Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme dite Montagne

Dossier IA00049852 réalisé en 1986

Fiche

Dossiers de synthèse

DESCRIPTION

Situation

Ce groupe de "cabanes" était formé de deux constructions mitoyennes dont l'une (A) est actuellement en ruines, et de deux "chambres", l'une construite en appentis contre le pignon sud-ouest du chalet B, la seconde, isolée, se trouve à une distance de quelques mètres au sud du chalet A.

Cet ensemble de bâtiments, construits à 1950 mètres d'altitude, à la confluence des torrents de la Courbeille et du Ga, était utilisé, du printemps à l'automne, pour l'estivage des vaches. On peut encore lire sur le chaînage d'angle du chalet en ruines (A), les inscriptions suivantes :

1638 C IHS M A et 1556 gravé sur une pierre placée à l'envers dans le mur.

La cloison intérieure du chalet (B) porte de nombreux graffiti et dates, dont certaines remontent à la deuxième moitié du XVIIIe siècle.

Matériau

Le mur extérieur. Détail. Noter l'absence de collage entre les deux maisons mitoyennes, et le piédroit de la fenêtre formé d'une alternance de blocs de schiste et de blocs de tuf.Le mur extérieur. Détail. Noter l'absence de collage entre les deux maisons mitoyennes, et le piédroit de la fenêtre formé d'une alternance de blocs de schiste et de blocs de tuf.

Les murs sont en moellons de pierre locale, liés avec très peu de chaux et par endroit montés en pierre sèche. Il n'y a pas de rupture dans la construction du mur des deux bâtiments mitoyens (A et B). Il existait d'ailleurs entre eux une porte de communication transformée en placard.

Les chaînages d'angle, les piédroits des baies et la souche de la cheminée sont formés d'une alternance de bancs de schiste et de blocs de tuf. Le sol de la cuisine est dallé de lauzes. Celui de l'"écurie" est en terre battue sans pavage.

Parti d'ensemble

1. Le bâtiment (B)

Au rez-de-chaussée, en soubassement, se trouvent la cuisine, l'"écurie" et une pièce dont on n'a pu identifier la fonction mais qui a dû être une "chambre". Toutes ces pièces sont couvertes d'un plafond en planches à poutres apparentes. La poutre qui traverse l'"écurie" s'appuie sur des poteaux en bois. Derrière la cuisine se trouve également une cave à fromage voûtée en berceau, entièrement enterrée dans le sol.

La grange. Vue intérieure. Noter l'absence de charpente, la poutre faîtière reposant sur des poteaux enfoncés dans le sol de l'écurie.La grange. Vue intérieure. Noter l'absence de charpente, la poutre faîtière reposant sur des poteaux enfoncés dans le sol de l'écurie.

La cuisine ne comporte pas d'entrée indépendante. Pour y accéder, il faut passer par l'"écurie". Ces deux pièces ne sont d'ailleurs séparées que par une simple cloison en planches dont une partie est à claire-voie.

La cuisine comporte une cheminée (a) munie d'une potence en bois, sur laquelle on accrochait la marmite où l'on faisait tiédir le lait pour la préparation du fromage. Le mobilier se limite à deux lits (b) et à deux placards muraux. L'"écurie" comporte un abat-foin (c).

La grange occupe l'étage et le comble.

2. La "chambre" isolée

Elle ne comporte qu'une pièce plafonnée en rez-de-chaussée, et pas de cave, ce qui est inhabituel.

Élévation

Toutes les ouvertures du chalet sont percées dans la façade sud-est. Elles sont surmontées de linteaux en bois. La porte de l'écurie, à un seul battant, est peinte en bleu et est percée d'un jour en forme de losange.

Sur la façade principale, un balcon permet d'accéder à la grange. La porte de la "chambre" se trouve dans le mur nord-ouest, face à la maison.

Couverture

Comme dans tous les chalets de La Grave, la charpente se caractérise par l'absence de fermes. La poutre faîtière est fixée sur trois longs poteaux enfoncés dans le sol. Une panne posée sur les murs-gouttereaux supporte les chevrons.

Le toit à deux pans est couvert de tôle.

La charpente de la "chambre" isolée est également sans ferme. La faîtière s'appuie sur les pignons et un poteau central. Le toit est couvert de lauzes et de paille.

Appellations Montagne
Parties constituantes non étudiées étable, fenil, resserre
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Grave (La)
Adresse Commune : La Grave
Lieu-dit : vallon de la Buffe
Adresse : Buffe

Edifice de la 2e moitié 18e siècle si on se réfère aux graffitis sur la cloison intérieure : 1759, 1776, 1777, 1788, 1790, 1793

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle , (?)
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Edifice érigé près du torrent de la Courbeille.

Murs pierre
granite
tuf
schiste
appareil mixte
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit métal en couverture
Étages étage de soubassement, en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans
Typologies maison bloc type IIIA1 : entrée commune aux hommes et aux animaux, sans vestibule et sans dispositif de circulation verticale, habitat saisonnier utilisé au printemps et à l'automne pendant l'estivage des vaches
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale