Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA04001254 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées étable, remise agricole, four à pain, fenil, porcherie, porcherie
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Barrême
Adresse Commune : Chaudon-Norante
Lieu-dit : les Granges
Cadastre : 1838 E1 85 ; 1986 E1 81

La ferme est mentionnée sur le cadastre napoléonien de 1838 : elle devait donc certainement exister au 18e siècle.

Période(s) Principale : 18e siècle

Bien que profondément remaniée (ouvertures modifiées, parfois condamnées, notamment en façade pignon est) la ferme rassemble toujours ses fonctions anciennes qui témoignent qu'en contexte isolé, une exploitation agricole composait une unité presque autarcique. Telle quelle, elle montre un aménagement de la première moitié du 20e siècle, qu'une rénovation en cours fera bientôt disparaître sans doute. Les matériaux employés, de même que la mise en oeuvre (maçonnerie de moellon calcaire liés au mortier, chaînage d'angle et couverture en tuile creuse) ressortissent d'un mode de construction traditionnel sur la commune. Le bâtiment principal est une maison-bloc de trois niveaux comprenant en soubassement des fonctions d'habitation et agricoles. Une étable avec banquette maçonnée occupe la partie nord du bâtiment et communique avec une vaste pièce en léger contrebas correspondant au logis avec cheminée contre la paroi ouest, potager et escalier droit menant au rez-de-chaussée surélevé dévolu lui aussi au logis. On y accède par une porte en façade sud. Le comble était réservé au fenil. La toiture a été refaite, et l'élévation très légèrement rehaussée en moellons calcaire. Un bâtiment a anciennement été accolé à l'ouest : communiquant avec le logis en soubassement il tenait lieu de remise et de fournil avec un four à pain aux dimensions intérieures importantes (2,50 m. de profondeur, 2,40 m. de largeur et environ 1 m. sous voûte en tuf). Au-dessus de la chambre du four une remise prend place. Un entrepôt agricole vient compléter l'ensemble à proximité immédiate : sur trois niveaux originellement, il a été rabaissé et a donc perdu son fenil. Le soubassement scindé en deux petites pièces tient lieu de porcherie avec auge intégrée dans chacune. L'une de ces auges est accessible depuis l'extérieur. Le rez-de-chaussée surélevé, auquel on accède en pignon nord par un degré maçonné, devait servir de petite remise et éventuellement de logis ponctuel (la pièce, vidée, a été entièrement refaite en ciment, parois et sol) et l'on perçoit encore les vestiges d'une baie fenière tronquée et murée au-dessus. La couverture est en ciment-amiante.

Murs calcaire moellon
Toit ciment amiante en couverture
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans
toit à un pan
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie
Typologies F3 : ferme à bâtiments accolés et/ou disjoints
Statut de la propriété propriété privée, []
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mosseron Maxence
Maxence Mosseron (1976 - )

Chercheur au Service régional de l'Inventaire de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (2007- )


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.