles repérés antérieurs à 1920 sont tous situés dans le village, dans le périmètre compris entre la rue des Maures, la montée de l'Epagneul, la rue Fernand-Bessy, la rue Jean-Aicard et la traverse d'Alger (Cf. carte). Après la guerre de 1914, l'extension se fait vers l'ouest, au-delà de la rue des Maures, le long de la rue Gambetta et de la rue de Verdun. Entre 1946 et 1969, les avenues du quartier du Plan se bordent d'immeubles, en particulier le front de mer (avenue Charles-de-Gaulle) et l'avenue Jean-Jaurès. Sur la rive droite du Préconil, les constructions sont plus éparses, avenue Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny (Les Tritons, La Caravelle) ou Georges-Pompidou (Les Glycines). Jusqu'aux années 1970, la construction d'immeubles se fait principalement dans la proximité de la ville. Le reste du territoire étudié reste peu dense, y compris encore actuellement.

Concernant le nombre d'étages, une césure nette s'opère après la deuxième guerre mondiale. Jusqu'à 1945, le bâti est relativement bas, majoritairement 2 étages sur rez-de-chaussée. Le Mauritania (Palais du Soleil) fait figure d'exception, en 1932, avec ses 6 étages. A sa construction, il est présenté comme le "futur plus grand immeuble de Sainte-Maxime" et il le restera jusqu'en 1964. A partir de 1946, c'est le modèle 4 étages ou plus sur rez-de-chaussée qui se généralise. Le Palais de la Mer, avec sa tour de 11 étages sur rez-de-chaussée surélevé, en 1964, est l'objet d'un rejet général à cause de sa hauteur.

Rue de VerdunRue de VerdunQuant aux caractères stylistiques, on observe là aussi une rupture entre la première et la deuxième moitié du 20e siècle. Jusqu'en 1945, le style des immeubles n'est pas très affirmé. Ceux qui présentent des élévations plus typées se rattachent, avant 1920, à l'éclectisme et entre 1920 et 1945 à la modernité. Il s'agit d'un éclectisme classique caractérisé par des façades régulières à travées, couronnées par une corniche moulurée, au décor façonné (encadrements de baies moulurées, fausses assises à bossages, fausses chaînes d'angle). Un immeuble en pierre de taille de la rue Gambetta, daté 1883, présente en plus de ces caractéristiques, un décor sculpté d'inspiration rocaille, décor de coquilles, de grappes de raisin ou de motifs floraux. Le Palais des Sirènes (1929) se rattache au mouvement Art Déco. Il présente une façade monumentalisée par un travail sur l'angle, surmontée d'un fronton ajouré à décor de ciment modelé représentant des sirènes et des thèmes marins. Au Mauritania (1932) tout décor est banni de la façade. D'autres immeubles, moins spectaculaires, se rattachent également à la modernité. Le caractère régionaliste provençal est inexistant pour les immeubles, le style architectural dit provençal faisant essentiellement référence à l'architecture rurale. On en trouve cependant une trace par exemple dans un immeuble de la rue de Verdun (1920-1945) où l'on a des fenêtres en plein cintre, une partie de la façade en pignon et l'autre partie en mur gouttereau, la génoise. A partir de 1946, la modernité est quasi-exclusive avec l'absence de décor sur les façades, les balcons filants, les auvents en béton, les pare-soleil : Le Palais des Dauphins (1950, architecte : Albert Teillaud), Le Splendid Azur (vers 1955), Le Palais de la Mer (1964), La Résidence Mona Lisa (1964), Le Saint-Christophe.

Palais des Dauphins - 1950 -Palais des Dauphins - 1950 - Résidence Mona Lisa - 1964 -Résidence Mona Lisa - 1964 - Le Saint-ChristopheLe Saint-Christophe

COMPILATION DES DONNEES COMPLEMENTAIRES

Sélection

Lieu-dit

Datation

Architecte

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

avant 1920

Non renseigné

immeubles

NON

Non renseigné

avant 1920

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

avant 1920

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

avant 1920

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

avant 1920

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble dit Les Pins bleus

NON

Batterie orientale (la)

1946-1969

Non renseigné

immeuble dit les Glycines

NON

Bouteillers (les)

1946-1969

Falduto Jacques

immeuble

NON

Non renseigné

avant 1920

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

avant 1920

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

avant 1920

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

avant 1920

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

avant 1920

Non renseigné

immeuble dit Miramar

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble dit Le Trident

NON

Non renseigné

1946-1969

Non renseigné

immeubles dit Le Perchoir

NON

Bouteillers (les)

1946-1969

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

Immeuble dit Les Magnanarello

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble dit Le Sextant

NON

Non renseigné

1946-1969

Non renseigné

immeuble dit Les Alizés

NON

Non renseigné

1946-1969

Henry Alfred

Immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Guigonnet Raphaël

immeuble dit La Caravelle

NON

Bouteillers (les)

1946-1969

Non renseigné

immeuble

NON

Batterie orientale (la)

1946-1969

Non renseigné

immeuble

NON

Bouteillers (les)

1946-1969

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

avant 1920

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

avant 1920

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

avant 1920

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble dit Le Saint-Christophe

NON

Non renseigné

1946-1969

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

avant 1920

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

avant 1920

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Non renseigné

Immeuble dit Résidence de la Plage

NON

Non renseigné

1946-1969

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

avant 1920

Non renseigné

Immeuble dit La Frégate

NON

Non renseigné

1946-1969

Barbier-Bouvet André

immeuble dit Plein Ciel

NON

Bouteillers (les)

1946-1969

Romano Gilbert

immeuble dit La Mistrallée

NON

Non renseigné

1920-1945

Pomey Henry

immeuble dit Le Suffren

NON

Non renseigné

1946-1969

Non renseigné

Immeuble dit L'Hôrizon

NON

Bouteillers (les)

1920-1945

Non renseigné

immeuble

NON

Non renseigné

1920-1945

Darde René

immeubles dits Le Grand Large

NON

Batterie orientale (la)

à partir de 1970

Non renseigné

Immeuble dit Les Girelles

OUI

Non renseigné

1946-1969

Non renseigné

Immeuble

OUI

Non renseigné

1920-1945

Darde René

immeuble dit l'Hermitage

NON

Non renseigné

1946-1969

Non renseigné

Immeuble dit Résidence Mona Lisa

OUI

Batterie orientale (la)

1946-1969

Non renseigné

immeuble

OUI

Non renseigné

1920-1945

Gallerand André

Immeuble dit Les Tritons

OUI

Bouteillers (les)

1946-1969

Semichon Jean

Immeuble Provensal

OUI

Non renseigné

1920-1945

Gandolfo Victor

Immeuble Ollivier

OUI

Non renseigné

1920-1945

Delcourt Abel

Immeuble dit L'Ecrin

OUI

Non renseigné

1946-1969

Deperi Jean

Immeuble dit Palais Miremer

OUI

Batterie (la)

1946-1969

Marme Marcel

Immeuble dit Le Palais des Dauphins

OUI

Non renseigné

1946-1969

Teillaud Albert

Immeuble dit Le Mauritania, actuellement Le Palais du Soleil

OUI

Non renseigné

1920-1945

Barbier-Bouvet André

Immeuble dit Le Splendid Azur

OUI

Non renseigné

1946-1969

Deperi André

Immeuble dit Le Palais des Sirènes

OUI

Non renseigné

1920-1945

Bret Henri

Immeuble dit Le Palais de la Mer

OUI

Batterie (la)

1946-1969

Lemonier Hubert

Immeubles Maxime

Aires d'études Sainte-Maxime
Dénominations immeuble
Adresse Commune : Sainte-Maxime
Période(s) Principale : 20e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Typologies Eclectique, Moderne, Régionaliste provençal, Méditerranéen, Sans style identifiable
Décompte des œuvres repérées 71
étudiées 14

Références documentaires

Documents figurés
  • Immeubles et villas construits en 1929. Henri Bret. / Dessins noir et blanc, par Henri Bret, 1929. Dans : "Les tablettes de la Côte-d'Azur" / octobre 1929 et avril 1930.

  • Immeuble 7, rue Gambetta à Ste-Maxime. Projet de transformations. Coupe et plans. / Tirage de plan, sur papier, par André Barbier-Bouvet, 1944. Archives communales, Sainte-Maxime : PC 795/856.

  • Immeuble 7, rue Gambetta à Ste-Maxime. Projet de transformations. Façade sur route Nle. / Tirage de plan, sur papier, par André Barbier-Bouvet, 1944. Archives communales, Sainte-Maxime : PC 795/856.

  • Immeuble 15, rue Gambetta à Ste-Maxime. Projet de transformations. Rez-de-chaussée. Plan sous-sol. Façade sur Route Nationale. Vue intérieure de l'ensemble. / Tirage de plan, sur papier, par André Barbier-Bouvet, 1945. Archives communales, Sainte-Maxime : PC 795/856.

Bibliographie
  • Goin, Georges. Henri Bret, architecte provençal. Dans : "Les tablettes de la Côte-d'Azur", 26 octobre 1929, p. 23-26.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève