Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme semi-troglodytique

Dossier IA84000148 réalisé en 1970

Fiche

DESCRIPTION

Situation et composition d'ensemble

Au pied du Luberon, construction isolée à flanc de colline, entre le chemin et le ravin dits de Mirail. L'ensemble, orienté au midi, est massif et d'un aspect assez complexe.

Les accès sont au sud, en façade, pour tous les étages, le rez-de-chaussée ouvrant directement sur le chemin.

Matériaux et leur mise en œuvre

Bâtisse de moellons irréguliers, bruts ou équarris, de toutes dimensions, noyés dans un mortier. Construction assez grossière, dont les chaînes d'angles n' ont pas été soignées ; voûtes de blocage coffrées.

Une partie a été récemment rejointée.

Parti général, plan, coupes et élévations intérieures

Il n'y a pas à proprement parler de parti général, l'édifice étant le fruit d'agrandissements successifs. Il semble que l'on ait eu quatre campagnes correspondant aux différents refends nord-sud dans le corps central de plan rectangulaire ; l'alignement des murs nord et sud de ce corps n'est qu'approximatif ; enfin diverses additions de moindre importance sont venues modifier l'aspect extérieur : aile ouest (en ruine) dont le collage est manifeste sur la façade méridionale, terrasse ; avant corps central et escalier. Le plan est sensiblement le même au rez-de-chaussée et au premier étage, tandis que le deuxième étage, incomplet, a un plan en L.

Les accès se font par les escaliers extérieurs dont la répartition correspondrait aux développement successifs de l'ensemble : la partie ouest est pratiquement autonome ; elle conserve un escalier intérieur qui conduisait au deuxième étage disparu. La partie est possède un seul escalier extérieur, en avant de la façade.

Façade antérieure. Partie gauche. Escalier.Façade antérieure. Partie gauche. Escalier. Premier étage. Ancienne cuisine. Mur sud : évier.Premier étage. Ancienne cuisine. Mur sud : évier.

Le rez-de-chaussée est utilisé comme cave, remise et écurie ; un four est installé sous l'avant-corps. Le logement occupe les deux étages.

La ooupe montre la succession des parties ajoutées les unes aux autres, de niveau sensiblement différents du fait de la dénivellation du terrain qui a permis, dans la partie ouest, la superposition de salles voûtées : sous l'aile en ruines, les deux salles sont en partie taillées dans le rocher ; au nord, la petite cave en ressaut est enterrée.

Le rez-de-chaussée est surmonté dans sa partie central, de plusieurs pièces du premier étage voûtées d'arêtes.

Élévations extérieures

La façade antérieure présente, comme le plan, les étapes successives de la construction. Nous étudierons cette façade de gauche à droite.

- à l'ouest, une partie ruinée, accolée au corps central

- seconde partie, percée d'une vaste baie au premier niveau et d'une porte centrale à linteau échancré au centre du deuxième niveau ; cette partie a elle aussi été accolée à la troisième (collage très apparent)

Les côtés des parties en ressaut sont aveugles. Ces deux parties sont précédées d'une terrasse à moitié effondrée portée par deux berceaux ouvrant sur le rez-de-chaussée.

- troisième partie de quatre niveaux : on accède au deuxième et troisième par des escaliers extérieurs

- quatrième partie, en ressaut sur la précédente, précédée d'une terrasse couverte en appentis et construite sur un arc en anse de panier abritant l'ouverture du four ; un escalier monte à la terrasse

- cinquième partie, en ressaut sur la précédente

- sixième partie, à l'aplomb des trois premières parties

- les autres façades n'ont pas été étudiées.

Combles et couverture

Combles non étudiée, dans l'ensemble toitures à deux versants, toit en appentis à l'est, tuiles creuses.

Distribution intérieure

- rez-de-chaussée, les six pièces A sont utilisées comme cave, la grande salle B comme remise ; une écurie se trouvait en C, un cochonnier en D. E est une cuve à vin ; F, le four.

- premier étage : il comprend à l'ouest une petite cave A, la cuisine H, voûtée d'arêtes possède une cheminée a et un évier b avec deux pierres latérales, verticales, à rainures permettant de glisser une fermeture en planches. Cet évier pouvait être utilisé pour la lessive (?). Les deux pièces voûtées qui se trouvent derrière la cuisine n'ont pas de fonction précise (débarras - cave?).

Deuxième étage. Ancien appartement comprenant à droite la cuisine, à gauche l'alcôve et le départ de l'escalier.Deuxième étage. Ancien appartement comprenant à droite la cuisine, à gauche l'alcôve et le départ de l'escalier.

La pièce I est actuellement un grenier dont le volume, sous le comble, occupe les deux étages. En J la salle à manger, en K la salle de séjour avec une cheminée à décor mouluré de gypse. Les pièces utilisées comme chambres aux deux étages sont indiquées en M. Au deuxième étage, la pièce N possède des dispositions plus complètes : une alcôve a est placée dans un angle, en partie cachée par le mur d'échiffre de l'escalier qui conduisait à un étage supérieur disparu ; un évier b est placé entre l'alcôve et la porte du fond donnant sur la terrasse dont le niveau est à 70 cm au-dessus du sol de la pièce ; en c, une cheminée a été arrachée.

Les trois autres pièces, sans fonction définie, sont sous le comble.

D'une façon générale les murs et les voûtes sont enduits, les sols sont cimentés ou carrelés.

Précision dénomination ferme semi troglodytique
Parties constituantes non étudiées four à pain, chai
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pertuis
Adresse Commune : La Motte-d'Aigues
Lieu-dit : Mirail
Cadastre : 1935 B 275, 1137 ; 1837 B 441 A 443

Edifice complexe du 18e siècle édifié en plusieurs campagnes ; aujourd'hui ruiné en partie

Période(s) Principale : 18e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Edifice de plan massé, triple en profondeur, à 2 étages de soubassement voûtés, le 1er en totalité, le 2e en partie ; distribution par 4 escaliers extérieurs, dont un loge sous un porche, une galerie ouverte et un escalier intérieur ; four à pain, chais et étables au 1er étage de soubassement, cuisine avec cheminée et évier au 2e étage de soubassement

Murs molasse
moellon
Toit tuile creuse
Étages 2 étages de soubassement, étage en surcroît
Couvrements voûte d'arêtes
voûte en berceau plein-cintre
à lunettes
Couvertures toit à longs pans
appentis
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier en équerre
escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie
escalier en équerre, en maçonnerie
États conservations mauvais état
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Dautier Yves - Sauze Elisabeth - Vincent Jean