Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme Le Château Vert

Dossier IA84000611 réalisé en 1992

Fiche

Dossiers de synthèse

HISTORIQUE

Un édifice nommé Château Verd existe sur la carte de Cassini réalisée entre 1747 et1789. La demeure aurait appartenu à Charles Ravel (1823-1887) fondateur du pensionnat Saint-Charles. Peut-être est-ce lui, ou son fils qui était donné comme un personnage original, qui a fait réaliser le rhabillage décoratif qui lui donne son aspect actuel. Le "château" est actuellement en très mauvais état et n'est plus habité.

Façade latérale sud-ouest.Façade latérale sud-ouest. Façade antérieure, deuxième et troisième niveaux.Façade antérieure, deuxième et troisième niveaux.

DESCRIPTION

Situation

A l'ouest de l'agglomération, à proximité du canal Saint-Julien qui limite la propriété, au fond d'une route étroite, en terre, au milieu d'espaces cultivés.

Composition d'ensemble

L'ensemble se présente comme un alignement composé de trois corps de bâtiments accolés : d'ouest en est, une première demeure "le château", la ferme et un troisième logis précédé d'une terrasse.

Matériaux

Château : blocage enduit, placage de décor en ciment. Ferme : appuis des fenêtres en brique.

Structure

Les trois corps de bâtiment sont de plan rectangulaire. Le "château" a deux étages carrés, les autres bâtiments n'ont qu'un étage.

Élévations

Château. Logis oriental : à trois travées et porte centrale.

Couvertures

"Château" : croupe. Toit des tourelles en bois et zinc.

Autres toits à longs pans couverts de tuiles creuses, à deux rangs de génoise.

Distribution intérieure

Seul le château a été visité. Au rez-de-chaussée, la pièce occidentale présente un décor de gypserie au plafond et au-dessus des placards et de la porte. Il s'agit de moulures assez simples.

Escalier rampe sur rampe sans jour à deux volées droites. Rampe à balustres en bois découpé.

CONCLUSION

Il s'agit vraisemblablement d'une bastide du 18ème siècle dont on voit encore toute la structure interne et quelques éléments de décor de gypserie (modeste). C'est elle qui doit porter le toponyme de "Château Verd" sur la carte de Cassini. Elle devait être accompagnée de dépendances agricoles. La ferme occupant la partie centrale présente des caractéristiques du 19ème siècle mais le bâtiment est peut-être plus ancien. Elle est de type habituel : un logis accompagné sous le même toit d'une remise et d'un fenil. Un autre logis, sans parties agricoles, de type un peu plus "aisé", a prolongé l'alignement au 19ème siècle. Vers 1900, rhabillage total des façades de la bastide du18ème siècle qui revêt un aspect néo-renaissance. La structure interne est conservée, les anciennes baies segmentaires toujours visibles à l'intérieur sont recoupées par de nouvelles ouvertures.

Type A2 c (domaine, maison de maître mitoyenne avec les bâtiments d'exploitation et le logis des fermiers, située en bout d'alignement).

Appellations Le Château Vert
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Cavaillon - Cavaillon
Adresse Commune : Cavaillon
Lieu-dit : Plan du Roulet
Cadastre : 1832 A4 ; 1982 BM 146

Un édifice nommé Château Verd existe sur la carte de Cassini réalisée entre 1747 et 1789. La demeure aurait appartenu au 19e siècle à Charles Ravel (1823-1887) fondateur du pensionnat Saint-Charles. Il s'agit d'une bastide du 18e siècle dont on voit encore toute la structure interne et quelques éléments de décor de gypserie (modestes) ; elle devait être accompagnée de dépendances agricoles. Peut-être est-ce Charles Ravel, ou son fils, qui était donné comme un personnage original, qui a fait réaliser le rhabillage total des façades vers 1900, qui revêtent un aspect néo-renaissance. Le château est actuellement en très mauvais état et n'est plus habité. La ferme occupant la partie centrale présente les caractéristiques du 19e siècle mais le bâtiment est peut-être plus ancien. Un autre logis, sans parties agricoles, de type un peu plus aisé, a prolongé l'alignement au 19e siècle.

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle , (?)
Secondaire : 19e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Le château est situé à proximité du canal Saint-Julien qui limite la propriété. L'ensemble se présente comme un alignement composé de trois corps de bâtiments accolés : de gauche à droite le château, la ferme et un troisième logis précédé d'une terrasse. Le château est en blocage enduit avec un placage de décor en ciment et la ferme a des appuis de fenêtres en brique. Les trois corps de bâtiment sont de plan rectangulaire. Le château a deux étages carrés, les autres bâtiments n'ont d'un étage. Le château présente cinq travées de façade, avec une porte centrée donnant sur la cage d'escalier, qui occupe toute la profondeur du bâtiment (escalier rampe-sur-rampe sans jour à deux volées droites) ; fenêtres à meneau au premier, surmontées d'un larmier courant tout le long de la façade, petite fenêtres géminées à arc trilobé sous la corniche du toit, avec pilastre central ; fenêtres sur coussinet au rez-de-chaussée, surmontées d'un larmier. La travée centrale est soulignée par un léger décrochement formant contrefort jusqu'à mi-hauteur de la grande fenêtre du premier étage, surmontée d'une imposte, et cantonnée de deux pilastres sur toute la hauteur ; porte rectangulaire inscrite dans un arc plein-cintre mouluré ; fenêtre triple au deuxième étage, sous un fronton triangulaire. Ciment figurant un bossage continu en table, tracé au fer. Aux quatre angles, échauguette polygonale couronnée d'une flèche carrée en zinc et bois, percée de meutrières. La façade latérale n'est percée qu'au rez-de-chaussée et au premier (2 travées) Il y a peu de pièces et elles se commandent les unes les autres ; pas de dégagement, pas de couloir. Plafonds portant des moulures assez simples. A droite, le bâtiment de la ferme est accompagné des dépendances habituelles : logis sous le même toit que la remise et fenil à l'étage.

Murs enduit
moellon
maçonnerie
Toit tuile creuse, zinc en couverture, bois en couverture
Plans plan rectangulaire régulier
Étages rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
flèche carrée
croupe
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie
Typologies domaine, maison de maître mitoyenne avec les bâtiments d'exploitation et le logis des fermiers, situés en bout d'alignement.
Techniques décor stuqué
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève - Marciano Florence