Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA04001004 réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Composition

Cette ferme est aujourd'hui située immédiatement en contrebas de la R.D. 4085 (ex-R.N. 85).

La maison de maître ici étudiée est adossée à la pente et comporte quatre niveaux : trois étages de soubassement et un étage de comble.

Le plan du bâtiment originel est organisé autour de l'escalier central qui distribue deux pièces à chaque niveau, une à l'est et une à l'ouest, chacune éclairée par une fenêtres ouverte dans le mur sud.

Au premier étage de soubassement le couvrement de ces pièces (cuisine à l'est, resserre à l'ouest) est réalisé par une voûte en berceau segmentaire, l'accès au vestibule se fait par une grande porte percée dans le mur sud (menuiserie à deux vantaux et imposte vitrée).

Aux deuxième et troisième étages de soubassement, des cheminées sont adossées sur les murs est et ouest des chambres.

La partie accolée au nord est décalée d'un demi-niveau par rapport à la partie d'origine.

Le deuxième étage de soubassement est un grand cellier sous voûte en berceau segmentaire, décoré de motifs peints.

Le troisième étage de soubassement est séparé en deux chambres avec des cheminées adossées au mur sud.

L'étage de comble est à cheval sur la partie originelle et la partie accolée ; la partie nord est réservée à un fenil accessible par trois grandes baies fenières ouvertes dans le mur nord ; la partie sud est occupée par un séchoir éclairé et aéré par quatre grandes baies percées dans les murs sud, est et ouest ; l'angle sud-ouest est occupé par un pigeonnier comportant environ 250 boulins façonnés au mortier de gypse, deux baies d'envol sont ouvertes dans les murs sud et ouest.

Mise en oeuvre

L'ensemble est construit en moellons de calcaire et de grès maçonnés au mortier de gypse. Les chaînes d'angles sont en gros moellons de calcaire et de grès équarris. XXXXXXXXX L'encadrement de la porte du premier niveau de l'élévation sud est en pierre de taille calcaire avec arc segmentaire ; les autres encadrements sont en maçonnerie avec enduit de finition au mortier de gypse lissé et feuilluré, les linteaux sont en bois.

Les fenêtres sont occultées par des contrevents en bois plein, les baies du séchoir et les baies fenières sont fermées par des volets intérieurs en planches dressées.

Au quatrième niveau de l'élévation sud, la baie du pigeonnier est encadrée de carreaux de terre cuite vernissée unicolores ou bicolores scellés dans une sur-épaisseur de mortier de gypse ; la grille d'envol est façonnée au mortier.

Au quatrième niveau de l'élévation ouest, la baie du pigeonnier est fermée par une grille d'envol en menuiserie.

Les élévations reçoivent un enduit lisse réalisé au mortier de gypse et recouvert d'un badigeon de couleur verte, dit "Vert de Castellane", les baies sont décorées de faux encadrements peints en blanc.

L'élévation ouest est en partie couverte d'une publicité murale peinte.

Le toit à longs pans est couvert en tuile creuse. L'avant-toit est réalisé par trois de génoises maçonnées qui se prolongent sur les pignons, la saillie de rive des pignons est traitée par un seul rang de génoise.

Une cour caladée en galets, plantée d'un tilleul, est aménagée devant l'élévation sud ; un décor en motif de croix dans un cercle est réalisé en galets noirs et blancs devant la porte. Un four à pain était accolé à l'élévation est, la coupole était en briques réfractaires. Une remise agricole est accolée à l'angle sud-est.

Les bâtiments d'exploitation (non étudiés) sont situés en contrebas. Un puits maçonné (220 l ; 210 la ; 190 h) avec couvrement en bâtière et couverture en tuile creuse est construit dans le champ en contrebas.

Parties constituantes non étudiées étable, fenil, remise agricole, pigeonnier, séchoir
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
Adresse Commune : Castellane
Lieu-dit : la Lagne
Adresse : 2e ferme
Cadastre : 1834 C1 23, 24 ; 1983 C1 271

Cette ferme, datant peut-être de la seconde moitié du 18e siècle, est mentionnée (bâtiments 1 et 2) sur le plan cadastral de 1834, avec la mention Blanc, du nom des propriétaires de l'époque. Une partie de bâtiment a été accolée à l'ouest du bâtiment 1 avant cette date. Après 1834, un petit bâtiment a été accolé à l'élévation sud du bâtiment 1 et le bâtiment 3 a été construit à l'est.

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle , (?)

Cette ferme est aujourd'hui située immédiatement en contrebas de la R.D. 4085 (ex-R.N. 85). Elle est composée de trois bâtiments disjoints, tous adossés à la pente. Le bâtiment 1 comporte quatre niveaux : deux étages de soubassement, un rez-de-chaussée et un étage de comble. Le premier étage de soubassement est occupé par une étable. Le second étage de soubassement est réservé au logis. Le rez-de-chaussée est occupé par un fenil. L'étage de comble est occupé par un fenil, un pigeonnier et un séchoir. L'ensemble est construit en moellons de calcaire maçonnés au mortier de chaux et de gypse. Les chaînes d'angles sont en pierre de taille calcaire. La porte bâtarde du premier niveau de l'élévation sud, ainsi que la porte piétonne de l'élévation est possèdent des encadrements en pierre de taille calcaire avec arc segmentaire. Les fenêtres sont occultées par des contrevents en bois pleins. Les élévations reçoivent un enduit lisse réalisé au mortier de gypse et peint d'un badigeon blanc. Le toit à un pan est complété d'une demi-croupe dans sa partie ouest, il est couvert en tuile creuse. L'avant-toit est réalisé par deux rangs de génoises maçonnées, la saillie de rive du pignon est est traitée de la même manière, l'avant-toit de la partie ouest est traité par un débord des chevrons de toiture. Un petit bâtiment à usage de poulailler et de remise est accolé le long de l'élévation sud. Le bâtiment 2 comporte deux niveaux : un étage de soubassement (étable) et un rez-de-chaussée (fenil). Il est construit de la même manière que le bâtiment 1, les élévations reçoivent un enduit lisse réalisé au mortier de gypse, avec décor de faux encadrements peints. Son toit à un pan est couvert en tuile creuse. Le bâtiment 3 comporte deux niveaux : un étage de soubassement (remise agricole) et un rez-de-chaussée (fenil). Il est construit en moellons de calcaire maçonnés au mortier de chaux et de gypse, sauf l'élévation ouest qui est fermée par une cloison en planches dressées, les chaînes d'angles sont en pierre de taille calcaire et les élévations reçoivent un enduit à pierres vues réalisé au mortier mixte chaux et gypse. Le toit à un pan est couvert en tuile creuse. Un chemin bordé d'une haie de tilleuls passe le long de l'élévation sud du bâtiment 1. Un canal d'arrosage passe sous ce chemin et dessert un bassin.

Murs calcaire
moellon
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages 2 étages de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage de comble
Couvertures toit à un pan
demi-croupe
Typologies F3 : ferme à bâtiments accolés et/ou disjoints
Statut de la propriété propriété privée, []
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï