Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

hôtel de voyageurs dit Hôtel des Anglais, actuellement immeuble dit Palais des Anglais

Dossier IA06000992 réalisé en 2002

Fiche

Appellations Hôtel des Anglais, Palais des Anglais
Destinations immeuble
Parties constituantes non étudiées boutique, communs, jardin d'agrément
Dénominations hôtel de voyageurs
Aire d'étude et canton Villefranche-sur-Mer - Villefranche-sur-Mer
Adresse Commune : Beaulieu-sur-Mer
Lieu-dit : Beaulieu
Adresse : 2, 4 avenue Maréchal-Foch
Cadastre : 1987 AH 70

L'hôtel de première catégorie est construit face à la gare, vers 1884, par un architecte inconnu. Vers 1893, Daniel Imboden, maître d'hôtel à Beaulieu-sur-Mer, possède l'Hôtel des Anglais qu'il fait surélever par la création d'un étage de combles et l'Hôtel Victoria (dossier IA06001101). Les deux hôtels sont réunis sur une même parcelle. L'Hôtel Victoria est vendu vers 1902, l'Hôtel des Anglais, vers 1905, à Henri Arnold, maître d'hôtel à Beaulieu-sur-Mer. Ce dernier acquière l'année suivante une boutique et une maison avec écuries (non localisée). Dans le 3e quart du 20e siècle, l'hôtel est vendu et divisé en appartements et le corps de bâtiment en rez-de-chaussée, adossé à la façade est, est détruit.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur :

L'hôtel est de plan rectangulaire avec un sous-sol et trois étages carrés. Il est couvert par un toit terrasse surmonté d'un mât. Les façades sud et est, seules vues, sont ordonnancées. L'axe de la façade principale, à l'est, face à la gare, est souligné par un avant-corps central, sur trois niveaux, surmonté d'un fronton au bas duquel est inscrit le nom de l'hôtel. Cet avant-corps est constitué d'un porche et de deux loggias couvertes par une terrasse bordée d'une balustrade. Une partie des fenêtres exposées à l'est ouvrent sur des balcons individuels bordés de balustrades, ou filants avec un garde-corps en ferronnerie. La distribution intérieure reste inconnue. Un corps de bâtiment rectangulaire, en rez-de-chaussée, couvert par une terrasse d'agrément bordée d'une balustrade, est adossé à l'angle nord-est de la façade est. Un étroit jardin, clos, est aménagé à l'avant à l'est. La surélévation de l'hôtel par la création d'un étage de combles éclairé par des lucarnes a entraîné le remplacement de la terrasse existante par un toit bombé, en ardoise. L'avant-corps a été rehaussé de deux niveaux par des loggias et couvert par un dôme carré, en ardoise, orné de frontons brisés, surmonté d'un campanile.

Murs enduit
maçonnerie
Toit ciment en couverture, ardoise
Étages sous-sol, 3 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée, élévation à travées
Couvertures terrasse
toit bombé
Escaliers escalier intérieur
Typologies caractère éclectique
États conservations remanié
Techniques sculpture
Représentations balustre fronton colonne cariatide
Précision représentations

Les balconnets, les loggias et les terrasses sont bordés de balustrades. L'avant-corps puis le dôme et les lucarnes sont ornés de frontons. Les loggias sont encadrées de colonnes jumelées. La loggia située au niveau de l'étage de combles est encadrée de paires de cariatides.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Conseil général des Alpes-Maritimes - Del Rosso Laurent