Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA04001208 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées puits, bergerie, remise agricole, bûcher, fenil, resserre, resserre
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Barrême
Adresse Commune : Senez
Lieu-dit : le Dégoutail
Cadastre : 1986 A1 547

La ferme n'existait pas au début du 19e siècle. Elle a été construite au cours du siècle, au plus tard pendant le dernier quart, si l'on prend comme marqueur chronologique l'encadrement de la porte d'accès au logis qui ressortit d'un type fréquent autour des années 1880 dans la région. Cet encadrement s'inscrit dans une adjonction au corps de bâtiment initial. Il est donc vraisemblable que l'édifice d'origine remonte au milieu du 19e siècle. L'exploitation fonctionne toujours (élevage ovin) mais la partie logis de la ferme n'est plus utilisée à ce jour.

Période(s) Principale : 19e siècle

Il s'agit d'une ferme à deux bâtiments principaux à longs pans accolés en enfilade qui s'appuie contre le dévers de la route départementale 4085 ancienne route nationale 85 et le long du ravin du Dégoutail qui la borde au nord. Le bâtiment jouxtant la route est le plus ancien. Avant l'adjonction contre le pignon ouest du bâtiment qui contient la porte d'accès au logis, l'entrée devait s'effectuer soit grâce à un escalier extérieur parallèle au pignon, soit directement par un escalier intérieur situé dans la remise agricole. L'exploitation dispose également de bâtiments disjoints dont un puits ancien et une bergerie récente dans la plaine bordant l'Asse. La façade principale est orientée au sud. Une remise, sur laquelle on a greffé un bûcher, a été adjointe à l'élévation ouest du second corps de bâtiment ; contre son élévation nord, au bord du ravin, il reçoit un poulailler et des clapiers à lapins dans une dépendance construite en bois. La forte déclivité entraîne la présence de deux niveaux de soubassement. Le premier bâtiment s'élève sur trois niveaux : une remise en soubassement 2, un logis en rez-de-chaussée surélevé, un fenil percé de trois baies régulières et faisant également office de séchoir en comble. Le second bâtiment reçoit en soubassement 1 une étable, une remise et une resserre, un logis en soubassement 2 et un vaste fenil dont le toit a été surélevé et la façade sud refaite à cette occasion, en parpaing moderne : une couverture en tôle ondulée chapeaute l'ensemble. On accède au logis par le second bâtiment dont la porte d'entrée est encadrée en pierre de taille avec plate-bande saillante, passante et légèrement pendante, décorée d'une fleur en rosace. Elle ouvre sur un couloir qui donne à gauche sur le premier niveau de logis avec cuisine ; au fond du couloir un escalier tournant en maçonnerie conduit au second niveau de logis, dans le premier bâtiment. Ce dernier a été décoré par des peintures murales publicitaires qui doivent dater du milieu du 20e siècle. En façade sud et nord, visibles depuis la route, elles font l'article pour des vins et spiritueux. Dès l'origine certainement ce premier corps de bâtiment a reçu un enduit de chaux couvrant couleur ciment et des faux encadrements peints en blanc rehaussés d'un fin liseré bleu autour des ouvertures de la façade méridionale. Sur tout le pourtour de l'avant-toit le rang de génoise a également été couvert de peinture bleue. Le chaînage d'angle monté en blocs majoritairement de grès témoigne par ailleurs d'une mise en oeuvre soignée. En comparaison, le second corps de bâtiment laisse transparaître une mise en oeuvre sans fard et plus grossière : structure en moellons de calcaire liés par un enduit de gypse local très couvrant à la couleur ocre rouge caractéristique.

Murs parpaing de béton
calcaire moellon
Toit tuile plate mécanique, ciment amiante en couverture
Étages 2 étages de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en maçonnerie
Typologies F3 : ferme à bâtiments accolés et/ou disjoints

L'actuel propriétaire a fait construire à proximité immédiate voici quelques années un pavillon disposant du confort moderne.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mosseron Maxence