Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme dite Maison des Templiers

Dossier IA04001807 réalisé en 2009

Fiche

  • Elévation sud.
    Elévation sud.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • étable
    • fenil
    • séchoir
    • pigeonnier
    • remise agricole
    • aire à battre

Dossiers de synthèse

Appellations Maison des Templiers
Parties constituantes non étudiées étable, fenil, séchoir, pigeonnier, remise agricole, aire à battre
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
Adresse Commune : Annot
Lieu-dit : Vérimande
Cadastre : 1830 C 468 ; 1983 C2 289

Cette ferme est localisée sur la Carte de Provence des Ingénieurs Géographes militaires (1764-1765) au 1/14 000e. Elle est connue localement sous l'appellation de Maison des Templiers. Une légende locale veut en effet que les Templiers aient possédé à des biens Annot, en particulier la chapelle voisine de Notre-Dame de Vérimande. Cette même légende prétend qu'un souterrain, partant de l'étable 1, la reliait au site de Vers-la-Ville. La partie nord-ouest semble dater du 16e siècle, au vu du linteau à corbelet de la porte d'entrée. Le bâtiment a été agrandi ou transformé au 17e siècle : sur l'élévation sud, le linteau de la porte de l'étable est gravée d'une inscription, à la lecture incertaine (1615 ?). Sur le cadastre de 1830, la ferme est mentionnée comme "maison et cour" appartenant à Robion Joseph, médecin. Lequel possède également l'aire à battre mitoyenne, ainsi que des terres labourables, vignes, châtaigneraie et bois de chênes à proximité. Sur ce plan, la partie nord-est et le hangar ne sont pas encore construits, ils datent de la seconde moitié du 19e siècle. Un porche couvert existait devant l'élévation sud, il était soutenu par deux colonnes en pierre de taille de grès.

Période(s) Principale : 16e siècle, 1er quart 17e siècle
Secondaire : 19e siècle

Cette ferme est située à environ 1,5 kilomètres au nord-ouest d'Annot, en rive droite de la Vaïre. Elle est constituée de quatre bâtiments accolés en tas et d'une tour. Elle comporte quatre étages : un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble. L'étage de soubassement est occupé par trois étables, couvertes par des voûtes coffrées en berceau segmentaire ou plein-cintre. La voûte de l'étable nord est en partie construite en pierre de taille de tuf. Au niveau de la tour, cet étage est également couvert par une voûte en berceau segmentaire. La partie sud du rez-de-chaussée surélevé est occupé par une cuisine, une chambre et la montée de l'escalier. Dans la cuisine, une cheminée est adossée au mur est et abrite la bouche du four à pain. Ce four à pain occupe entièrement cet étage de la tour, la sole est en mortier, la coupole est en grès. Une pile d'évier est installée à l'angle sud-est et une souillarde est aménagée au nord. L'escalier possède des marches et contremarches en mortier avec nez-de-marches en bois. Les murs de la montée d'escalier sont enduits et décorés de motifs en chevrons en creux, réalisés à fresco. La partie nord du rez-de-chaussée surélevé est occupé par le fenil. La partie sud-est de l'étage carré est réservé à une chambre, dont le sol est en carreaux de terre cuite, avec une alcôve et un accès à cet étage de la tour. Le reste du bâtiment est occupé par deux fenils. L'étage de comble est occupé par un séchoir, on y accède par une échelle de meunier. Cet étage de la tour est réservé au pigeonnier, qui comporte une cinquantaine de boulin aménagé dans l'épaisseur de la maçonnerie. L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de moellons calcaires, de grès et de galets. Les chaînes d'angles sont en gros moellons équarris, sauf à l'angle nord-est où elle est en pierre de taille de grès. Les élévations reçoivent un enduit rustique. Au premier niveau de l'élévation sud, la porte de l'étable 1 possède un encadrement en pierre de taille de grès en arc plein-cintre à claveaux décentrés, et porte une inscription gravée (chronogramme ?). Au premier niveau de l'élévation est, la porte de l'étable 3 est en arc segmentaire avec un encadrement en pierre de taille de grès. Au premier niveau de l'élévation ouest, la porte possède un encadrement en pierre de taille de grès, avec linteau monolithe supporté par deux corbelets. Les encadrements des autres ouvertures sont façonnés au mortier de gypse, avec un linteau en bois. La baie du pigeonnier est entourée de carreaux de terre cuite vernissés. Le toit à longs pans est couvert en tuile creuse. L'avant-toit est constitué du débord des chevrons de toiture, sauf sur la tour où l'on trouve un rang de génoise. Un hangar est accolé au nord-ouest, il comporte un rez-de-chaussée occupé par une remise et un étage réservé au séchoir. La ferme à poinçon de la charpente est soutenue par un pilier en pierre de taille de grès. Une cour, une aire à battre et un jardin potager se trouve devant la ferme, et un bassin d'arrosage se situe au sud-ouest. On note une treille de vigne et un verger de poiriers, noyers et cerisiers.

Murs calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille
calcaire galet
grès galet
grès moellon sans chaîne en pierre de taille
tuf pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
voûte en berceau segmentaire
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant
Typologies F3 : ferme à bâtiments accolés et/ou disjoints
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Sites de protection site inscrit
Précisions sur la protection

L'arrêté du 6 avril 1946 a inscrit en tant que site la chapelle de Vélimande et la maison dite "des templiers".

Références documentaires

Documents figurés
  • Cartes des frontières Est de la France, de Colmars à Marseille. / Dessin à l'encre sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778. Echelle 1/14000e. Cartothèque de l’Institut Géographique National, Saint-Mandé : CH 194 à 197.

    Planche 194-11
  • Annot (B.-A.) - Station Estivale - Alt 705 m. La Maison des Templiers - Château Historique du XI siècle. / Carte postale, Rosin éditeur, 1930. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2Fi0162.

    Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2Fi0162
  • [Ferme de Vérimande à Annot. Vue d'ensemble prise du sud-est.] / Photographie anonyme, non datée. Collection particulière.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï