Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme jumelée

Dossier IA00124799 réalisé en 1986

Fiche

Dossiers de synthèse

HISTORIQUE

Le bâtiment qui porte une date du XVIIIe et deux dates du début XIXe siècle est indiqué sur le cadastre de 1827, mais était alors beaucoup plus important.

DESCRIPTION

Situation

Au sud-ouest du hameau de Peinin. La construction isolée est profondément enterrée dans la pente. Sa façade regarde vers le sud-ouest. Cette maison est actuellement en ruines. La toiture a disparu. Son état a permis une étude des assemblages à mi-bois plus précise que sur les maisons encore habitées.

Composition d'ensemble

Cette construction abrite deux étables et deux granges.

Matériaux

- Gros-œuvre

L'ensemble du rez-de-chaussée et la moitié nord-est du premier étage sont construits en moellons de pierre (schiste surtout) liés avec un mortier de terre. La moitié sud-ouest du premier étage et l'ensemble du deuxième étage sont en empilage de fûts de mélèze croisés et assemblés à mi-bois aux angles du bâtiment. A l'angle ouest la première poutre de l'empilage est supportée par un poteau extérieur.

Angle est. Détail.Angle est. Détail. Cloison intérieure de la grange et porte du premier étage, vue intérieure.Cloison intérieure de la grange et porte du premier étage, vue intérieure.

Sur les pignons nord-ouest et sud-est, les fûts de mélèze font la longueur du bâtiment. Sur les façades nord-est et sud-ouest, ils sont interrompus par les poteaux qui constituent les chambranles des portes. Ces poteaux comportent une rainure dans laquelle sont glissés les plateaux.

Cloison intérieure du rez-de-chaussée maçonnerie de moellons liés à la terre.

Cloison intérieure de la grange : plateaux de mélèze de 2 m de longueur glissés dans des poteaux rainurés. Seuls les deux plateaux de mélèze à la base de la cloison font toute la longueur du bâtiment.

- Couvrements

Plafond de l'étable 1 : en planches sur poutres et solives apparentes. La poutre centrale est supportée par un poteau sans chapiteau. Les solives sont maçonnées dans le mur sud-ouest, mais non dans le mur nord-est construit contre la pente. Elles sont supportées par une poutre de rive soutenue par trois poteaux

Plafond de l'étable 2 : en planches sur poutres et solives maçonnées dans les murs. La poutre principale est supportée par un poteau en bois à chapiteau mouluré.

Plafond du premier étage : en planches sur solives apparentes assemblées à mi-bois dans l'empilage de fûts de mélèze.

Les planches sont assemblées à rainures et languettes et clouées avec de gros clous en fer forgé.

Les poutres des plafonds se prolongent sur la façade sud-ouest pour former les consoles des deux balcons. L'extrémité des poutres qui forment les consoles du balcon du deuxième étage est moulurée. Celles du premier ne sont pas travaillées.

Élévation

La porte et la fenêtre de l'écurie 1 ont un linteau en bois commun. La fenêtre est protégée par une grille en fer forgé fixée dans un chambranle en bois.

Couverture

Le toit effondré était autrefois à deux longs pans et couvert de bardeaux.

ANNEXE

Liste des inscriptions relevées sur la maison

- W.I.B.I. 1804 AN 12

Inscription accompagnée d'un entrelacs savoyard et d'une couronne, gravée sur le poteau central séparant les deux portes de grange.

- AN 14 gravé sur le chapiteau du poteau central de l'écurie 2,

- T.F. 1884 et 1869 FOBETELLO PIETRO sur la menuiserie arrachée de la porte de l 'étable 2.

- C 1775 gravé sur une pierre du mur du premier étage. L'inscription placée à l'envers est visible de l'intérieur.

- Des rosaces sont gravées dans l'empilage elles sont visibles de l'intérieur de la grange.

Précision dénomination ferme jumelée
Parties constituantes non étudiées grange, fenil, étable
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Aiguilles
Adresse Commune : Aiguilles
Lieu-dit : Peynin ou Peinin
Adresse : 1ère ferme
Cadastre : 1827 F1 1049 ; 1967 F1 650

La ferme actuelle ne correspond qu'à la partie nord du bâtiment qui figure sur le cadastre de 1827 ; il s'agit probablement d'une ancienne maison permanente avec fuste, cour et caset transformée au 19e siècle en chalet d'estive avec logis à l'étage ; le bâtiment qui porte différentes dates des 18e et 19e siècles est aujourd'hui en ruines ; la toiture autrefois en bardeau a disparu.

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 19e siècle
Dates 1775, porte la date
1804, porte la date
1869, porte la date
1884, porte la date
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

L'ensemble du rez-de-chaussée et une partie du 1er étage sont en moellons, le reste du bâtiment en fûts de mélèze croisés aux angles et assemblés à quart de bois ou glissés dans des poteaux

Murs pierre
bois
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit bardeau
Étages étage de soubassement, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
Escaliers escalier de distribution extérieur
Typologies maison bloc type IB1 : maison à entrée distincte pour les hommes et les animaux et cuisine à l'étage
États conservations mauvais état
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale