Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

fontaine de l'Ange

Dossier IA84000630 réalisé en 1987

Fiche

HISTORIQUE

Au début du XVIIIe siècle, de nouveaux équipements pour l'alimentation en eau de la ville (réalisation de l'ingénieur de Clapies et de l'architecte d'Allemand) permettent un vaste programme de restauration et de construction de fontaines publiques. En 1730 le consul Esbérard ordonne la reconstruction de la fontaine située devant le beffroi, sur l'actuelle place de l'Horloge. La commande en est passée à Jean-Paul Guigue qui donne le plan et réalise les sculptures à l'exception de l'ange de couronnement. L'ange fut en effet commandé à Jacques Bernus de Carpentras, neveu du célèbre sculpteur Jacques Bernus de Mazan. Dès 1731, la fontaine entrait en fonction.

Mutilée en 1792, elle fut restaurée en 1823 : réalisation d'un nouvel écusson orné du saint clou et entouré de branches de laurier en remplacement du blason aux armes de la ville que présentait l'ange avant la Révolution. En 1904 la municipalité décide de remplacer l'ensemble des fontaines par des bornes-fontaines : de la fontaine de l'ange alors détruite ne reste aujourd'hui que la statue de Bernus ; restauré en 1932 le génie prit place dans le jardin du musée où il se trouve toujours.

DESCRIPTION

La fontaine se composait :

- d'un bassin hexagonal remplacé au XIXe siècle par un bassin octogonal plus vaste

- d'une pile centrale supportant un vase sculpté de huit mascarons alternativement grands et petits. Une armature métallique reliait la pile à la margelle

- d'un couronnement comportant au-dessus d'un socle sculpté de cartouches entre des acanthes, un génie ailé déroulant un phylactère, présentant un écusson et un faisceau à ses pieds. Sur le phylactère peut se lire la devise de Carpentras : UNITAS FORTITUDE, DISSENTIO FRAGILITAS.

Appellations de l'Ange
Dénominations fontaine
Aire d'étude et canton Carpentras - Carpentras
Adresse Commune : Carpentras
Adresse : Horloge
Cadastre : 1834 K

Au début du 18e siècle, de nouveaux équipements pour l'alimentation en eau de la ville (réalisation de l'ingénieur de Clapies et de l'architecte d'Allemand) permettent un vaste programme de restauration et de construction de fontaines publiques. En 1730 le consul Esberard ordonne la reconstruction de la fontaine située devant le beffroi, sur l'actuelle place de l'Horloge. La commande en est passée à Jean-Paul Guigue qui donne le plan et réalise les sculptures à l'exception de l'ange du couronnement. Celui-ci fut sculpté par Jacques Bernus de Carpentras, neveu du célèbre sculpteur Jacques Bernus de Mazan. Dès 1731 la fontaine entrait en fonction. Mutilée en 1792, elle fut restaurée en 1823 : réalisation d'un nouvel écusson orné du saint clou et entouré de branches de laurier en remplacement du blason aux armes de la ville que présentait l'ange avant la Révolution ; remplacement du bassin hexagonal par un bassin octogonal plus vaste. En 1904 la municipalité décide de remplacer l'ensemble des fontaines par des bornes-fontaines : de la fontaine de l'ange alors détruite ne reste aujourd'hui que la statue de Bernus, à présent dans le jardin du musée de Carpentras.

Parties déplacées à Commune : Carpentras
Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle
Dates 1730, daté par source
Auteur(s) Auteur : Guigue Jean-Paul, sculpteur, attribution par source
Auteur : Bernus Jacques,
Jacques Bernus (1650 - 1728)

Né et mort à Mazan, il suivit une formation de sculpteur à Toulon dans l'atelier du sculpteur de l'arsenal Nicolas Levray. De 1692 à 1708, ce fut la période la plus fructueuse de sa carrière. Il travailla pour le chœur de la cathédrale Saint-Siffrein de Carpentras, le maître-autel, le tabernacle et la gloire en bois doré. Ses œuvres étaient pour la plupart en bois et surtout religieuses.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source
Auteur : Esbérard, auteur commanditaire, attribution par source

La fontaine se composait d'un bassin hexagonal, d'un champignon d'eau supportant un vase sculpté ; une armature métallique reliait la pile à la margelle. Un couronnement comportant au-dessus d'un socle sculpté en ronde bosse.

Murs pierre de taille
États conservations vestiges
Techniques sculpture
Représentations mascaron cartouche acanthe putto cartouche armoiries
Précision représentations

Vase sculpté de huit mascarons alternativement grands et petits. Socle du couronnement : cartouches entre des acanthes, et putto ailé déroulant un phylactère portant la devise de Carpentras : UNITAS FORTITUDE, DISSENTIO FRAGILITAS ; à ses pieds, un écusson portant les armoiries de Carpentras et un faisceau.

Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Fontaine de l'Ange à Carpentras. Dessin à la plume sur calque, sd. Bibliothèque municipale Inguimbertine, Carpentras.

  • La fontaine de l'Ange. Bonnet, Denis (dessinateur). Dessin, 1843. Bibliothèque municipale Inguimbertine, Carpentras : Fonds Bonnet.

Bibliographie
  • CAILLET, Robert. La fontaine de l'Ange et ses sœurs. 1932.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Giraud Marie-Odile
Marie-Odile Giraud

Chargée d'études documentaires DRAC/CRMH. 1er quart 21e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Marciano Florence