Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

fontaine et lavoir

Dossier IA04000749 réalisé en 2005

Fiche

Précision dénomination fontaine
lavoir
Dénominations fontaine, lavoir
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Barrême
Adresse Commune : Tartonne
Lieu-dit : Plan de Chaude
Cadastre : 1987 ZB non cadastré ; domaine public

Il existait sans doute depuis longtemps une fontaine à Plan de Chaude. Le 19 novembre 1899, le conseil municipal est d'avis de la faire réparer et de l'alimenter avec l'eau d'une source située à 700 m de distance. La fontaine est alors à sec et son bassin démoli. Un projet dressé la même année par le maçon Jules Roux ne fut pas exécuté. Un autre projet dû à Baroux, conducteur des Ponts et Chaussées à Barrême, dût être différé pour cause de guerre. Il comprenait le captage de la source de La Sappée, la réalisation d'une canalisation en poterie et fonte pour amener l'eau sur la place du village, la construction d'une fontaine circulaire à pile centrale et d'un lavoir rectangulaire transversal reliés entre eux par un bassin de rinçage, également rectangulaire. Les travaux ont été réalisés en 1922 par l'entreprise Prud'homme et Rigaud, de Toulouse.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1922, daté par source, porte la date
Auteur(s) Auteur : Baroux,
Baroux

Conducteur de travaux des Ponts et Chaussées à Barrême


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
conducteur de travaux, attribution par source
Auteur : Prud'homme et Rigaud,
Prud'homme et Rigaud

Prud'homme (Maurice) et Rigaud, entrepreneurs à Toulouse


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

Fontaine à bassin circulaire en maçonnerie avec margelle en pierre de taille et pile centrale cylindrique, d'où sortent 3 canons en plomb, couronnée d'une pyramide tronquée surmontée d'une boule. Sur la face sud de la pyramide est gravée la date 1922. Le lavoir a 2 bassins : un bassin de rinçage rectangulaire relie la fontaine au grand bassin de lavage rectangulaire, disposé perpendiculairement au premier, arrondi aux angles et complété par un petit déversoir. L'eau, captée à la Sappée, est accumulée dans un réservoir puis conduite dans des canalisations en terre cuite (jusqu'aux abords du village) et en fonte, avec des regards en maçonnerie tous les 150 m.

Murs calcaire pierre de taille
calcaire moellon enduit
Mesures l : 543.0
la : 326.0
h : 220.0
Statut de la propriété propriété de la commune, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Reconstitution de la fontaine publique du Plan de Chaude à Tartonne. Avant-métré et devis estimatif, 1899. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 475

    Le 15 novembre 1899, Jules Roux maître maçon dresse le devis des travaux évalué à 800 francs. Il s'agit de fouilles, de canalisations et de maçonnerie (ordinaire et pierre de taille)
  • Extrait du registre des délibérations du conseil municipal.de Tartonne : fontaine de Plan de Chaude, 1899. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 475

    Le 19 novembre 1899, le conseil est d'avis de faire réparer la fontaine publique du hameau de Plan de Chaude et de l'alimenter avec l'eau d'une source située à 700 m de distance. La fontaine est alors à sec et son bassin démoli.
  • Tartonne, fontaine du village. Adduction d'eau potable. Devis, bordereau des prix et détail estimatif,1913. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 475

    Le 31 juillet 1913 à Barrême, le conducteur Baroux dresse le devis des travaux à effectuer pour l'adduction d'eau de la source de la Sappée au village de Tartonne
  • Tartonne, fontaine du village. Travaux d'adduction d'eau potable. Décompte des ouvrages à joindre au procès-verbal de réception définitive du 28 octobre 1922. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 475

    Ce décompte est établi à Saint-André le 2 août 1922 par un ingenieur adjoint. On apprend que l'entreprise adjudicatrice est Prud'homme et Rigaux de Toulouse, également que la date de la réception définitive des travaux est le 28 octobre 1922
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï - Sauze Elisabeth