Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

hôtel de voyageurs dit Hôtel Beau Site, puis Palais Beau Site

Dossier IA06000183 réalisé en 1982

Fiche

  • Vue aérienne
    Vue aérienne
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • maison dite Villa Reine Marie
    • jardin d'agrément de l'Hôtel Beau Site
    • garage

Dossiers de synthèse

Appellations Hôtel Beau Site, puis Palais Beau Site
Parties constituantes non étudiées garage
Dénominations hôtel de voyageurs
Aire d'étude et canton Cannes centre - Cannes
Adresse Commune : Cannes
Adresse : 13 boulevard Beau-site
Cadastre : 1981 AV 26

A cet emplacement château construit en 1840 pour François Aymard Rollet qui le loue à partir de 1842 à des hivernants, dont Sir Thomas Robinson Woolfield nouvel arrivé à Cannes. M. Court, parfumeur à Grasse, donne son nom au château qu'il vend en 1867 à l'hôtelier suisse Georges Gougoltz. Celui-ci achète en 1868 des terrains à la Société PLM (il y fait construire l'Hôtel de l'Estérel, IA06000485) et fait agrandir l'édifice par l'architecte cannois Laurent Vianay pour l'aménager en hôtel. En 1873 il fait ajouter le pavillon ouest et en 1879 un étage. L'hôtel a désormais 300 chambres. Une nouvelle salle à manger Louis XIV est inaugurée le 6 janvier 1880. Conçue par l'architecte cannois Charles Baron et réalisée par l'entrepreneur cannois Daumas, elle a un plafond sur atlantes du sculpteur cannois Ernest Pellegrini. L'Hôtel voisin de l'Estérel est annexé vers 1885 et relié à Beau Site par une galerie. En 1902 nouveaux hall et restaurant. Le hall est modernisé en 1930. L'hôtel est acquis par Eugène Schmid qui le vend en copropriété en 1943.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source
Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 3e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 4e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates 1840, daté par source
1868, daté par source
1873, daté par source
1879, daté par source
1902, daté par source
Auteur(s) Auteur : Vianay Laurent,
Laurent Vianay (1843 - 1928)

Laurent Vianay s’établit à Cannes en 1863. Après avoir travaillé sur des édifices religieux, il acquiert une grande renommée. C’est un architecte de talent, qui travaille dans des styles très variés, éclectisme classique, pittoresque. Il reçoit un très grand nombre de commandes privées entre 1870 et 1880. On le retrouve à Saint-Raphaël à partir de 1879, où il fait partie de l’entourage lyonnais du nouveau maire Félix Martin. Ce dernier lui commande l’élaboration du nouveau plan de la ville et les plans d’alignement de rues et places existantes. Vianay réalise deux « villas-châteaux » d’un éclectisme classique, Les Myrtes en 1881 et Marguerite en 1882.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Baron Charles, architecte, attribution par source
Auteur : Daumas, entrepreneur de maçonnerie, attribution par source
Auteur : Pellegrini Ernest, sculpteur, attribution par source
Personnalité : Aymard Rollet François, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Woolfield Thomas Robinson,
Thomas Robinson Woolfield

Sir Thomas Robinson Woolfield


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
habitant célèbre, attribution par source
Personnalité : Gougoltz Georges, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Renshaw, personnage célèbre, attribution par source

Vaste édifice au plan régulier en L, avec une aile secondaire au sud-ouest. L'entrée centrale au sud a été déplacée vers le nord dans une aile ajoutée sur la cour. Elle abrite un hall à l'anglaise, doté d'une cheminée à hotte droite, appelé le patio en raison des galeries qui l'entourent. Celles-ci s'ornent d'ordres superposés, corinthien et ionique, et de balcons semi-circulaires sur culot godronné à la travée centrale de chaque côté. Un escalier monumental en marbre à volées symétriques part dans l'axe du hall. D'autres cages d'escalier desservent les différentes ailes. Dans les étages, un couloir axial traverse chaque aile. La façade sud principale est couronnée de frontons à ses extrémités et d'un étage de comble dans sa partie centrale.

Murs pierre
enduit
pierre de taille
maçonnerie
Toit tuile plate, tuile plate mécanique
Plans plan régulier en L
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 4 étages carrés, étage en surcroît
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit brisé en pavillon
toit à deux pans
croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, suspendu
escalier dans-oeuvre : escalier symétrique, en maçonnerie
Typologies plan tripartite avec axe de symétrie traversant, caractère éclectique à tendance classique, corniche
Techniques sculpture
Représentations ordre antique
Précision représentations

sujet : ordres superposés, support : le hall

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre maison d'homme célèbre
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Mondon Camille