Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA04001440 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées étable, fenil, remise agricole, pigeonnier, porcherie, aire à battre
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
Adresse Commune : La Garde
Lieu-dit : Clarnes
Cadastre : 1834 B1 230 ; 1954 B1 94

L'origine de cette ferme pourrait remonter au 17e siècle ou au 18e siècle, elle est mentionnée sur la carte de Cassini (1780-1782). Sur le cadastre de 1834, cette ferme est composée d'une maison, bâtiment et cour et d'une aire à battre, qui appartiennent alors à Vitton Roch à Castellane, lequel possède également des prés et des terres labourables à proximité. A cette époque, ce quartier rural est nommé le saule de Maune. Cette ferme a été remaniée au cours du 19e siècle et du 20e siècle, avec notamment l'adjonction d'un hangar et de petites dépendances agricoles disjointes.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 19e siècle
Auteur(s) Auteur : ,

Cette ferme isolée, située à 1050 mètres d'altitude, est adossée perpendiculairement à la pente. Elle est composée de bâtiments accolés et comporte trois étages : un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage de comble. La partie d'habitation se trouve au milieu ; le premier étage de soubassement est occupé par une cuisine, avec une cheminée adossée et une pile d'évier, et une chambre ; le second étage de soubassement est occupé par trois chambres ; l'étage de comble est réservé au fenil. Un escalier intérieur tournant permet l'accès aux étages depuis le premier étage de soubassement ; les sols sont en carreaux de terre cuite, les murs et les plafonds sont enduits. Une partie agricole aveugle (étable surmontée d'un fenil sur deux niveaux) se situe en arrière de cette partie habitation. Les bâtiments agricoles sont organisés selon un même principe : étable ou remise agricole au premier étage de soubassement ; fenil au second étage de soubassement et à l'étage de comble ; un pigeonnier est aménagé dans l'angle d'un des fenils. L'ensemble est construit en maçonnerie de moellons calcaires et de tuf ; l'enduit est rustique. Les ouvertures possèdent des encadrements façonnés au mortier, avec linteau en bois ; les fenêtres sont occultées par des contrevents à persiennes. La charpente est à pannes ; le toit à un pan est couvert en tuile creuse ; l'avant-toit est réalisé par un rang de génoise. Une petite dépendance est située au sud-ouest, elle abrite une porcherie et des clapiers à lapin. Une aire à battre se trouve au nord-ouest. Un four à pain (détruit) était situé à l'emplacement de l'actuel hangar agricole. Une source captée se trouve entre le hangar et la ferme, elle est aménagée avec un bassin en pierre de taille et un autre en ciment, un saule est planté à cet endroit ; la surverse de cette source alimente des canaux d'irrigation. La cour qui se trouve devant l'élévation sud est plantée de deux grands tilleuls ; elle domine une jardin potager. L'environnement agricole est constitué de grandes terrasses de culture avec des murs de soutènement en pierre sèche.

Murs calcaire
tuf
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages 2 étages de soubassement, étage de comble
Couvertures toit à un pan
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant
Typologies F3 : ferme à bâtiments accolés et/ou disjoints
Statut de la propriété propriété privée, []
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï