Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA04001020 réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Composition

Cette ferme isolée est située en terrain plat, au bord d'un chemin vicinal, dans une zone de prés à l'arrosage et de vergers.

Elle est composée d'une maison bloc à façade ordonnancée à trois travées et d'un bâtiment agricole accolé. La maison comporte quatre niveaux : un rez-de-chaussée et trois étages carrés.

Tous les étages sont organisés autour d'un escalier central tournant qui distribue deux pièces à chaque étage ; cet escalier est en maçonnerie sur plancher, les nez de marches sont en chêne, les marches sont en tomettes hexagonales.

Le rez-de-chaussée est occupé :

- par une étable, accessible depuis l'extérieur par une porte charretière percée dans le mur sud et également accessible depuis le vestibule ;

- par une cuisine accessible depuis le vestibule, une cheminée est adossée au mur est. Le vestibule est accessible par une porte piétonne percée dans le mur sud.

Le premier et le deuxième étage carré sont occupés chacun par deux chambres, une des chambres du deuxième étage possède une cheminée adossée au mur nord.

Le troisième étage carré est réservé au fenil et il peut servir de séchoir ; il est accessible par l'escalier, une grande baie fenière est percée dans le mur nord ; trois œil de boeuf sont percés dans le mur sud.

Mise en oeuvre

L'ensemble est construit en moellons de calcaire maçonnés au mortier de gypse. Les chaînes d'angles sont en pierre de taille calcaire ; les chaînes d'angles est et ouest de l'élévation sud présentent des éléments architecturaux moulurés et sculptés, utilisés en remplois.

Sur l'élévation sud, la porte charretière et la porte piétonne possèdent des encadrements en pierre de taille calcaire avec arc segmentaire. Les autres encadrements sont en maçonnerie avec enduit de finition au mortier de gypse lissé et feuilluré, les linteaux sont en bois. Les fenêtres étaient à l'origine occultées par des contrevents en bois à persiennes basses. Les élévations reçoivent un enduit lisse réalisé au mortier de gypse, avec de faux encadrements peints, de couleur blanche.

Le toit à longs pans et à croupes est couvert en tuile creuse. L'avant-toit est réalisé par deux rangs de génoises maçonnées.

Dépendance

Le bâtiment agricole comporte deux niveaux : un rez-de-chaussée, occupé par une étable à chevaux, accessible par une porte charretière percée dans le mur sud ; un étage carré, occupé par un fenil et un pigeonnier dans l'angle sud-ouest, une baie fenière est ouverte dans le mur nord.

Les matériaux de construction et les chaînes d'angles de ce bâtiment sont de même nature que ceux de la maison de maître ; les élévations reçoivent un enduit à pierres vues réalisé au mortier de chaux et de gypse.

Le toit à longs pans couvert en tuile creuse ; l'avant-toit et la saillie de rive du pignon sont traités par un rang de génoise. La grille d'envol du pigeonnier est en menuiserie ; cette baie a perdu ses carreaux en terre cuite vernissée.

Un puits est installé à l'angle sud-ouest de la maison de maître. Un grand cerisier est planté devant l'élévation sud.

Parties constituantes non étudiées étable, fenil, séchoir, remise agricole, pigeonnier
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
Adresse Commune : Castellane
Lieu-dit : Grosses Listes
Adresse : 1ère ferme
Cadastre : 1834 D3 1566 ; 1983 D3 571

Cette ferme est figurée sur le plan cadastral de 1834, associée à la mention Cartanson du nom des propriétaires de l'époque. Elle peut dater du premier quart du 19e siècle. Le bâtiment agricole accolé à l'est a été construit après cette date. La lecture des élévations indique que les deux niveaux supérieurs du logis ont été surélevés anciennement, à une date inconnue. Les éléments architecturaux en remplois dans les chaînes d'angles sont de provenance inconnue. D'après la tradition orale, cette ferme n'a jamais été habitée à l'année. Elle ne servait qu'au moment des récoltes, notamment la cueillette des pommes et des prunes.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle

Cette ferme isolée est située en terrain plat, au bord d'un chemin vicinal, dans une zone de prés à l'arrosage et de vergers. Elle est composée d'une maison bloc à façade à trois travées et d'un bâtiment agricole accolé. La maison comporte quatre niveaux : un rez-de-chaussée et trois étages carrés. Tous les étages sont organisés autour d'un escalier central tournant qui distribue deux pièces à chaque étage. Le rez-de-chaussée est occupé par une étable, une cuisine et un vestibule. Le premier et le deuxième étages carrés sont occupés chacun par deux chambres, une des chambres du deuxième étage possède une cheminée adossée au mur nord. Le troisième étage carré est réservé au fenil et il peut servir de séchoir. Trois œoeil de boeuf percés dans le mur sud et une grande baie fenière percée dans le mur nord assurent l'aération. L'ensemble est construit en moellons de calcaire maçonnés au mortier de gypse. Les chaînes d'angles sont en pierre de taille calcaire ; les chaînes d'angles est et ouest de l'élévation sud présentent des éléments architecturaux moulurés et sculptés, utilisés en remplois. Sur l'élévation sud, la porte charretière et la porte piétonne possèdent des encadrements en pierre de taille calcaire avec arc segmentaire. Les autres encadrements sont en maçonnerie avec enduit de finition au mortier de gypse lissé et feuilluré, les linteaux sont en bois. Les fenêtres étaient à l'origine occultées par des contrevents en bois à persiennes basses. Les élévations reçoivent un enduit lisse réalisé au mortier de gypse, avec de faux encadrements peints, de couleur blanche. Le toit à longs pans et à croupes est couvert en tuile creuse. L'avant-toit est réalisé par deux rangs de génoises maçonnées. Le bâtiment agricole comporte deux niveaux : un rez-de-chaussée, occupé par une étable à chevaux et un étage carré, occupé par un fenil et un pigeonnier. Les matériaux de construction et les chaînes d'angles de ce bâtiment sont de même nature que ceux de la maison bloc. Les élévations ont reçu un enduit à pierres vues réalisé au mortier de chaux et de gypse. Le toit à longs pans est couvert en tuile creuse, l'avant-toit et la saillie de rive du pignon sont traités par un rang de génoise. La grille d'envol du pigeonnier est en menuiserie ; cette baie a perdu ses carreaux en terre cuite vernissée. Un puits est installé à l'angle sud-ouest de la maison de maître. Un grand cerisier est planté devant l'élévation sud.

Murs calcaire
moellon
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages rez-de-chaussée, 3 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
croupe
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, en maçonnerie
Typologies F3 : ferme à bâtiments accolés et/ou disjoints
Statut de la propriété propriété privée, []
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï