Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA00049833 réalisé en 1986

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

DESCRIPTION

Situation

Cette maison est située dans la partie centrale du village du Villar, au bord de la rue. Elle est mitoyenne par les deux pignons.

Matériaux

Les murs sont en moellons de pierre locale hourdés à la chaux. Ils sont grossièrement crépis à la chaux.

Les cloisons de l'abat-foin sont en briques.

Le pignon est est construit en parpaings. Il a pu autrefois être en planches.

Le plafond des chambres ménagères est formé d'un lattis de bois plâtré.

Vue d'ensemble prise du sud-ouest, étendoir à linge perpendiculaire au balcon.Vue d'ensemble prise du sud-ouest, étendoir à linge perpendiculaire au balcon.

Structure, distribution et circulation intérieure

On pénètre au rez-de-chaussée par un portch en ressaut sur la façade. Cet espace intermédiaire entre les "corridors" de la plupart des maisons du village (cf. dossiers correspondants) et les portchs, simples sas de passage construits en hors-œuvre devant la porte du "corridor", est le seul exemple de ce type que nous ayons rencontré à Villar-d'Arène. Il distribue l'écurie, les deux pièces du logis à gauche, et une petite cave enterrée sous la "levée" de grange à droite. Dans le portch se trouvent également l'escalier d'accès à la grange (a) et l'abat-foin {b). La cuisine nord communique avec l'écurie par une porte.

L'ensemble du rez-de-chaussée est voûté : d'arête pour l'écurie, en berceau pour la cave, en berceau à lunettes pour les pièces d'habitation. La forme de ces pénétrations rappelle celle des voûtes de la vallée de Vallouise. Seul le portch est couvert d'un plafond en bois soutenu par un arc de pierre. Il était peut-être autrefois voûté.

A l'étage se trouvent deux pièces servant de chambre ménagère. La grange occupe le reste de l'étage et le comble. Un plancher en bois assez grossier divise la moitié sud de la pièce en deux niveaux. Au deuxième étage du portch (partie qui semble avoir été surélevée en lucarne) est fixée une poulie qui permet de hisser les "trousses" de foin de la rue sur ce plancher intermédiaire.

La porte du porche. Vue prise au mois de février.La porte du porche. Vue prise au mois de février.

Élévation

Les ouvertures du rez-de-chaussée sont surmontées d'arcs segmentés.

L'angle ouest formé par la partie d'habitation et le portch est occupé par un balcon en bois (e), souligné par un lambrequin, sur lequel se trouve une cabane en planches qui servait de lieux d'aisance (f). Cette cabane ne comporte pas de fond. les excréments tombaient directement sur le tas de fumier juste en dessous (d). Ce sont les seules latrines situées à l'étage que nous ayons vues. Sur le balcon est également fixé un étendoir à linge, mobile, en bois.

L'angle est du portch est occupé par la "levée" de grange. L'entrée de la grange se trouve donc en façade, ce qui est exceptionnel. La "levée" est protégée par un auvent. La porte de la grange, à double battant, comporte un abattant. Elle est surmontée par une imposte en demi-cercle, protégée par un losange en ferronnerie. A noter le loquet en fer forgé.

Couverture

Le toit à deux pans est couvert de tôle ondulée. Le portch forme lucarne. La charpente a été refaite au début du siècle (information orale), sans doute à la date à laquelle le portch a été surélevé. Elle est assez particulière et comporte deux poutres faîtières disposées côte à côte. D'après la tradition, la personne qui l'a refaite voulait avoir un faîtage plat pour réparer son toit plus commodément. C'est le seul faîtage de ce type que nous ayons vu dans les Hautes-Alpes.

Dans la grange, la charpente. Poteau central.Dans la grange, la charpente. Poteau central.

La charpente ne comporte pas de fermes. La poutre faîtière repose sur les murs pignons et deux grands poteaux, à l'instar des charpentes du Pied du Col ou de La Grave. L'un des poteaux est fixé dans le mur de la chambre ménagère. Il est difficile de dire si le second s'arrête au sol de la grange ou traverse la voûte jusqu'au sol du rez-de-chaussée. Un poteau autour duquel est construit un box est fixé dans la voûte à peu près au même endroit (cotes non prises).

Distribution

Les deux pièces d'habitation comportent une cheminée. La cuisine nord comporte également des placards muraux et un évier. Elle communique avec l'écurie par une porte.

Destinations remise agricole
Parties constituantes non étudiées étable, grange, fenil
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Grave (La)
Adresse Commune : Villar-d'Arêne
Adresse : 1ère ferme
Cadastre : 1971 AB 385

Le bâtiment existe tel quel sur le cadastre de 1810.

Période(s) Principale : Temps modernes , (?)
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu
Murs pierre
enduit partiel
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit métal en couverture
Étages 1 étage carré
Couvrements voûte d'arêtes
voûte en berceau
voûte en berceau
à lunettes
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier intérieur : escalier droit
Typologies maison bloc type III B 2 : entrée commune aux hommes et aux animaux, et circulation intérieure totale passant par un vestibule
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale