Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme dite du Gros Jas

Dossier IA04001202 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations le Gros Jas
Parties constituantes non étudiées puits, fontaine, bergerie, remise agricole, étable à chevaux, fenil
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Barrême
Adresse Commune : Senez
Lieu-dit : Quarton
Cadastre : 1811 C 13, 33 ; 1986 153 X 5e

La ferme est mentionnée sur le cadastre napoléonien. L'ensemble doit remonter au 18e siècle et a été agrandi en 1857. En effet, une extension au bâtiment initial porte cette date qui fournit très vraisemblablement la date de son édification. Elle est venue se greffer à la parcelle 13 pour créer un ensemble à longs pans communiquant à l'étage carré. Puis s'est adjoint à la parcelle initiale un autre bâtiment, lequel a vu un dernier s'accoler. Aujourd'hui, un muret moderne d'environ 1,50 mètre délimite une cour devant la façade principale orientée au sud avec une fontaine remontée récemment.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1857, porte la date

Le cadastre napoléonien de 1811 fait apparaître deux parcelles (les 13 et 33) qui constituent les premiers éléments de la ferme. Implantée sur terrain plat, elle borde la route départementale 17. Il s'agit d'un ensemble complexe monté en moellon calcaire regroupant cinq ensemble édifiés en cinq phases. Des deux parcelles mentionnées en 1811, la 13 est antérieure : ce sont deux édifices accolés présentant un toit à pan unique. Un marronnier, juste à l'extérieur du muret de séparation, ombrage la cour. Un puits est situé à proximité. Plusieurs bâtiments sont renforcés par des contreforts ponctuels voire un muret (bâtiment de 1857). La partie correspondant à la parcelle 33 est largement ruinée. Le bâtiment originel (parcelle 13 du cadastre napoléonien) dispose d'une bergerie occupant tout le rez-de-chaussée sous plancher plat rustique qui communique tant avec la parcelle 33 qu'avec la cour intérieure au sud, même si l'entrée sous porte à arc en plein-cintre prend place au nord. Le rez-de-chaussée du bâtiment adjoint en 1857 accueille une étable à chevaux et une remise agricole. On accède à l'étage carré en façade principale par deux escaliers droits, l'un droit et parrallèle avec repos formant terrasse et l'autre droit perpendiculaire. Le premier (correspondant au bâtiment d'origine) mène au logis. Le second mène à un fenil étroit. Une pièce d'habitation le jouxte. Les combles servent de fenil. L'étage carré de la parcelle 33, encore lisible, accueille le logis. Les deux extensions successives du bâtiment d'origine servent de remise agricole et de fenil. La fontaine reconstituée s'appuie contre le mur de la seconde extension, à niveau unique.

Murs calcaire moellon
Toit tuile creuse
Étages rez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Typologies F3 : ferme à bâtiments accolés et/ou disjoints
Statut de la propriété propriété privée, []
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mosseron Maxence