Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA04001229 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées four à pain, entrepôt agricole, étable, fenil
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Barrême
Adresse Commune : Blieux
Cadastre : 1811 G 21, 22 ; 1982 A3 1028

Les parcelles 21 et 22 de l'ancien cadastre napoléonien correspondaient à deux maisons indépendantes. Ce n'est que plus tard, vraisemblablement à la fin du 19e siècle, qu'un entrepôt agricole fut adjoint, alors que les deux maisons avaient fusionné pour devenir ferme.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

L'ensemble témoigne, à l'intérieur de l'enceinte du village ancien, d'un changement de famille architecturale, puisque les deux maisons initiales sont devenues ferme. Les trois unités architecturales constitutives (ancienne parcelle 22, bâtiment I ; ancienne parcelle 21, bâtiment II ; nouvelle parcelle, bâtiment III) communiquent en soubassement, mais l'ancienne parcelle 22 dispose d'une porte charretière sur l'élévation nord-est ouvrant sur une remise qui faisait également office de fournil : la chambre du four est encore en place. Les bâtiments II et III reçoivent trois étables avec rateliers mobile et un ratelier fixe sur banquette maçonnée sur le mur sud-ouest de l'entrepôt accolé : on y pénètre par une porte charretière sur l'élévation sud-est. Le comble du bâtiment III fait office de fenil. Les logis en rez-de-chaussée surélevé des bâtiments I et II contiennent deux pièces d'habitation, mais les maisons sont indépendantes. Chacune des deux maisons dispose d'une cheminée et d'une chambre à coucher. Le comble du bâtiment II, désigné par une baie fenière en façade sud-ouest, communique par une échelle au fenil de l'entrepôt agricole. Par ailleurs les matériaux employés comme la mise en oeuvre (maçonnerie de moellon calcaire avec mortier de gypse, chaînage d'angle et couverture en tuile creuse) ressortissent d'un mode de construction traditionnel ; en revanche, fait particulier, quelques pierres de parement de la tour de guet ont été utilisées pour monter une partie de l'élévation sud-est du bâtiment II. Le bâtiment I est en partie ruiné, mais le comble devait servir de fenil et également de séchoir. La ferme est aujourd'hui abandonnée : le soubassement de l'entrepôt sert néanmoins encore de remise.

Murs calcaire
moellon
Toit tuile creuse
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
toit à un pan
Typologies F3 : ferme à bâtiments accolés et/ou disjoints
Statut de la propriété propriété privée, []
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mosseron Maxence