Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA00049845 réalisé en 1986

Fiche

Dossiers de synthèse

HISTORIQUE

Une pierre qui semble sculptée sur plusieurs faces a été placée à la base du mur sous la fenêtre. Sur la face visible on peut lire l'inscription suivante : 1672 FELIX COLOMB

Sur deux pierres du mur sont gravées la marque : F.P.C. et l'inscription : L. J. 1634 I.

Inscription placée dans les fondations, sous la fenêtre : 1672 Félix Colombe (?).Inscription placée dans les fondations, sous la fenêtre : 1672 Félix Colombe (?).

DESCRIPTION

Situation

La maison étudiée est située à la bordure ouest du village. Elle est perpendiculaire au chemin qui descend vers l'église. Devant la maison se trouve donc une sorte de cour distincte de la rue.

La maison comporte deux chambres ménagères : l'une est un bâtiment mitoyen construit contre le pignon nord-ouest ; la seconde est un bâtiment distinct, situé face à la maison d'habitation, de l'autre côté de la cour. Elle aurait été à l'origine la chambre de la maison 150, puis rachetée par les propriétaires de la maison 127 (information du propriétaire actuel). Elle n 'a pas été visitée.

Matériaux

Les murs sont en moellons de pierre locale liés et crépis à la chaux. Les chainages d'angle et les piédroits des portes sont formés d'une alternance de schiste et de tuf. Le sol de l'entrée est dallé. Celui de la cuisine et de la chambre est un plancher de bois. Le sol de la cave est dallé de lauzes.

Parti d'ensemble

Le bâtiment est en soubassement. On pénètre au rez-de-chaussée par une entrée fermée par une cloison en bois dont la partie supérieure est une claire-voie. Cette entrée distribue à droite l'écurie, à gauche la cuisine. L'ensemble du rez-de-chaussée est couvert d'un plafond à poutres apparentes.

Sous la cuisine se trouveraient deux caves voûtées (non visitées).

La grange occupe l'étage et le comble de ce bâtiment. Cette partie n'a pas été visitée.La chambre ménagère, au sud-ouest, est construite en contrebas par rapport à la cuisine et comporte trois niveaux : au sous- sol une cave voûtée en berceau au rez-de-chaussée une pièce, couverte d'un plafond en bois, à laquelle on peut accéder soit par la cuisine, soit directement par l'extérieur ; à l'étage une pièce non plafonnée à laquelle on accède par une échelle située contre le mur nord-est de la pièce du rez-de-chaussée.

Élévation

Angle abattu pour faciliter le passage des charrettes.Angle abattu pour faciliter le passage des charrettes.

Un balcon court. sur la façade principale au niveau de la grange. On peut y accéder soit par la grange, soit, à l'extérieur, par une échelle. La porte de l'entrée et la fenêtre de la cuisine ont un piédroit commun. La menuiserie des portes de l'entrée et de la grange sont peintes en bleu. Le chambranle de la porte de la chambre est peint en blanc. La porte de l'entrée est surmontée par une croix en bois. Il y avait peut-être aussi autrefois un auvent (traces d 'arrachement).

On accède à la grange de plain-pied par le pignon nord-est. L'angle sud est abattu au rez-de-chaussée.

Couverture

Le toit, refait récemment, est couvert de tôle prélaquée beige. Il ne comporte pas de charpente, la faîtière reposant sur des poteaux enfoncés dans le sol comme dans la plupart des maisons de la commune. Le toit est souligné par une corniche en tuf.

Distribution

L'"écurie" a une disposition identique à celle de toutes les maisons de la commune. La mangeoire (a) se trouve contre le mur- gouttereau nord-est. Le canal d'évacuation du purin est parallèle à ce mur (b). L'abat-foin (c) se trouve contre le mur sud-ouest. L' "écurie" comporte également un point d'eau (d) ce qui est exceptionnel.

La cuisine a été refaite en 1938 (information du propriétaire actuel). Les murs sont recouverts d'un lambris afin d'isoler la pièce du froid et de l'humidité.Entre le mur nord-est, construit en soubassement, et la cloison de planches, il semble qu'on ait laissé un vide sanitaire de 10 cm environ.

Une armoire (e) et une horloge disposées perpendiculairement au mur sud-est délimitent une alcôve. Celle-ci est fermée par un rideau fixé sur la poutre maîtresse qui traverse la pièce. La cheminée ( f) est fermée par deux portes et encastrée dans un ensemble mobilier mural, comme on en a rencontré dans plusieurs maisons de la commune.

Elle n'est plus utilisée et a été remplacée par une cuisinière à bois (g). Le reste du mobilier se compose de deux lits (h), trois chaises, un fauteuil, deux bancs et une table.

Dans la chambre ménagère, le mobilier est encore en place. Dans la cave, on conservait les légumes (pommes de terre surtout), jetés en vrac à même le sol.

Au rez-de-chaussée, on trouve de grandes armoires (i) à linge et à bourras et des coffres (j) à grains et à farine. C'est également dans cette pièce que l'on suspendait les jambons. Dans la pièce située sous les combles on trouve également des armoires , mais surtout les grandes claies sur lesquelles on faisait sécher le pain.

Dans les deux niveaux supérieurs de la chambre ménagère on a également trouvé des barattes, de vieux rabots, un rouet et d'autres ustensiles que l'on n 'utilise plus. On ignore si c'était leur place lorsqu' ils étaient utilisés.

Parties constituantes non étudiées étable, grange, fenil, resserre
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Grave (La)
Adresse Commune : La Grave
Lieu-dit : le Chazelet
Adresse : 1ère ferme
Cadastre : 1974 AD 227

Inscription remployée (?) : L.J. 1634 I 1672 Félix Colomb.

Remploi
Période(s) Principale : 17e siècle
Dates 1634, porte la date
1672, porte la date
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu
Murs pierre
tuf
schiste
granite
appareil mixte
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit métal en couverture
Étages étage de soubassement, en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans
Typologies maison bloc type IIIA2 : maison à entrée commune aux hommes et aux animaux sans système de circulation verticale
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale