Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA05000328 réalisé en 1982

Fiche

  • Façade ouest.
    Façade ouest.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • étable
    • grange
    • resserre

DESCRIPTION

Situation

La maison étudiée est située au centre du village de Saint-Martin, au bord de la route de Briançon, et à une vingtaine de mètres au sud de l'église. Elle est mitoyenne par les deux pignons. Sa façade est constituée par le mur-gouttereau ouest. Un chemin longe le mur-gouttereau est.

Matériaux

Murs : maçonnerie traditionnelle. Enduits à la chaux. Les pignons ne sont pas construits, mais fermés par un bardage de planches.

Les voûtes à l'étage sont consolidées par des tirants en bois. Les cloisons intérieures semblent être en pan-de-bois.

Pilier de l'écurie et de l'arcade du premier étage : granit.

Le balcon de la grange est dallé de lauzes recouvertes de planches.

Le sol de l'écurie est en terre battue. Celui de l'étage est un plancher de mélèze.

Les baies du rez-de-chaussée sont surmontées d'un arc. Celles de l'étage d'un linteau en bois.

L'escalier extérieur, refait, est en ciment. La partie située entre la porte du logis et l'échelle de meunier est en pierre et recouvert de lauses.

L'escalier d'accès au balcon de grange. Vue prise du balcon du premier étage.L'escalier d'accès au balcon de grange. Vue prise du balcon du premier étage.

Le plan incliné qui permet d'accéder à la grange est actuellement en ciment. Il était autrefois en pierre.

Structure

Au rez-de-chaussée se trouve l'écurie voûtée d'arêtes sur un pilier central. Le premier étage est voûté de la même façon. Il était autrefois divisé en quatre pièces identiques par des cloisons : une cuisine, deux chambres à coucher, et une chambre ménagère. Une cloison a été abattue et la cuisine occupe maintenant toute la largeur de la maison.

Toutes les pièces comportent une fenêtre sauf la chambre ménagère située dans l'angle nord-est et que l'on appelait la chambre noire.

Au deuxième étage se trouverait une petite pièce voûtée en berceau qui servait de grenier (non visitée). Le reste de l'espace est occupé par la grange qui occupe aussi le comble. Elle est divisée en plans par des planchers mobiles posés sur les entraits.

Sous le plan incliné d'accès à la grange se trouve une cave voûtée en berceau.

Élévation

La circulation entre les différents niveaux se fait uniquement par l'extérieur. Le dispositif de circulation de façade se compose de deux niveaux de deux arcades surmontées par un balcon en bois. L'arc sud du rez-de-chaussée est masqué par un petit appentis qui servait de clapier. Les deux arcs du rez-de-chaussée sont séparés par un pilier de maçonnerie ; ceux de l'étage par un pilier cylindrique en pierre de taille. Les galeries définies par les arcs sont voûtées en berceau.

Façade ouest. Les deux niveaux d'arcades.Façade ouest. Les deux niveaux d'arcades.

On accède au logis par un escalier en ciment dont la rambarde en bois et en fer daterait des années 1930. (information des propriétaires actuels).

L'escalier forme un palier devant la porte de la cuisine puis forme encore quelques marches sur lesquelles s'appuie l'échelle de meunier qui, par une trappe percée dans la voûte, permet d'accéder au balcon du deuxième étage. La balustrade du balcon du deuxième étage est formée de piquets en bois de section carrée disposés en losange.

La partie de la façade correspondant au logis porte des traces de peinture blanche. Les fenêtres de la cuisine et des chambres sont protégées par des grilles.

Couverture

Le toit à deux pans est couvert de tôle ondulée. Il déborde largement au-dessus de la façade ouest. L'avancée de toit est masquée par des planches.

Les fermes sont formées de deux arbalétriers unis par un poinçon, d'un entrait et d'un faux-entrait.

Distribution

L'écurie : le chapiteau du pilier central de l'écurie est sculpté ce qui est exceptionnel dans la région.

Le chapiteau du pilier de l'écurie.Le chapiteau du pilier de l'écurie.

Les mangeoires sont fixées le long des deux murs-pignons. Le trottoir qui les longe et sur lequel se tenaient les vaches est en planches. Les deux trottoirs sont bordés par une rigole destinée à l'évacuation du purin.

Grange : devant la porte charretière, à l'intérieur de la grange, un parquet solide et soigneusement bouveté servait d'aire à battre.

Parties constituantes non étudiées étable, grange, resserre
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Argentière-la-Bessée (L')
Adresse Commune : Saint-Martin-de-Queyrières
Lieu-dit : Saint-Martin
Adresse : 2e ferme
Cadastre : 1837 C1 211 ; 1976 C1 63

La maison apparaît dans le cadastre de 1837. Elle peut dater de la première moitié du 19e siècle.

Période(s) Principale : 1ère moitié 19e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

La façade principale est constituée par le mur-gouttereau ouest. Elle est animée par deux niveaux de deux arcades surmontées par un balcon de bois. Les arcs sont séparés par un pilier. L'étable, au rez-de-chaussée, est voûtée d'arêtes sur pilier central. On accède au logis par un escalier tournant en ciment. Il est voûté à l'identique.

Murs pierre
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tôle ondulée
Étages 2 étages carrés
Couvrements voûte d'arêtes
voûte en berceau
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
Escaliers escalier de distribution extérieur
escalier tournant à retours
en maçonnerie
Typologies maison bloc type IB1 : logis à l'étage, un seul balcon, façade à deux niveaux de deux arcades irrégulières
Techniques sculpture
Représentations volute feuille
Précision représentations

sujet: ornement sculpté d'inspiration corinthienne (volutes aux angles, feuille d'acanthe), support: chapiteau du pilier central de l'étable

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale - Faure-Vincent David