Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

immeubles

Dossier IA83000116 réalisé en 1996

Fiche

Certains développements concernant les villas mais également valables pour les immeubles n'ont pas été repris ici (cf. dossier La ville climatique. Maisons).

I. HISTORIQUE

Cent quatre-vingt immeubles ont été repérés ou étudiés répartis sur les sections A1, A2, A3, AS, A6, A7 du cadastre. Le même découpage temporel que pour les villas a été effectué. La répartition par époque est la suivante :

Antérieurs à 1880

68

1880-1919

62

1920-1945

24

Postérieurs à 1945

26

Répartition par époques

Alors que pour les villas, la période la plus fortement représentée était celle de l'Entre-deux guerres, c'est ici celle où l'on a construit le moins d'immeubles. À l'inverse, les années antérieures à 1880 étaient celles où l'on avait le moins de villas alors qu'ici ce sont celles où le nombre d'immeubles dénombrés est le plus fort. Il semblerait donc que c'est sous la forme d'immeubles que ce sont faits les débuts du développement de la station climatique. Effectivement, si nous consultons par exemple une liste des locations pour les hivernants établie en 1856 nous voyons que beaucoup sont des appartements dans des immeubles de plusieurs étages. Ils se situent à l'emplacement de l'enceinte du XVIe siècle, des deux côtés des avenues des Îles d'Or et Général de Gaulle, prolongées à l'est par l'avenue Alphonse Denis et à l'ouest par l'avenue Riondet, c'est-à-dire le long de l'axe de circulation est-ouest. On trouve également certains îlots à l'est (place de la République, cours de Strasbourg, rue du Docteur Roux-Seignoret, début du boulevard d'Orient) et le nord de l'avenue Gambetta qui commence à se construire. Cette dernière concentrera la majorité des immeubles édifiés de 1880 à 1919 ainsi que les avenues Maréchal Lyautey et Crivelli ; ce sont les quartiers sud-est de la ville. Les immeubles des années 1920-1930 sont rares, ceux d'après-guerre sont en périphérie.

Section A2. Ilot 24. Parcelle 821. 12, avenue des Iles d'Or. Vue d'ensemble prise de l'ouest.Section A2. Ilot 24. Parcelle 821. 12, avenue des Iles d'Or. Vue d'ensemble prise de l'ouest.Section A6. Ilot 23. Parcelle 1674. 7, avenue Général de Gaulle. Vue générale prise du nord-ouest.Section A6. Ilot 23. Parcelle 1674. 7, avenue Général de Gaulle. Vue générale prise du nord-ouest.Section A1. Ilot 7. Parcelle 2683. 10, avenue Riondet. Vue générale prise de l'ouest.Section A1. Ilot 7. Parcelle 2683. 10, avenue Riondet. Vue générale prise de l'ouest.Section A6. Ilot 16. Parcelle 2654. 4, avenue Ernest Miller. Vue de volume prise du sud-est.Section A6. Ilot 16. Parcelle 2654. 4, avenue Ernest Miller. Vue de volume prise du sud-est.Section A6. Ilot 28. Parcelle 1713. 12, avenue Maréchal Lyautey. Façade nord. Vue générale.Section A6. Ilot 28. Parcelle 1713. 12, avenue Maréchal Lyautey. Façade nord. Vue générale.Section A5. Ilot 5. Parcelle 3072. 8, rue Charles Saint. Vue de volume prise de l'estSection A5. Ilot 5. Parcelle 3072. 8, rue Charles Saint. Vue de volume prise de l'estSection A5. Ilot 11. Parcelle 2268. 4, boulevard Pasteur. Vue générale de la façade.Section A5. Ilot 11. Parcelle 2268. 4, boulevard Pasteur. Vue générale de la façade.

Parmi les architectes, nous retrouvons ceux qui ont signé de nombreuses villas : P. Chapoulart à la Tour Jeanne et à l'immeuble qui lui fait face (cf. dossiers), et avenue Gambetta en 1884 (cf. dossier) ; Ribier en 1906 et 1910 ; Léon David construit son agence en 1911 (cf. dossier) et en 1908, 1926 succédé par son fils Lucien après 1945 au Régent (cf. dossier) ; L. Lantrua en 1936. Deux nouveaux noms apparaissent : Gasquet dont la signature en 1862 sur un pilier de portail d'accès à un jardin d'immeuble constitue la plus ancienne mention rencontrée, et Régnier au début du XXe siècle.

II. DESCRIPTION

1. Situation

Pratiquement tous les immeubles antérieurs à la Deuxième Guerre mondiale ont leur façade directement sur la rue et ont souvent un jardin à l'arrière. Ainsi, par exemple sur la rue Joseph Clotis où les jardins ont été peu à peu supprimés au profit de commerces. Ce n'est qu'après 1945 que cette situation change. Les petits immeubles se situent, comme les villas, en milieu de parcelle, au centre d'un jardin clos, ceux qui sont plus importants sont en totale autonomie par rapport à la rue dont ils ne respectent plus l'alignement : exemples Le Vendôme, Les Antilles ou l'immeuble du chemin de la Ritorte.

Section A7. Ilot 14. Parcelle 2491. 14, avenue Edith Cawel. Façade sud-est.Section A7. Ilot 14. Parcelle 2491. 14, avenue Edith Cawel. Façade sud-est.Section A5. Ilot 12. Parcelle 5323.3 à 9, rue des Grillons. Façade sud-est.Section A5. Ilot 12. Parcelle 5323.3 à 9, rue des Grillons. Façade sud-est.

2. Composition d'ensemble

3. Matériaux

Mis à part l'immeuble construit au début du XXe siècle, 32 avenue Gambetta qui fait figure d'exception, les façades en pierre de taille semblent être absentes. Cependant 40 façades ont un soubassement en pierre apparente et 60 de la pierre apparente ailleurs (encadrements des baies ou parties de façade à traitement rustique pour les plus récentes).

Cent trente-huit façades sont recouvertes d'un enduit lisse et 38 d'un enduit rugueux.

4. Structure

Les volumes présentent plus de régularité que ceux des villas. Il s'agit en général de blocs simples animés par les décrochements des balcons et des terrasses.

Nombre d'étages :

Sous-sol

42

Étage de soubassement

28

1 étage

16

2 étages

48

3 étages

77

4 étages

28

5 étages

6

6 étages

2

7 étages

2

Nombre d'étages

5. Élévations

Régulières

161

Irrégulières

16

Élévations

Parmi les façades régulières, nombre de travées décomptées :

1 travée

1

2 travées

2

3 travées

60

4 travées

31

5 et plus

64

Façades régulières : nombre de travées

Couronnements :

Corniche

129

Génoise

26

Autre (dont avant-toit)

16

Couronnements

Éléments en hors-œuvre repérés :

Balcons

120

Balconnets

82

Terrasses

20

Balustrades

15

Corps en arrondi

6

Loggias

5

Vérandas

5

Bow-windows

4

Lucarnes

4

Pergolas

3

Tours

2

Éléments en hors-œuvre

Décor :

Éclectique

127

Moderne

31

Décor

Il n'y a pas d'immeuble à tendance régionaliste dominante. Effectivement le programme de l'immeuble, programme urbain, s'accorde peu avec le régionalisme qui tire plutôt ses modèles de l'architecture rurale.

Techniques de décor :

- ferronnerie : 130. Essentiellement employée en garde-corps de balcons ou alliée à la menuiserie de la porte d'entrée ;

Section A5. Ilot 1. Parcelle 1357. 35, avenue Alphonse Denis. Façade nord.Section A5. Ilot 1. Parcelle 1357. 35, avenue Alphonse Denis. Façade nord.Section A6. Ilot 16. Parcelle 1863. 2, rue Léon Gautier. Porte d'entrée Art Nouveau.Section A6. Ilot 16. Parcelle 1863. 2, rue Léon Gautier. Porte d'entrée Art Nouveau.

- sculpture : 86. Il peut s'agir d'un décor figuratif : mascarons, guirlandes de fleurs ou ornements architecturaux (moulures, pilastres etc.) ;

Section A1. Ilot 7. Parcelle 2683. 10, avenue Riondet. Détail du décor sculpté.Section A1. Ilot 7. Parcelle 2683. 10, avenue Riondet. Détail du décor sculpté.Section A6. Ilot 15. Parcelle 5068. 30, avenue Gambetta. Logette surmontée d'une loggia.Section A6. Ilot 15. Parcelle 5068. 30, avenue Gambetta. Logette surmontée d'une loggia.Section A6. Ilot 22. Parcelle 1672. Avenue Joseph Clotis. Portail architecturé signé et daté.Section A6. Ilot 22. Parcelle 1672. Avenue Joseph Clotis. Portail architecturé signé et daté.

- menuiserie : 45. Portes d'entrées ;

Section A6. Ilot 14. Parcelle 1812. 20, avenue Gambetta. Menuiserie de la porte d'entrée.Section A6. Ilot 14. Parcelle 1812. 20, avenue Gambetta. Menuiserie de la porte d'entrée.

- peinture : 8 ;

- céramique : 7, dont des motifs floraux en relief également employés sur les façades des villas ;

Section A5. Ilot 1. Parcelle 1357. 35, avenue Alphonse Denis. Façade sud. Détail.Section A5. Ilot 1. Parcelle 1357. 35, avenue Alphonse Denis. Façade sud. Détail.

- mosaïque : 2, dont une façade décorée de mosaïque dorée.

Section A6. Ilot 15. Parcelle 5068. 30, avenue Gambetta. Niche revêtue de mosaïque dorée et décor sculpté.Section A6. Ilot 15. Parcelle 5068. 30, avenue Gambetta. Niche revêtue de mosaïque dorée et décor sculpté.

7. Distribution intérieure

Seules quelques parties communes ont été visitées et quelques éléments de décor repérés.

Section A1. Ilot 7. Parcelle 2683. 10, avenue Riondet. Vestibule. Porte vitrée à décor peint.Section A1. Ilot 7. Parcelle 2683. 10, avenue Riondet. Vestibule. Porte vitrée à décor peint.Section A1. Ilot 7. Parcelle 2683. 10, avenue Riondet. Plafond du vestibule.Section A1. Ilot 7. Parcelle 2683. 10, avenue Riondet. Plafond du vestibule.Section A6. Ilot 23. Parcelle 1674. 7, avenue Général de Gaulle. Palier. Carrelage.Section A6. Ilot 23. Parcelle 1674. 7, avenue Général de Gaulle. Palier. Carrelage.Section A6. Ilot 23. Parcelle 1684. 23, avenue Général de Gaulle. Couloir d'entrée. Peinture murale.Section A6. Ilot 23. Parcelle 1684. 23, avenue Général de Gaulle. Couloir d'entrée. Peinture murale.

III. ANNEXES

Commentaire de la fiche de repérage

Aires d'études Hyères
Dénominations immeuble
Adresse Commune : Hyères

Nombre d'immeubles repérés par époques : avant 1880 : 68 ; 1880 à 1919 : 62 ; 1920 à 1945 : 24 ; après 1945 : 26. Architectes : Gasquet (en 1862) ; P. Chapoulart (fin 19ème siècle) ; Ribier (en 1906 et 1910) ; Régnier (début 20ème siècle) ; Léon David (1ère moitié 20ème siècle) ; Lucien David (après 1945) ; L. Lantrua (en 1936) .

Période(s) Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Typologies type éclectique, type moderne
Toits tuile creuse, tuile plate mécanique
Murs enduit
Décompte des œuvres étudiées 9
repérées 180
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève