Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA05000053 réalisé en 1981

Fiche

Dossiers de synthèse

HISTORIQUE

Date 1757 dans l'imposte en ferronnerie de la porte de la cour.

Les tirants en métal passés dans les murs dessinent les lettres J B sur la façade.

Cette maison était à la fin du XIXe siècle celle du meunier.

DESCRIPTION

Situation

A Chantemerle, dans le quartier dit l'Envers au sud de la Guisane. Maison indépendante. Façade au nord.

Matériaux

Murs : appareil irrégulier de moellons de pierre. Extérieurement enduits au ciment. Le pignon n1est pas maçonné.

Escalier intérieur : en bois du rez-de-chaussée au premier étage. Ensuite en pierre, chaque marche étant recouverte d'une plaque d'ardoise.

Sols : écurie : terre

pièces d'habitation et palier du premier étage : parquet de mélèze. Le palier du second étage est dallé d'ardoises.

Structure

Le rez-de-chaussée est entièrement voûté. La maison comporte trois caves : l'une sous le plancher de la cuisine à laquelle on accède par une trappe ; les deux autres à l'est du cabinet sont entièrement enterrés dans le sol.

La grange occupe la moitié sud des premier et second étages et l'ensemble du comble. La moitié nord du premier étage est occupée par deux chambres à coucher, la moitié nord du second par deux chambres ménagères. (Il est possible que la chambre (2) ait été une chambre ménagère avant la construction du second étage).

Seules les chambres 2 et 4, le couloir et le palier sont voûtés. Les chambres 1 et 3 sont couvertes d'un plafond plâtré.

Élévation

La façade porte des traces de faux-appareil peint sur le chaînage d'angle est.

La porte de la cour, à un seul battant, est surmontée d'une petite imposte vitrée semi-circulaire protégée par une ferronnerie, et par une niche avec encadrement mouluré en ciment qui contient une statue de la Vierge en plâtre.

Les baies du rez-de -chaussée ont été refaites. Les fenêtres des chambres 2 et 4 comportent des abattants en métal.

Couverture

Le toit à deux longs pans est couvert de tôle bac. Il déborde largement sur le pignon est.

Les fermes de charpente sont formées de deux arbalétriers unis par un poinçon et d'un entrait.

Distribution intérieure et circulation

Le rez-de-chaussée est traditionnellement distribué par la cour. On accède aux étages par un escalier en équerre qui donne sur un couloir voûté.

Les chambres 1 et 2 servaient de chambres à coucher. Les murs sont peints en ocre avec une plinthe plus foncée.

Les chambres 3 et 4 faisaient fonction de chambres ménagères. Elles sont ventilées par deux petites ouvertures qui se font face afin de faire courant d'air. L'ouverture de la chambre 3 sur la façade nord est taillée en biais dans le mur. La chambre 4 contenait deux coffres et une armoire murale où étaient rangés des livres et des outils. C'est dans cette pièce que l'on conservait le pain sur le cheviller suspendu au plafond et la viande salée dans des jarres en céramique. La chambre 3 contenait plusieurs coffres à grain, des armoires dans lesquelles on rangeait les bourras pour la moisson et la fenaison. C'est dans cette pièce qu'étaient suspendus les jambons.

La porte qui fait communiquer le palier du premier étage et la grange est en fer. Sur la ferme de charpente est est fixée une poutre destinée à hisser les ballots de foin.

Parties constituantes non étudiées étable, grange, fenil, resserre
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Monêtier-les-Bains (Le)
Adresse Commune : Saint-Chaffrey
Lieu-dit : Chantemerle, quartier de l' Envers
Adresse : 2e ferme
Cadastre : 1809 E1 825 ; 1982 E4 2156

La date 1757 est inscrite dans l'imposte en ferronnerie de la porte du vestibule. L'extrémité des tirants en métal qui raidissent les murs dessine les lettres J B . A la fin du 19e siècle, cette maison était celle d'un meunier (information orale) . Sur une photographie de 1904, la toiture est en bardeau.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Dates 1757, porte la date
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

La cour , le cabinet et l'étable, au-rez-de-chaussée, ainsi que les paliers de l'escalier et la chambre ménagère du 2e étage sont voûtés d'arêtes. La cuisine et les caves au rez-de-chaussée sont voûtées en berceau de même que la chambre du 1er étage. La 1ère volée de l'escalier intérieur est en bois, la seconde en maçonnerie. Le pignon est n'est pas maçonné.

Murs pierre
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tôle ondulée, bardeau
Étages sous-sol, 2 étages carrés
Couvrements voûte d'arêtes
voûte en berceau
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours sans jour
Typologies maison-bloc type IIIB2 : maison à entrée commune aux hommes et aux animaux et à circulation intérieure totale
États conservations restauré
Techniques sculpture
peinture
ferronnerie
Représentations Immaculée Conception
Précision représentations

Statue de l'Immaculée Conception en plâtre, placée dans une niche cintrée à pilastres cannelés au-dessus de la porte du vestibule. Traces de faux appareil peint sur les chaînes d'angle.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale