Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

entrepôt agricole

Dossier IA04001973 réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées étable, cellier, logement, fenil, séchoir
Dénominations entrepôt agricole
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Entrevaux
Adresse Commune : Entrevaux
Lieu-dit : les Tuves
Cadastre : 1816 C 373 ; 1980 C1 137

Ce bâtiment pourrait remonter au 17e siècle ou au 18e siècle. Une lecture de la maçonnerie des élévations semble indiquer que la partie sud est la plus ancienne, la partie nord ayant été accolée ultérieurement. Sur le cadastre de 1816, le bâtiment est figuré avec un plan de masse identique à l'actuel, y compris la cour couverte. Sur l'état des sections, il est mentionné comme simple « bâtiment », appartenant à Geoffroy Paulin. Celui possède également une aire à battre mitoyenne (parcelle 1818 C 372) et des parcelles adjacentes occupées en terre labourable, vigne, bruyère et vague.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 18e siècle , (?)

Cet entrepôt agricole isolé est adossé perpendiculairement à la pente et il est constitué de deux étages de soubassement et un étage de comble. Le premier étage de soubassement est occupé deux pièces indépendantes : une étable, côté nord, et un cellier, côté sud ; toutes les deux couvertes par une voûte en berceau segmentaire. Dans l'étable, une mangeoire est adossée au mur sud et est alimentée par une trappe d'abat-foin engagée dans la maçonnerie. Dans le cellier, une cuve à bouillir en maçonnerie occupe l'angle nord-ouest. Le second étage de soubassement est occupé par deux pièces communicantes : un logis saisonnier, côté nord, et un fenil, côté sud. L'accès à cet étage se fait par un escalier de distribution extérieur, perpendiculaire à la façade. Dans le logis, le sol est dallé en calcaire avec des réparations en carreaux de terre cuite ; une cheminée est adossée au mur est. Dans le fenil, le sol est directement constitué de l'extrados de la voûte du cellier. Le seuil de la porte de communication entre le logis et le fenil est constitué de la trappe d'abat-foin de la mangeoire de l'étable. L'étage de comble est occupé par le fenil et le séchoir, qui communiquent entre eux et sont accessibles par une baie fenière, côté nord, et une porte piétonne côté sud. Quatre grands jours sont aménagés dans le mur sud. L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de moellons calcaires et de tuf. Les parties supérieures des chaînes d'angle sont en pierre de taille de tuf. L'encadrement de la porte du logis possède des piédroits en pierre de taille et un linteau en tuf. Le toit est en deux parties : au sud, un toit à un pan regardant vers l'est ; au nord, un toit à longs pans asymétriques regardant vers l'ouest. Il est couvert en tuile creuse. L'avant-toit est constitué du simple débord des chevrons de couverture, côté sud, et d'un rang de génoise, côté nord. Une cour est aménagée devant l'élévation est ; le sol est dallé et elle est couverte par toit en appentis couvert de tuiles plates mécaniques ; un pressoir occupe l'angle sud-est. Une fontaine est aménagée au pied de l'escalier de distribution extérieur. Une vigne court le long du côté nord.

Murs calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille
tuf pierre de taille
Toit tuile creuse, tuile plate mécanique
Étages 2 étages de soubassement, étage de comble
Couvrements voûte en berceau segmentaire
Couvertures toit à un pan
toit à longs pans
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Typologies 2.2 : entrepôt agricole multifonctionnel : polyvalent avec fenil
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï