Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

hôtel de voyageurs dit Hôtel Montfleuri et Villa Germania, actuellement immeuble dit Résidence Montfleuri

Dossier IA06000494 réalisé en 1982

Fiche

  • L'immeuble. Vue aérienne prise du sud.
    L'immeuble. Vue aérienne prise du sud.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • jardin d'agrément
    • étang
    • tennis
    • dépendance
    • bassin
    • maison
    • entrée de jardin
    • avenue de jardin
    • terrain de jeu
    • fabrique de jardin
    • escalier indépendant

Dossiers de synthèse

Appellations Hôtel Montfleuri et Villa Germania, Résidence Montfleuri
Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément, étang, tennis, dépendance, bassin, maison, entrée de jardin, avenue de jardin, terrain de jeu, fabrique de jardin, escalier indépendant
Dénominations hôtel de voyageurs, immeuble
Aire d'étude et canton Cannes centre - Cannes
Adresse Commune : Cannes
Adresse : 48 boulevard Montfleury
Cadastre : 1981 CV 266, 272, 273

Hôtel construit en 1877. Les architectes James Warnery (Cannes) et Léon Le Bel (Grasse) y ont ajouté une aile à l'est vers 1910. La villa Germania, construite avant 1883, n'est pas documentée. En 1978 l'hôtel a été remplacé par un immeuble, abritant hôtel et appartements, construit par l'architecte cannois Eugène Lizero et l'architecte parisien Roger Taillebert pour Y. de Félix, administrateur de la Société Fermière du Casino. Le jardin est loti.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle , (détruit)
Principale : 3e quart 20e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle , (détruit)
Dates 1877, daté par source
1973, daté par source
Auteur(s) Auteur : Warnery James,
James Warnery

James Warnery est surtout actif à Cannes dans les programmes de promotion immobilière menés par les barcelonnettes sous la houlette de Casimir Reynaud, ancien négociant à Mexico (Al Correo Frances). Plusieurs sociétés civiles immoblières réalisent alors les lotissements du boulevard Carnot, des quartiers Saint-Nicolas et du Petit Juas (1908-1912).

Villas : Campecina (Jausiers, 1912), Les Genévriers (1913).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Le Bel Léon, architecte, attribution par source
Auteur : Lizero Eugène, architecte, attribution par source
Auteur : Taillebert Roger, architecte, attribution par source
Personnalité : Félix Y de, commanditaire, attribution par source

Hôtel initialement constitué d'un long corps de bâtiment de plan rectangulaire, de 18 travées et de 3 étages carrés et étage dans le comble brisé, entre 2 ailes saillantes de 4 étages couvertes en pavillon. Entrée axiale sous un porche. Le plan est devenu composite après l'agrandissement à l'est et à l'arrière. La nouvelle aile orientale de 5 étages était centrée au sud sur un oriel polygonal couvert en terrasse d'agrément. Des balcons continus bordaient ses étages. Des fabriques, des bassins, une mare et des aires de jeu, l'une sans doute pour le croquet, étaient réparties dans tout le jardin de 2 ha, entièrement planté d'une végétation semi-exotique, avec des pièces de gazon et des plates-bandes bordées de buis. La villa Germania fonctionnait comme une maison indépendante. Le nouvel immeuble a un plan conditionné par un tracé hexagonal. Il a une disposition globalement en L. Les corps de bâtiment ont un nombre variable d'étages, 7 au maximum, bordés de balcons et de loggias en surplomb, avec parapet. Les élévations sont en béton coffré. Ce qui reste du jardin est aménagé en de nombreuses terrasses dallées tout autour de la piscine. Les plantations sont en jardinières.

Murs pierre
enduit
moellon
maçonnerie
béton armé
Toit tuile plate mécanique, ciment en couverture
Plans jardin irrégulier
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 5 étages carrés, étage en surcroît, 4 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées, jardin en pente
Couvertures terrasse
toit à longs pans
croupe
Escaliers escalier isolé : escalier symétrique, en maçonnerie
Typologies plan composite dissymétrique, caractère éclectique à tendance classique, oriel couvert en terrasse d'agrément, balcon, balconnet, corniche, caractère moderne, loggia, parapet
États conservations détruit

Références documentaires

Documents figurés
  • L'hôtel Montfleuri, Cannes. [Vue prise du sud.] / D'après carte postale n° 619. Imp. Phot Neurdein et Cie. ND Phot. Postée en 1916.

  • L'hôtel Montfleuri, Cannes. [Vue partielle prise du sud.] / D'après carte postale n° 617. Imp. Phot Neurdein et Cie. ND Phot. Début du 1er quart du XXe siècle.

  • L'hôtel Montfleuri, Cannes. [Vue prise du sud-est.] / D'après carte postale. Editions d'Art. H. Caron. Cannes. Boulogne-sur-mer. Début du 1er quart du XXe siècle.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Mondon Camille