Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme dite Montagne

Dossier IA00049841 réalisé en 1986

Fiche

Dossiers de synthèse

DESCRIPTION

Situation

Cette maison est située au sud du hameau du Pied du Col. Elle est longée par un chemin de terre sur trois côtés et mitoyenne par le mur-pignon ouest d'une autre construction (B).

Le chemin qui longe la façade sud sépare la maison de la chambre ménagère. C'est une construction de taille exceptionnellement importante. Elle est mitoyenne d'une autre chambre (B 1), appartenant à la maison mitoyenne de celle que nous étudions.

Elle n'a pas été visitée.

En aval de la chambre s'étend un pré clos d'un mur, dont la limite inférieure est symbolisée par deux arbres (noyers?). La fosse à fumier est contiguë à ce mur de clôture. A l'est se trouve le jardin potager.

La maison ne possède pas de cour privée mais les abords immédiats sont utilisés comme telle. On y laisse les machines agricoles et les outils, les volailles y picorent.

La maison porte plusieurs dates et inscriptions : 1841 P.G. sur une pierre d'angle ; L A 19 29 G J sur le linteau de la fenêtre de la cuisine ; 1929 J . L dans le crépi du rebord d'une fenêtre ; 15. 07. 1976 FR au-dessus du porche ; I A sur la charpente et le plafond de l'"écurie".

Fenêtre de la cuisine. Inscription : L A G J 1929.Fenêtre de la cuisine. Inscription : L A G J 1929.

Matériaux

Les murs sont en moellons de pierre locale liés à la chaux. Ils sont extérieurement crépis à la chaux. Le mur nord de l'"écurie" est construit sans mortier.

La cloison qui sépare la cuisine de l'"écurie" est en bois.

Le chambranle de la porte de la chambre ménagère est en tuf, ainsi que le linteau de la fenêtre de la cuisine et la souche de la cheminée.

Le sol de la grange est un plancher recouvert de terre. L'aire à battre est formée par un double plancher à l'intérieur duquel on a tassé de la terre. Le sol du porche est dallé d'ardoises.

Les redents du pignon est de la maison et l'avancée de toit de la chambre sont en ardoises.

Structure et circulation intérieure

La maison est profondément enterrée dans le sol : le rez-de-chaussée et l'étage sont en soubassement.

On pénètre au rez-de-chaussée par un porche (terme local) en ressaut sur le mur de façade. Ce porche récent, refait sur l'emplacement d'un plus ancien, n'est qu'un sas de passage qui isole l'"écurie" du froid et non un espace de circulation. Il faut passer par l'"écurie" pour aller dans la cuisine qui n'en est séparée que par une cloison en planches.

Ces deux pièces sont couvertes d'un plafond à poutres apparentes. La poutre principale de l'"écurie'' s'appuie sur des poteaux en bois surmontés par un chapeau.

Dans l'"écurie", un escalier intérieur en pierre (a), permet d'accéder à la grange. Cet escalier intérieur est exceptionnel dans les maisons de ce type. Au fond de la cuisine une cloison en planches isole l'escalier (b) d'accès à la cave. Celle-ci, voûtée en berceau, est complètement enterrée dans le sol.

La grange occupe l'étage et le comble.

Élévation

Les chambranles des portes et fenêtres sont peints en blanc et surmontés d'une croix également peinte.

Chambre ménagère. La porte d'entrée. Le chambranle en tuf est souligné de blanc et surmonté d'une croix et la menuiserie recouverte de tôle.Chambre ménagère. La porte d'entrée. Le chambranle en tuf est souligné de blanc et surmonté d'une croix et la menuiserie recouverte de tôle.

Le linteau de la fenêtre de la cuisine est orné d'une croix de Malte et de deux cœurs sculptés en relief. Des fers à cheval y sont accrochés. Sur la menuiserie de la porte de la chambre a été clouée une plaque de tôle peinte en vert. Les fenêtres de la chambre sont protégées par des grilles en fer forgé.

La porte de la grange se trouve sur la façade sud.

Couverture

Le toit à deux pans était autrefois couvert d'ardoises de pays sur chaume. Il est actuellement en grande partie recouvert de tôle, comme celui de la chambre ménagère.

La charpente ne comporte pas de fermes. Comme dans la plupart des maisons du hameau, la poutre faîtière s'appuie sur deux longs poteaux fixés dans un socle de pierre dans le sol de l'"écurie". Deux aisseliers soutiennent les pannes.

Le pignon est, à redents, est découvert.

Vue prise de l'est. Noter le pignon à redents et le portch en ressaut sur le mur.Vue prise de l'est. Noter le pignon à redents et le portch en ressaut sur le mur.

Distribution

Le mur nord de l'"écurie" est occupé par la mangeoire (c) parallèlement à celle-ci un canal permet l'évacuation du purin (d).

Le "fenil" (abat-foin) s'appuie contre le poteau central de l'''écurie".

Dans la grange l'aire à battre est un plancher de 4, 50 m de côté situé devant la porte de la grange.

Dans la cuisine un meuble-cloison (vaisselier ?) isole une alcôve. Dans la partie principale se trouve une cheminée (e) et un évier (f). La pièce est peinte en vert clair et le plafond verni.

Appellations Montagne
Parties constituantes non étudiées étable, grange, fenil, resserre
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Grave (La)
Adresse Commune : Villar-d'Arêne
Lieu-dit : le Pied du Col
Adresse : 1ère ferme
Cadastre : 1971 E4 715

Inscription 1841 P.G sur une pierre d'angle ; inscription LAGJ 1929 sur le linteau de la fenêtre de la cuisine, cœurs et croix sculptés sur le linteau en tuf, croix blanches peintes au-dessus des fenêtres.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , (?)
Dates 1841, porte la date
1929, porte la date
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu
Murs pierre
enduit partiel
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit ardoise, métal en couverture
Étages étage de soubassement, 1 étage carré
Couvertures pignon découvert
Typologies maison bloc type IIIB1 : maison à entrée commune aux hommes et aux animaux et circulation verticale intérieure ne passant pas par le vestibule, habitée au printemps et à l'automne
Techniques sculpture
Représentations croix coeur croix de Malte
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale