Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme, puis parfumerie H. Muraour & Claude Raynaud, actuellement immeuble à logements

Dossier IA06001632 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations parfumerie H. Muraour & Claude Raynaud
Destinations immeuble
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, château d'eau, bassin
Dénominations ferme, parfumerie
Aire d'étude et canton Alpes-Maritimes - Grasse
Adresse Commune : Grasse
Lieu-dit : quartier de Foncinasse
Adresse : 18 avenue Sidi-Brahim
Cadastre : 1809 E 612 à 622, 700 à 702 ; 2006 BL 129

Henri Muraour et Claude Raynaud, tous deux parfumeurs, s'associent en 1864. Cette association a pour objet principal l'édification d'une usine de parfumerie. L'acte de société établi pour l'occasion indique qu'un établissement industriel est déjà en construction. Il se situe sur la propriété agricole acquise par H. Muraour en 1856, sur laquelle se trouvait une maison rurale. Des photos anciennes montrent que des travaux ont bien eu lieu sur ce site durant la seconde moitié du 19e siècle. Le niveau supérieur de la maison rurale est supprimé, un bassin et château d'eau sont ajoutés à proximité de la maison et un petit local est bâti plus à l'est. Enfin, on trace une route qui part du bas de la propriété et qui donne accès aux installations. Cette route, qui compte plusieurs lacets, remplace d'anciennes cultures (florales ?). Si aucun autre document d'archive ne confirme explicitement la mise en fonction de cette usine, il semble très probable que les divers aménagements observés aient eu un lien avec l'industrie des parfums. En 1886, au décès d'Henri Muraour, séparé de Claude Raynaud depuis 1873, ce site n'est plus en activité. La halle a, par la suite, été en partie rehaussée d'un niveau. Une résidence de plusieurs immeubles a été construite sur le bas de la propriété dans les années 1960. Les bâtiments de l'usine n'ont pas disparu : l'ancienne halle sert d'habitation, le bassin et le château d'eau sont désaffectés et le petit local est en ruines.

Période(s) Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1864, daté par source
Auteur(s) Auteur : ,

La partie ouest de l'ancienne halle industrielle a été rehaussée d'un niveau. Le deux corps de bâtiment présentent des toitures à longs pans à couverture en tuiles mécaniques. Les fenêtres du rez-de-chaussée des deux corps de bâtiment (ancienne halle) sont identiques. Elles sont couvertes d'un arc segmentaire en briques légèrement en relief. Le second bâtiment, aujourd'hui en partie effondré, se divise aussi en deux corps de bâtiments qui forment un L.

Murs enduit
moellon
Toit tuile mécanique
Étages 1 vaisseau, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
Énergies énergie thermique
produite sur place
États conservations établissement industriel désaffecté, mauvais état
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Vue générale de l'usine H. Muraour, prise de l'ouest. / Photographie noir et blanc, début 20e siècle. Archives communales, Grasse : 200 1 A Gr 97.

Bibliographie
  • BENALLOUL, Gabriel. H. Muraour et Cie. Grasse : Musée International de la Parfumerie, 2009.

    P. 55 à 62. Pour l'histoire et l'évolution de ce site voir la partie 3 B : Le projet d'usine de 1864.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Musée International de la Parfumerie, Grasse - Benalloul Gabriel