Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA05000381 réalisé en 1980

Fiche

Dossiers de synthèse

Description

Situation

Cette demeure est la seule maison à arcades rencontrée à Freissinières. Elle est située un peu à l'écart du chef-lieu (Ville). La charpente porte la date 1924. Il existerait une date plus ancienne dans la grange (information orale).

Structure

Nous n'avons pu visiter que le rez-de-chaussée qui comprend une vaste écurie voûtée d'arête et une petite pièce (cuisine basse ?) voûtée comme la plupart des maisons à arcades de Vallouise. Le logis occupe le premier étage et peut-être une partie du second.

Élévation

La maison comporte deux étages. Le rez-de-chaussée et le premier étage, en retrait par rapport au second étage, sont précédés chacun par trois arcs en plein-cintre.

L'arcade du rez-de-chaussée, dont les piliers sont en maçonnerie, abrite les portes d'accès à l'"écurie" et supportent l'escalier d'accès au premier étage et le balcon.

Façade sud. Noter la différence de traitement de la façade au rez-de-chaussée et à l'étage, et le portillon en bois qui ferme l'escalier.Façade sud. Noter la différence de traitement de la façade au rez-de-chaussée et à l'étage, et le portillon en bois qui ferme l'escalier.

L'arcade du premier étage délimite une sorte de galerie non voûtée, à laquelle on accède par un escalier en pierre. L'un des piliers est en marbre rose, comme ceux de Vallouise. Il est trop grand et a pu être rajouté par la suite. Il proviendrait de La Balme (information orale).

On ne trouve pas au second étage de balcon de bois comme c'est généralement le cas à Vallouise. Les pièces du second étage sont sur le même niveau que les arcs des deux étages inférieurs. (cf. les maisons 850 et 1087 à Vallouise Chef-lieu).

A noter la différence de traitement des façades au rez-de-chaussée et au deux étages du logis : la partie basse est grossièrement crépie au ciment gris alors que la partie d'habitation est recouverte d'un crépi fin et peint en blanc. De faux chaînage d'angles sont peints aux angles des murs.

Couverture

Le toit à croupes est couvert d'ardoises et surmonté par des épis de faîtage. La ligne de faîtage n'est pas au même niveau dans la partie est et la partie ouest.

Parties constituantes non étudiées étable, grange, resserre
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Argentière-la-Bessée (L')
Adresse Commune : Freissinières
Lieu-dit : Derrière-Vière
Cadastre : 1958 C1 2458

La charpente porte la date de 1924, mais il existerait, selon une information orale une date plus ancienne dans la grange.

Période(s) Principale : 19e siècle
Dates 1924, porte la date, daté par tradition orale
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Maison à deux niveaux d'épis de faîtage. L'étable est voûtée d'arêtes. Une autre pièce possède une voûte vallouisienne. Un escalier de pierre distribue la galerie non voûtée de l'étage.

Murs pierre
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit ardoise
Étages étage de soubassement, 1 étage carré
Couvrements voûte d'arêtes
Couvertures toit à longs pans
croupe
Escaliers escalier de distribution extérieur
escalier droit
en maçonnerie
Typologies maison bloc type IB1 : logis à l'étage, un seul balcon, deux niveaux de trois arcades
Techniques peinture
Précision représentations

faux appareil peint sur les chaînes d'angle

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale - Faure-Vincent David