Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
Dénominations fonts baptismaux
Aire d'étude et canton Vaucluse
Adresse Commune : Crestet
Emplacement dans l'édifice nef

Les fonds baptismaux peuvent être datés du 18e siècle d'après leur facture et leur décor. La colonne serait plus ancienne.

La niche formant l'armoire aux Saintes Huiles [IM84002266] formait-elle un ensemble avec ces fonts baptismaux ?

L'inventaire de 1906 mentionne sous le n°11 "2 bénitiers" estimés 30 francs.

D'après un procès-verbal d'acquisition du mobilier, on apprend que le bénitier fut mis en place le 18 juillet 1837 à la place d'un bénitier en cuivre vendu pour l'occasion. Il s'agit d'un travail d'un marbrier d'Avignon dénommé Marioty. Le document nous dit la chose suivante : "la colonne qui soutient le bénitier en marbre est de même nature que lui mais son lustre extérieur a été perdu par un long séjour qu'elle a fait dans le sein de la terre d'où elle a été extraite par un particulier de Vaison près de la Grande Eglise de ce pays et vendue par celui-ci à la fabrique de l'église paroissiale de Crestet." Le bénitier fut acquis grâce aux dons des paroissiens auxquels on proposa de participer "plusieurs dimanches du saint temps du Carême [...] et les offrandes surpassèrent le prix dudit bénitier."

Période(s) Principale : 18e siècle , (?)
Auteur(s) Auteur : Marioty,
Marioty

Marioty est un marbrier d'Avignon qui semble travailler dans la première moitié du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marbrier, attribution par source

Bénitier en marbre (?) en deux parties : pied et cuve. Décor en bas-relief. Décor taillé dans la masse

Catégories taille de pierre, sculpture
Matériaux marbre, (?), taillé, décor en bas relief, décor dans la masse
Précision dimensions

h = 105 cm ; d = 91 cm

Précision représentations

Cuve sculptée de longs godrons, ceinturée dans la partie supérieure d'un bandeau uni surligné d'une bordure de rinceaux, plaquée de quatre têtes de chérubins. Culot à feuilles d'acanthe. Pied renflé en forme de vase à gorge resserrée et moulurée. Quatre figures sur le corps : un lion, une tête d'ange, deux autres têtes non identifiées. peut-être les symboles des deux autres évangélistes (l'aigle et le taureau ?).

Précision état de conservation

Mauvais état. Le décor de la cuve a disparu sur un quart de la surface signifiant peut-être que le bénitier fut un temps contre un mur. Le décor du pied est très émoussé le rendant illisible par endroits.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Direction générale des domaines. Inventaire des biens des fabriques et des menses du diocèse d'Orange dressé en vertu de l'art. 3 de la loi du 9 décembre 1905. Biens de la fabrique de l'église du Crestet, février-novembre 1906. Archives départementales de Vaucluse, Avignon : 9 V 7.

    n°11
  • Archives départementales de Vaucluse, Avignon, 2 0 39/5. Crestet, Eglise (1814-1904). Procès verbal d'acquisition de divers objets faisant partie de la collection du mobilier de l'église du Crestet, 1837-1842.

    f°42-43
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Département de Vaucluse - Vergne Sophie