Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA05000587 réalisé en 1984

Fiche

Dossiers de synthèse

Historique

Agrandissements et transformations

La maison constituait en fait jusqu'à son rachat par le propriétaire actuel deux habitations distinctes qui ont été regroupées :

-la partie W à laquelle on accède par une porte en façade ouest, toujours visible de l'intérieur mais qui a été condamnée à l'intérieur. L'étage comprenait une grande cuisine avec une chambre dans l'angle NW.

-la partie E très petite avec une pièce unique à l'étage.

L'accès unique au logis se fait maintenant par l'escalier extérieur de la partie E ; une porte a été ouverte à l'intérieur dans le mur de séparation. La pièce d'entrée est en cours d'aménagement (cuisine) ; la grande pièce à l'ouest, cloisonnée, comprend maintenant cuisine, cellier, salle de bain et deux chambres dont un utilisée l'hiver ou par des amis.

Au rez-de-chaussée, l'écurie sert de garage.

Description

Situation

Site et situation géographique

Le hameau des Terrasses est situé un peu à l'écart des autres villages de la commune. C'est en effet l'un des plus bas, bâti sur les pentes exposées franchement à l'Est, au delà de la ligne de crête qui descend du relais radio de Truchet à la fontaine pétrifiante et marque le changement d'orientation de la Durance.

En relation avec cette source et la faille de la Durance, on peut remarquer, 300 m au N-O du village, un grand trou encomblé de blocs et de broussailles sans doute créé par l'effondrement d'une cavité due à la dissolution du gypse. Il y a une trentaine d'années, on pouvait accéder à une grotte qui avait la même origine, située au-dessus de la fontaine et dont l'entrée a été bouchée par l'élargissement de la route. Les carrières de plâtre étaient dans le même secteur.

Fonction ancienne et actuelle

L'exploitation agricole été maintenue grâce à la femme du propriétaire ; ce dernier travaillait à l'extérieur (E.D.F.) et aidait pour les gros travaux.

Les bêtes montent l'été sur les alpages communaux. la maison d'alpage du Villard (maison 397) n'est donc plus utilisée.

Matériaux

Murs

Murs en pierre avec enduit ciment sur les trois façades.

Couvrement

écurie : voute d'arêtes en pierre retombant sur un pilier central.

étage : enduit plâtre sur plancher préfabriqué poutrelle + hourdis construit par le propriétaire.

Sols

écurie : terre battue sur la partie W, dalle béton et rigole d'évacuation sur l'autre partie (aménagement récent).

Circulation

Maison avec cuisine à l'étage et circulation totalement extérieure (I B1).

Elévations

La façade principale est peinte au niveau de l'étage en verte et en ocre.

Couverture

Forme

Deux longs pans.

Avancée de toit

La toit avance de 1 m environ au-dessus de la façade principale pour protéger l'accès. Le débord reste faible ailleurs (40 cm).

Matériau de couverture

Bac acier.

Aménagement intérieur

La partie de l'écurie située devant l'entrée sert aussi pour abriter les volailles et les lapins de la basse-cour.

L'eau courante a été installée dans la maison vers 1958 grâce à la construction d'un réservoir alimenté par deux sources situées en amont du village. Mais le débit devenant insuffisant (constructions neuves) une nouvelle source a été captée à Pra Bouchard (au-dessus de l'Aubré). L'adduction a été finie en 1983.

Le souvenir des corvées quotidiennes à la source est encore présent, comme lorsqu'il fallait, l'hiver, entasser la neige dans la cuve, la mettre à fondre dans l'écurie et la donner aux bêtes...

Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Guillestre
Adresse Commune : Réotier
Lieu-dit : les Terrasses
Adresse : 1ère ferme
Cadastre : 1833 B3 944, 945 ; 1936 B4 963

Le bâtiment qui figure sur le cadastre de 1833 peut dater du 18e siècle. La ferme actuelle regroupe deux habitations distinctes.

Période(s) Principale : 18e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates 1868, porte la date
Auteur(s) Auteur :

La partie ouest à laquelle on accède par une porte en façade est murée. L'étage comprenait une grande cuisine avec une chambre. L'accès unique au logis se fait par un escalier extérieur. La façade principale est peinte au niveau de l'étage en vert et en ocre.

Murs pierre
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tôle ondulée
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvrements voûte d'arêtes
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Typologies logis à l'étage, escalier extérieur
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Marcel Gérard - Mallé Marie-Pascale