Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA04000660 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées porcherie, étable, remise agricole, fenil
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Barrême
Adresse Commune : Clumanc
Lieu-dit : Douroulles
Adresse : 1ère ferme
Cadastre : 1837 B 150 ; 2000 B 111

Figurée sur le plan cadastral de 1837 sans l'annexe située à l'extrémité ouest.

Période(s) Principale : Temps modernes

Adossée à la pente, la ferme agglomère 5 bâtiments disposés en ligne et composés chacun de 2 étages de soubassement et d'un comble en rez-de-chaussée dont le toit, sans doute abaissé, s'appuie contre le mur nord au lieu de reposer sur lui. A l'extrémité ouest, le premier bâtiment, à demi ruiné et plus récent que ses voisins (il n'existait pas en 1837), contient à l'étage inférieur une porcherie. Son 2e étage de soubassement, relié par une porte à celui du bâtiment voisin, servait de remise et de fenil. Le 2e bâtiment comprend à l'étage inférieur une étable au sol en terre battue, au plafond en planches portées par des poutres équarries. Il ouvre au sud par une porte bâtarde et un jour ébrasé intérieurement ; une crèche en maçonnerie garnit tout du long le mur nord. L'angle sud-ouest a été coupé après 1837. La pièce du 2e étage de soubassement, aujourd'hui reliée par une porte à celle du 3e bâtiment, avait auparavant son accès par une coursière en planches portée par 2 corbeaux en bois au dessus de la porte de l'étable, depuis l'escalier extérieur du 3e bâtiment. Transformée en fenil, cette pièce a gardé un enduit au mortier de chaux sur ses murs et une chappe du même mortier sur son sol en planches, mais a perdu son plafond en planches. Le rez-de-chaussée n'a plus ni sol ni accès. Le 3e bâtiment contient au 1er étage de soubassement une étable garnie d'une crèche, d'un accès direct par une porte au sud et d'un jour ébrasé ; un escalier extérieur droit en maçonnerie, parallèle à l'élévation sud, conduit au 2e étage de soubassement, également transformé en fenil, mais dont l'usage d'habitation est attesté par le mortier qui couvre son sol et ses murs et par la trace d'une cheminée adossée au mur est. Il ne reste que des vestiges du plancher qui portait le rez-de-chaussée, probablement desservi par une échelle. Les collages des maçonneries montrent que le 4e bâtiment est le plus ancien du groupe ; il comporte deux étages d'habitation, reliés par une volée droite d'escalier appuyée contre le mur est en face de la porte. L'étage inférieur, couvert d'un plafond en planches porté par 6 poutres équarries et éclairé par une fenêtre au sud, contient une petite cheminée à hotte droite en plâtre engagée dans le mur nord, un réduit logé sous l'escalier et un petit placard mural au sud. La chambre au dessus, également plafonnée de planches sur des poutres équarries, a son sol en planches, des murs enduits et badigeonnés au lait de chaux, deux placards muraux dans les angles sud et une alcôve contenant un châlit de facture grossière. Le comble en rez-de-chaussée, sous la charpente du toit à 3 pannes portées par un arbalétrier central, a deux accès, une porte ouverte sur la rue au nord et une trappe zénithale sur le palier supérieur de l'escalier. A l'extrémité est, le 5e bâtiment a son étage inférieur voûté d'arêtes et aménagé en porcherie ; des claires-voies en planches clouées sur une file de poteaux assis sur un petit mur-bahut transversal délimitent deux stalles pour les porcs, qu'on alimentait dans des mangeoires faites de bassins tronconiques en terre cuite vernissée, appelés "tian", scellés dans le mur-bahut. A l'entrée, dans l'allée qui précède les stalles, se trouve encore le fourneau en fonte qui servait à préparer leur pâtée. Le logis de l'étage supérieur, accessible par l'escalier du bâtiment 4, a son sol en planches, ses murs badigeonnés au lait de chaux, son plafond aussi en planches portées par des poutres équarries. Il possède une cheminée à hotte droite en plâtre adossée au mue est et un placard dans l'angle sud-ouest ; le comble ne fait qu'un avec celui du bâtiment 4. Dans le petit jardin qui précède au sud la ferme, un banc formé d'une grande dalle de grès est adossé à l'élévation antérieure et un bassin en maçonnerie, servant à la fois de lavoir, avec une margelle inclinée en grès, et de réservoir pour l'irrigation, est appuyé contre un muret de soutènement en pierre sèche.

Toit tuile creuse
Étages 2 étages de soubassement, rez-de-chaussée surélevé
Couvrements voûte d'arêtes
Couvertures appentis
Escaliers escalier de distribution : escalier droit, en maçonnerie
escalier intérieur : escalier droit, en maçonnerie
Typologies F1 : ferme en maison-bloc à terre
États conservations mauvais état
Statut de la propriété propriété privée, []
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï - Sauze Elisabeth