Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme dite de la Lampie

Dossier IA04001210 réalisé en 2008

Fiche

  • Vue d'ensemble depuis l'est.
    Vue d'ensemble depuis l'est.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • hangar agricole
    • fontaine
    • abreuvoir
    • remise agricole
    • remise agricole
    • fenil

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées hangar agricole, fontaine, abreuvoir, remise agricole, remise agricole, fenil
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Barrême
Adresse Commune : Senez
Lieu-dit : la Lampie
Cadastre : 1986 D1 97-98

La ferme, d'après une date portée sur la façade, aurait été construite en 1893.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1893, porte la date

Il s'agit d'un ensemble de deux bâtiments construits en enfilade implantés sur terrain plat retenu par un mur monté en gros moellons calcaire et galets d'environ cinq mètres de haut sur cinquante centimètres d'épaisseur, qui servait à l'origine de retenue pour un lac de barrage destiné à contenir les crues de la Bonde, affluent de l'Asse, dans les prés de la Lampie (les travaux furent menés en 1768). Un entrepôt agricole à proximité dans le pré, un hangar récent bordant le mur ainsi qu'une fontaine-abreuvoir devant la façade principale méridionale complètent l'exploitation. Le corps de ferme comporte deux bâtiments : le principal, avec enduit cimenté peint en jaune orangé, reçoit la date portée ("C. 1893. F") et se déploie sur trois niveaux sous un toit recouvert en tuile plate mécanique. L'entrée du logis s'effectue sur une terrasse en pierre plate par une porte façonnée avec encadrement saillant peint en blanc : le logis occupe la partie occidentale du rez-de-chaussée, la partie orientale étant dévolue à une remise à laquelle on peut accéder par une porte-fenêtre en façade principale ou par une porte cochère sur le pignon est. Les trois entrées en plain-pied disposent d'un seuil en pierre. On parvient à l'étage carré par un escalier tournant en fond de parcelle. Un balcon en ferronnerie soutenu par cinq agrafes en forme de volute dessert les ouvertures occidentale et centrale à ce niveau, réservé aux chambres. Le motif des volutes, cette fois affrontées, est repris pour la frise décorative de la balustrade. On accède au comble servant de fenil (baie fenière en pignon est) par une pièce de l'étage carré à vocation agricole à l'origine et transformé en pièce d'habitation aujourd'hui, avec cheminée. Le bâtiment à deux niveaux accolé à l'ouest comprend une remise en rez-de-chaussée. Un enduit récent au ciment le recouvre, ainsi qu'un toit en tuile creuse récent. Il a manifestement été transformé récemment, si bien que ses fonctions initiales ne sont plus complètement discernables.

Murs calcaire moellon
grès moellon
Toit tuile creuse mécanique, tuile plate mécanique
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
Typologies F3 : ferme à bâtiments accolés et/ou disjoints
Statut de la propriété propriété privée, []
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mosseron Maxence