Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA00049887 réalisé en 1986

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

HISTORIQUE

Les deux bâtiments sont indiqués sur le cadastre de 1810. Compte tenu de leur situation périphérique on suppose qu'ils ont été épargnés par le grand incendie de 1858.

DESCRIPTION

Situation

La maison est située à la sortie nord-ouest du village. Elle est mitoyenne par le pignon ouest d'une autre demeure. Devant les deux constructions s'étend une cour non aménagée. Contre le mur sud de la chambre s'étend un petit jardin potager de forme triangulaire.

Parti d'ensemble

L'habitation permanente est formée de deux bâtiments : la maison qui abrite la grange, l'étable et le logis, et la "chambre" ou resserre à provisions. De cette demeure dépendaient également deux "montagnes" utilisées de façon saisonnière. L'une d'entre elles est située aux Ayes (rive droite du torrent du Ga, en face du Chazelet).

A. La maison

Matériaux

- Murs : moellons de pierres locales liées avec un mortier de terre. Façade principale enduite à la chaux et au ciment.

-Cloisons intérieures séparant l'étable et le logis, et définissant le corridor : en planches.

- Sols : de la cuisine plancher de mélèze

du corridor : dalle de ciment

de l'étable : pavage de galets

de la grange : plancher de mélèze recouvert d'une couche de terre pour former isolation avec l'étable.

Structure

Le rez-de-chaussée couvert d'un plafond en planches sur solives apparentes se divise entre le logis et l'étable.

La grange occupe la partie supérieure du bâtiment et le comble.

Élévations

Les rares ouvertures (porte du corridor, fenêtres de la cuisine et de l'étable, porte de la grange) se concentrent sur la façade sud. On accède à la porte de la grange par un plan incliné formé d'un remblai de pierres. Il est possible que la maison ait comporté une galerie de séchage, sur laquelle donnait une porte aujourd'hui murée.

La fenêtre de la cuisine est encadrée d'un trait de peinture blanche. La porte de la grange porte des traces de peinture bleue.

Couverture

Le toit est à deux longs pans. La charpente autrefois construite selon le modèle traditionnel (sans ferme et sur poteaux) a été refaite. Les fermes sont actuellement formées de deux arbalétriers croisés sous la poutre faîtière et d'un entrait. Les assemblages sont boulonnés.

Le toit est couvert de tôle ondulée sur le versant sud, d'ardoises calées avec de la paille sur le versant nord.

Distribution intérieure

L'aménagement du logis est resté traditionnel et est très caractéristique de ces maisons modestes. La pièce unique est divisée en deux par un chambranle en bois qui isole l'alcôve au nord de la cuisine au sud. Le mur de l'alcôve est habillé de planches pour l'isoler de l'humidité du sol.Dans la cuisine tous les meubles de rangement sont alignés contre le mur ouest et encadrent la cheminée de façon à former un ensemble mobilier. La cheminée est fermée par des portes à panneaux. Elle n'est plus utilisée et a été remplacée par une cuisinière à bois. La table et le banc occupent l'angle sud-est de la pièce. L'espace situé entre la porte du corridor et l'alcôve a été aménagé en placard.

L'aménagement de l'écurie est traditionnel. A droite du corridor se trouve l'abat-foin. Les râteliers du mulet et des vaches, bordés par un trottoir, occupent toute la longueur du mur nord. Le box du cochon se trouve dans l'angle sud-est. Les brebis se tenaient au centre. Lorsque le troupeau de brebis s'est agrandi vers 1930, les propriétaires de la maison les ont mises dans l'écurie d'une maison voisine. L'étable est divisée en deux par une rigole destinée à l'évacuation du purin.

Un "canal" (sic) passait sous la maison (information du gendre de la propriétaire). On n'a pu savoir s'il était utilisé comme puits comme on le voit dans certaines maisons du canton.

La moitié est de la grange est divisée en deux par un plancher appelé ponti au Chazelet (rez-de-plan au Villar-d'Arène). Sur le ponti est fixé un treuil qui servait à hisser les ballots de foin.

Devant la porte de la grange se trouve l'aire de battage formée d'un solide plancher.

B. La chambre

Matériaux

Murs : moellons de pierre locale liés avec de la terre. Enduits.

Escaliers : d'accès à la cave : en pierre recouverte d'ardoise

d'accès au premier : échelle de meunier.

Cloison du vestibule : en planches.

Structure

La chambre est formée de trois niveaux séparés par des planchers de mélèze. Le niveau inférieur appelé la cave est entièrement enterré dans le sol.

Élévations

La cave n'a pas d'accès extérieur. On y accède par une trappe aménagée dans le sol du niveau 2 devant la porte d'entrée. Celle-ci est percée dans le mur ouest, c'est l'accès le plus rapide à partir de la maison. L'angle sud-ouest est abattu.

Couverture

Le toit à deux longs pans est couvert de tôle ondulée. La charpente comprend une ferme formée de deux arbalétriers croisés sous la poutre faîtière et d'un entrait.

Circulation et distribution intérieure

On accède à la cave par une trappe et un escalier intérieur en pierre. Devant la porte d'accès au niveau 2 se trouve un petit vestibule qui distribue le niveau 2 appelé "chambre" et commande l'escalier d'accès au niveau 3 appelé grenier. Ces deux pièces sont remplies d'armoires et de coffres à grain et à farine. On y entreposait également le petit outillage agricole et les objets utilisés de façon saisonnière. Sur la ferme de charpente sont fixées les grandes claies où séchait le pain.

Parties constituantes non étudiées étable, grange, fenil, resserre
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Grave (La)
Adresse Commune : La Grave
Lieu-dit : le Chazelet
Adresse : 2e ferme
Cadastre : 1974 AD 251

Edifice antérieur au cadastre ancien de 1810.

Période(s) Principale : Temps modernes , (?)
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu
Murs enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit métal en couverture
Étages étage de soubassement, en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans
Typologies maison bloc type IIIA2 : entrée commune aux hommes et aux animaux sans dispositif de circulation verticale
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale