Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme

Dossier IA04002008 réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées étable, fenil, puits, remise agricole
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Entrevaux
Adresse Commune : Entrevaux
Lieu-dit : les Bayons
Cadastre : 1816 D 1084 ; 1980 D2 687

L'origine de cette ferme pourrait remonter au 18e siècle. La lecture des élévations montre qu'à l'origine se trouvait un petit bâtiment d'une seule travée, sur lequel a été accolée la partie ouest, vraisemblablement à la fin du 18e siècle. puis les dépendances. Les encadrements des portes d'étable et du logis datent de cette époque. Cette partie ouest a ensuite été surélevée. Les dépendances accolées à l'est et au nord datent du 19e siècle, comme le montre le plan de masse du cadastre de 1816 ; en revanche, la cour est figurée sur ce document. Cette ferme est alors mentionnée comme « bâtiment rural » et appartient à Fabre Paul, lequel possède également une vigne mitoyenne.

Période(s) Principale : 18e siècle , (?)
Secondaire : 19e siècle

Cette ferme est située à environ un kilomètre au sud-ouest d'Entrevaux, en rive droite d'un petit ravin. Elle en partie appuyée sur le rocher, adossée perpendiculairement au sens de la pente et elle comporte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage de comble. L'étage de soubassement est occupé par deux étables indépendantes. L'étable 1 est couverte par une voûte en berceau plein-cintre, construite en moellons de tuf ; le sol est pavé. L'étable 2 est couverte par un plancher rustique sur solives. Des mangeoires sont adossées aux murs nord ; des trappes d'abat-foin se trouvent dans chaque angle nord-ouest. Le rez-de-chaussée est occupé par un logis et une chambre ; une cheminée est à demi-engagée dans le mur est du logis, face à un placard ; dans la chambre, un placard occupe un angle. Les sols sont en carreaux de terre cuite ; les murs sont enduits avec un décor de plinthe noire. L'étage de comble est réservé au fenil, il est accessible par deux baies fenières. L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de moellons calcaires, les chaînes d'angle du côté ouest sont en pierre de taille calcaire. Les élévations reçoivent un enduit à pierres vues. Les portes des deux étables et celle du logis possèdent un encadrement en pierre de taille calcaire, avec arc segmentaire. Les autres ouvertures possèdent un encadrement façonné au mortier de gypse, avec un linteau en bois. Les fenêtres sont occultées avec des contrevents en bois plein. La charpente est à pannes et le toit à un pan est couvert en tuile creuse ; l'avant-toit est constitué d'un rang de génoise. Au nord-ouest, on trouve une dépendance accolée, sans doute construite sur une citerne enterrée. Le rez-de-chaussée est occupé par une remise dans l'angle de laquelle se trouve un puits. Ce bâtiment est couvert par un toit en appentis. Une autre dépendance, constituée d'un unique étage de soubassement couvert par un toit à un pan, est accolée à l'élévation est. Il s'agit peut-être d'une ancienne citerne, reconvertie en étable à cochon. Dans l'angle sud-est se trouve un plat en terre cuite vernissée, scellé dans un relief en maçonnerie ; une trappe de remplissage est aménagée à travers la maçonnerie, avec deux tuiles creuses. Une cour se trouve devant l'élévation sud, elle est fermée par un muret en pierre sèche. Le long de ce muret, du côté est, on note les vestiges d'une remise accolée. On note trois grands tilleuls côté est.

Murs calcaire moellon
Toit tuile creuse
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage de comble
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
Couvertures toit à un pan
Typologies F3 : ferme à bâtiments accolés et/ou disjoints

Cet exemple est caractéristique de certains bâtiments ruraux d'Entrevaux, dont la forme et la structure se trouvent à la limite entre la petite ferme et le grand entrepôt agricole à logis saisonnier.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï