Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme dite le Petit Claux

Dossier IA04002001 réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations le Petit Claux
Parties constituantes non étudiées étable, fenil, séchoir, aire à battre, citerne
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Entrevaux
Adresse Commune : Entrevaux
Lieu-dit : le Claux
Cadastre : 1816 B 609 ; 1980 B2 544 ; 2010 B2 821

Cette ferme pourrait remonter au 18e siècle. Elle figure sur la Carte de Provence des Ingénieurs Géographes militaires (1748-1778). Sur la carte de Cassini (années 1780), elle est figurée et elle est appelée « Le Clot ». Sur le cadastre de 1816, le plan de masse montre que les dépendances situées à l'ouest ont été rajoutée après cette date. A cette époque, le jardin n'est pas figuré et le chemin d'Entrevaux à Puget-Théniers passe le long de la façade sud. Cette ferme est alors mentionnée comme « bâtiment rural » et appartient au maire Férandy Victor, qui possède également des oliviers et des bois alentours.

Période(s) Principale : 18e siècle
Secondaire : 19e siècle

Cette ferme est située en rive gauche du Var, à environ 2 kilomètres à l'est d'Entrevaux, au bord de l'ancien chemin de Puget-Théniers. Elle est adossée perpendiculairement au sens de la pente et comporte deux étages de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage de comble. Un passage, enjambé par un ponceau, fait office de drain le long de l'élévation nord. La partie ouest du premier étage de soubassement est occupée une étable, couverte par une voûte en berceau segmentaire ; une mangeoire est adossée au mur nord ; un escalier tournant occupe l'angle nord-ouest. La partie est du premier étage de soubassement est occupée par deux pièces de logis et un cellier, couverts par une voûte en berceau segmentaire ; un escalier tournant occupe l'angle nord-ouest. Le second étage de soubassement et le rez-de-chaussée surélevé sont occupés par des chambres ; les sols sont en carreaux de terre cuite ou en tomettes vernissées (fabricant : Basset Jean-Baptiste à Salernes). L'étage de comble est réservé au fenil et au séchoir. L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de moellons calcaires, les élévations reçoivent un enduit lisse. La porte de l'étable possède un encadrement en anse de panier appareillé en pierres de taille. Les autres encadrements sont façonnés au mortier de gypse, avec un linteau en bois. Le toit à longs pans est couvert en tuile creuse. L'avant-toit est constitué de deux rangs de génoise, la saillie de rive des pignons est constituée d'un rang de génoise. Un jardin d'hiver est accolé à l'élévation est ; il est construit en treillages de bois, sur piliers maçonnés. Le toit à longs pans et à croupes possède une charpente à fermes, avec poinçons, arbalétriers et entrais ; la couverture était en tuile plate mécanique (fabricant : Sacoman Antoine - La Plata, Marseille Saint-Henry). Une citerne disjointe, couverte par une voûte, est située à l'ouest, le long d'une allée caladée. Une aire à battre, également caladée, est placée au nord-ouest. Un grand jardin se trouve côtés sud et est, il est clôt par des murs en maçonnerie avec un portail côté est ; on y note des palmiers, if, plaqueminier et magnolia. Le mur de soutènement de ce jardin, côté nord, possède quatre arcades ; dans l'une d'entre-elles, un bassin avec lavoir a été installé. Au bord du Var, un câble de transport est tendu au-dessus du lit du fleuve et permettait la traversée de la production jusqu'à la voie de chemin de fer.

Murs calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages 2 étages de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage de comble
Couvrements voûte en berceau segmentaire
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant
Typologies F2 : ferme en maison-bloc en hauteur
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Cartes des frontières Est de la France, de Colmars à Marseille. / Dessin à l'encre sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778. Echelle 1/14000e. Cartothèque de l’Institut Géographique National, Saint-Mandé : CH 194 à 197.

    Feuille 194-6
  • Carte de France dite carte de Cassini. / Dessin à l'encre par César-François Cassini de Thury, seconde moitié du 18e siècle. Bibliothèque nationale de France.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï