Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Groupe scolaire Aymeric Simon-Lorière

Dossier IA83001491 réalisé en 2011

Fiche

Ce groupe scolaire se distingue par un parti très affirmé et revendiqué d'architecture régionaliste provençale. Il est dit dans le dossier de construction qu'il sera réalisé en "maçonnerie traditionnelle provençale". Il ne s'agit pas en fait de la maçonnerie qui est en parpaings de béton mais du style qui est censé faire oublier la réalité des caractéristiques techniques. Ces écoles sont aussi très représentatives du caractère "provençal" tel qu'on le concevait dans les années 1970 : plans composites constitués d'un agrégat de volumes divers, enduits ocres, toits en appentis, formes adoucies où l'on gomme les angles ...

Appellations groupe scolaire Aymeric Simon-Lorière
Parties constituantes non étudiées école primaire, école maternelle
Dénominations groupe scolaire
Aire d'étude et canton Sainte-Maxime - Grimaud
Adresse Commune : Sainte-Maxime
Lieu-dit : le Plan
Adresse : 8 avenue du 8 Mai 1945 , avenue Benjamin-Frèze
Cadastre : 2012 AC 1921

Une délibération municipale du 3 août 1972 décide de la nécessité de construire un nouveau groupe scolaire comportant une école maternelle et une école primaire. L'architecte D.P.L.G Jean-Pierre Viguier est désigné. Il est déjà l'auteur de plusieurs groupes scolaires dans le Var.

Les plans de l'école maternelle sont datés de novembre 1972, les travaux débutent en 1973, l'inauguration a lieu le 16 septembre 1974. Une plaque dans l'entrée rappelle cette inauguration.

Les plans de l'école primaire datent de 1975 (1ère et 2e tranches), la première pierre est posée en 1976, l'inauguration a lieu en 1977.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , porte la date
Principale : 4e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1972, porte la date
1975, porte la date
Auteur(s) Auteur : Viguier Jean-Pierre,
Jean-Pierre Viguier

Architecte toulonnais, auteur de groupes scolaires dans le Var dans les années 1960-1970.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Les deux écoles sont construites selon un plan composite fait de ruptures d'alignements, de redents, de cours ouvertes et fermées etc. Les fondations sont en béton armé, les murs en parpaings de béton recouverts d'un enduit coloré ocre et les toits sont en tuiles creuses.

Le programme de l'école maternelle est de 5 classes et un logement de fonction. Elle se développe en rez-de-chaussée sur une surface d'environ 1 060 mètres carrés. Elle est composée de plusieurs ailes articulées autour d'un vaste patio central ponctué de jardins vus en transparence depuis les salles. L'entrée est au nord sur l'avenue Benjamin-Frèze par un portail architecturé formant un passage couvert débouchant sur le patio. Ce dernier est entouré au nord de locaux techniques (accessibles par l'arrière), à l'ouest d'une classe, à l'est du réfectoire et au sud du hall et des circulations distribuant les classes sud et d'une salle de jeux. Au sud, les classes et la salle de jeu ouvrent sur une zone de jeu sablée, ombragée (micocouliers, mûriers, albizzias ...), sur une zone de jeu sur gazon synthétique et sur un bac à sable.

L'école primaire occupe une surface au sol d'environ 2 131 mètres carrés. Elle a été conçue en deux tranches. La première tranche est constituée de l'aile nord et de l'aile ouest en retour abritant l'espace de jeu "du mistral et des bruits de la circulation". L'entrée se fait à l'ouest, sur l'avenue du 8 Mai 1945, par un portail formant un passage couvert ouvrant sur un patio entouré de locaux techniques (accessibles par l'arrière), du local médical et du logement de fonction sur deux niveaux (accessible par l'extérieur). Le patio ouvre sur la cour de récréation entourée d'un préau au nord-ouest, du réfectoire à l'ouest et au nord de classes exposées au sud, l'ensoleillement étant réduit par des auvents. La deuxième tranche exécutée dans la continuité a vu l'ajout de l'aile orientale, sur deux niveaux, avec des classes au rez-de-chaussée et à l'étage et l'ajout du restaurant à l'extrémité de l'aile ouest.

Murs béton parpaing de béton enduit
Toit tuile creuse
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
appentis
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en équerre, en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie
Typologies plan-masse composite, volumétrie composite, élévation sans axe, caractère régionaliste provençal
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • [Sainte-Maxime. Groupe scolaire Simon-Lorière. Dossier de construction de l'école maternelle. ] 1972-1976. Archives communales, Sainte-Maxime : 253 W 4.

    Dossier accompagné de tirages de plans sur papier.
  • [Sainte-Maxime. Groupe scolaire Simon-Lorière. Dossier de construction de l'école élémentaire.] 1973-1976. Archives communales, Sainte-Maxime : 253 W 5.

    Dossier accompagné de tirages de plans sur papier.
Documents figurés
  • Ville de Sainte-Maxime. École élémentaire Simon Lorière. Rez-de-chaussée. Étage. / Tirage de plan sur papier, auteur inconnu, [ca 2000]. Collection particulière.

    Plan de l'état actuel.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève