Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

hôtel de voyageurs dit Hôtel du Paradis, actuellement Villa Paradis

Dossier IA06000499 réalisé en 1982

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations Hôtel du Paradis, actuellement Villa Paradis
Destinations immeuble
Parties constituantes non étudiées dépendance
Dénominations hôtel de voyageurs
Aire d'étude et canton Cannes centre - Cannes
Adresse Commune : Cannes
Adresse : 132 boulevard de la République
Cadastre : 1981 DH 140

Hôtel construit en 1868 pour lui-même par l'architecte cannois Louis Nouveau, dont le monogramme orne la clé de la porte d'entrée. En 1892 les ailes encadrant le corps central sont surélevées. Puis ajout de l'aile est, et enfin de l'aile ouest. L'hôtel est exploité jusqu'en 1914, date à laquelle il sert d'hôpital militaire. Puis resté inoccupé, il est acquis en 1942 par M. Lamon, homme d'affaires parisien, et divisé en 13 appartements. On supprime alors la balustrade qui couronnait l'ensemble de l'édifice. Le jardin, étudié séparément, fut amputé de sa partie sud vers 1965.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates 1868, daté par source
1892, daté par source
Auteur(s) Auteur : Nouveau Louis, architecte, auteur commanditaire, attribution par source, signature
Personnalité : Nouveau Louis, commanditaire, attribution par source

Hôtel de plan rectangulaire comprenant un corps central de 3 étages couvert en pavillon, avec un escalier axial demi-hors-oeuvre à l'arrière, 2 ailes intermédiaires en retrait, de 2 étages et étage de comble, et 2 ailes saillantes de 3 étages couvertes en pavillon, aux extrémités. Un couloir axial dessert toutes les pièces à chaque étage. La façade sud ordonnancée possède une porte d'entrée en plein-cintre entre 2 atlantes soutenant le balcon du 1er étage. Un ordre colossal corinthien et des ordres superposés ornent la façade antérieure. Le 5e niveau du corps central et des ailes est un étage-attique. Les façades latérales des ailes intermédiaires étaient ornées de fenêtres peintes en trompe-l'oeil, ouvertes ou fermées, en attente de la construction des ailes des extrémités. Le bâtiment de service (écuries) au fond de la parcelle, ne possède qu'un étage en surcroît. Il imite un chalet.

Murs pierre artificielle
enduit
maçonnerie
Toit tuile plate mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 3 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit en pavillon
toit à longs pans
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, suspendu
Typologies caractère éclectique à tendance classique, caractère éclectique et pittoresque à tendance chalet, perron, balcon, balconnet, balustrade, arc en plein-cintre, corniche
États conservations restauré
Techniques sculpture
peinture
Représentations atlante guirlande ornement végétal ordre colossal ordre corinthien ordre ionique ornement architectural
Précision représentations

sujet : atlante, support : consoles du balcon au-dessus de l'entrée ; sujet : guirlande, ornement végétal, support : porte d'entrée ; sujet : ordre colossal, support : façade antérieure du corps central ; sujet : ordre corinthien, support : façade antérieure du corps central et 4e niveau des ailes ; sujet : ordre ionique, support : 3e niveau des ailes ; sujet : fausses fenêtres en trompe l'oeil, support : façades latérales des ailes intermédiaires

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Mondon Camille