Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme, actuellement gîte d'étape

Dossier IA05000862 réalisé en 1973

Fiche

  • Coupe AB.
    Coupe AB.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • grange
    • aire à battre
    • rigole d'alimentation
    • fontaine

Dossiers de synthèse

DESCRIPTION

Maison traditionnelle, aménagée par ses propriétaires actuels en gîte d'étape du Sentier de Grande Randonnée GR5. Entretenue, elle est en excellent état et a conservé sa distribution intérieure.

La grange et les establons sont en fonctionnement. Monsieur et Madame ROUX nous ont donnés de nombreuses informations.

Situation

Maison bâtie le long de la route actuelle, sur le côté nord, dans la partie ouest du village. Elle fait partie d'un groupe de trois maisons accolées ; elle est mitoyenne avec la parcelle 2086 et très proche de la parcelle 2084.

Matériaux

La pierre : murs extérieurs et refends du rez-de-chaussée et de l'étage de la partie sud, les voûtes du rez-de-chaussée.

Le bois : partie postérieure de l'étage, la cave est du rez-de-chaussée et le comble. Les parois sont en chapila de mélèze ; la charpente est également en mélèze. Tous les sols sont des planchers.

Parti général

La maison se compose d'un seul corps de bâtiment de deux étages : le rez- de- chaussée maçonné et voûté, le premier étage, maçonné au sud, en chapila au nord, accessible à l'est par une rampe. Le comble (grenier) est doté d'un balcon en porte-à-faux sur la façade sud.

Au Nord, s'élève un establon construit en chapila. Au sud, autre establon suivant le garage de l'autre côté de la rue.

La partie habitation occupe tout le côté sud du bâtiment : court et cuisine au rez-de-chaussée, à côté d'une cave à demi-enterrée. A l'étage, les chambres et la bûchère, au-dessus de la cave.

La maison est alimentée en eau par une source en amont ; dérivation constituée de canaux de mélèze (demi-troncs creusés) jusqu'à un bassin de bois.

Dans la cour de l'establon se trouve un appareil de bois servant à immobiliser les vaches.

Élévations extérieures

- Façade sud

Elle comprend une partie en maçonnerie, l'autre en bois :

- maçonnerie

Premier niveau : au centre, porte à deux vantaux sous un arc en anse de panier. Tympan en maçonnerie dans lequel est creusé une petite niche (statue ou jour?). Linteau de bois ; seuil de bois. Porte à deux battants en planches bouvetées, horizontales et cloutées. De chaque côté, deux fenêtres repercées récemment à embrasure droite ; appui et couverture en ciment.

Deuxième niveau : trois fenêtres à intervalle régulier, récentes.

- bois (pignon)

Mur de planches superposées maintenues dans les rainures de poteaux ouvrant sur deux niveaux de balcons posés en porte-à-faux sur quatre solives (dont les extrémités sont taillées en biseau) : - premier balcon : plancher posé transversalement sur trois poutres : rambarde : bois posé longitudinalement.

- deuxième balcon : soutenu par les poteaux de la rambarde du premier balcon, par les poteaux de chapila.

- Façade ouest

Mur de blocage pierres + mortier, aveugle ; bordant une andronne de 40 cm de largeur.

- Façade est

Elle se compose de trois parties :

• la bûchère dont la couverture prolonge le rampant est de la toiture ; chapila sur soubassement de pierres.

• l'écurie et la grange

• écurie + départ de la grange de la maison voisine (2086)

L'ensemble en chapila est bâti sur un soubassement maçonné, percé à droite de la bÛchère de deux fenêtres, repercées récemment, donnant jour à l'étable. Au centre, rampe d'accès à la grange.

Distribution intérieure

L'habitation

Toutes les pièces d'habitation sont orientées ou sud et prennent le jour sur la rue.

- rez-de-chaussée : au centre, la court voûtée en berceau communiquant avec l'étable. Coffre à grain contre la cloison de l'escalier.

A l'est, la cuisine, voûtée d'arêtes. Elle communique avec la cave, à un niveau inférieur, voûtée en berceau, percée d'une petite fenêtre-soupirail au sud. On y met les pommes de terre. Conduit de cheminée contre mur nord.

A l'ouest, la voûte, couverte d'un berceau à pénétrations ; elle servait de cuisine d'été , aujourd'hui débarras.

- premier étage : trois chambres. A l'est, la chambre ménagère - crochets au plafond pour suspendre la viande - on y mettait les coffres à grains -saloirs médettes 1.

Sur le palier, face à la cage d' escalier, porte de grange en fer cloutée, chambranle de tuf taillé.

L'étable

Trois travées de voûtes d'arêtes reposant sur deux colonnes centrales et sur des piliers engagés. Autrefois, sol plus bas que la cour en terre battue ; aujourd'hui, dalle de ciment. Les murs et la voûte sont crépis.

Les colonnes : fût monolithe surmonté d'un chapiteau à corbeille nue allongée passant du plan cylindrique au plan carré du taillon. Sur la colonne occidentale, inscription : R A = Roux Adolphe1868

La base en une dalle.

Deux baies à l'est (aménagées récemment), l'une d'elle est transformée en porte. C'était la partie réservée à l'habitation et à la cordonnerie (on y travailla jusqu'en 1914).

Dans l'angle sud-est, transformations pour l'aménagement d'une trappe faisant descendre le foin de la grange directement dans l'écurie. Crochets à la voûte.

Il y avait 5 vaches, 1 mule, 2 vaches laitières, et les "élèves" de 2 à 3 ans.

La grange

A l'étage : limitée au sud par le mur de refend, à l'ouest par un mur de chapila, au nord par une cloison mitoyenne en chaijila, à l'est accès par une rampe.

1. Espace carré ; sol : planches bouvetées : aire à battre. Au plafond une trappe vers le niveau du comble. Accès par une rampe montoir ; portail à deux battants (pivots dans la sablière et le linteau).

2. Coffres à grain· à deux compartiments en mélèze chevillé sans décor (h : 0,96 m ; L : 2,10 m; l : 1,10 m).

3. Rangement des outils : fléaux, rateaux berille, bourras.

4. Trava où l'on entasse le pin.

5. Échelle de meunier vers le grenier

6. Porte plein cintre en fer donnant sur l'escalier de l'habitation.

Le galetas (niveau du premier balcon) : plancher à claire-voie dans la partie nord, sol maçonné au-dessus du plafond des chambres. Rangement des céréales ouvert sur un balcon par une porte de bois à un battant. Sur le balcon, une tringle de bois suspendu contre le chapila servait à étendre le linge. La rambarde est composée de deux demi-troncs de mélèze cloués sur des poteaux. A l'est, trappe permettant le montage du pin par l'intermédiaire d'un "tour" et d'une poulie. Le treuil en bois, fait sur place, est remplacé aujourd'hui par un treuil mécanique).

Damoudaou (niveau supérieur du comble) : où l'on entasse la paille (seigle , avoine, orge).

Sol : écoins. Trappe avec poulie de bois.

Charpente

Charpente à ferme ; entrait et faux entraits. Aisseliers entre le poinçon et la faîtière.

1Petit coffre à lard salé et à pommes de terre, en forme de pétrin.
Destinations gîte d'étape
Parties constituantes non étudiées grange, aire à battre, rigole d'alimentation, fontaine
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Briançon
Adresse Commune : Névache
Lieu-dit : Ville-Basse
Adresse : 2e ferme
Cadastre : 1842 C6 2085 ; 1977 AC 3503

Maison construite en 1868, date portée sur une des colonnes de l'étable.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1868, porte la date
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu
Personnalité : Roux Adolphe

Maison traditionnelle, aménagée en gîte d'étape mais a conservé sa distribution intérieure. Elle est bâtie le long de la route dans la partie ouest du village et se compose d'un seul corps de bâtiment de deux étages : le rez-de-chaussée maçonné et voûté, le premier étage, maçonné au sud, en chapila au nord, accessible à l'est par une rampe. Le comble est doté d'un balcon en porte-à-faux sur la façade sud. La partie habitation occupe tout le côté sud du bâtiment : court et cuisine au rez-de-chaussée, à côté d'une cave demi-enterrée. A l'étage, trois chambres dont une chambre ménagère et la bûchère, au-dessus de la cave. L'étable est voûtée de trois travées d'arêtes reposant sur deux colonnes centrales (fût monolithe surmonté d'une chapiteau à corbeille nue allongée) et des piliers engagés. La façade sud est à la fois en maçonnerie et en bois ; au centre, porte à deux vantaux sous un arc en anse-de-panier et au deuxième niveau, trois fenêtres à intervalles réguliers, récentes ; le pignon est en bois. La façade ouest est aveugle et la façade est se compose de trois parties : bûchère dont la couverture prolonge le rampant est de la toiture ; chapila sur soubassement de pierres. La maison est alimentée en eau par une source en amont avec une dérivation constituée de canaux de mélèze (demi-troncs creusés) jusqu'à un bassin de bois.

Murs bois
enduit
maçonnerie
Toit tôle ondulée
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé
Couvrements voûte d'arêtes
voûte en berceau
Couvertures toit à deux pans
Escaliers escalier intérieur : escalier droit, en charpente
Typologies maison-ferme, rez-de-chaussée voûté, court, grange dans les étages de comble, chapila
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Breton Christine - Gattefossé Françoise
Françoise Gattefossé

Ou MOYRAND-GATTEFOSSE.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Marciano Florence