Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

entrepôt agricole

Dossier IA04000574 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées étable, resserre, fenil
Dénominations entrepôt agricole
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Saint-André-les-Alpes
Adresse Commune : Angles
Lieu-dit : les Perruches
Cadastre : 1982 A3 260, 261

Cet édifice ne figure pas sur le plan cadastral de 1838, mais existe en 1854, date d'un graffiti situé dans la pièce servant de logement saisonnier. Sa construction peut donc être située entre 1838 et 1854. La partie ouest, plus tardive, date peut-être de 1932, comme le suggère un chronogramme (1932 3-10 A >) gravé dans l'enduit sur un contrefort de l'élévation nord.

Période(s) Principale : milieu 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Auteur(s) Auteur : ,

Cet édifice a un plan rectangulaire, perpendiculaire à la pente, et comporte deux niveaux. Dans la partie est, l'étage de soubassement est occupé par une petite pièce de logement non permanent, éclairé par une fenêtre, au sol en dalles calcaires, aux murs enduits au mortier lissé. Un placard en pans de bois et maçonnerie est aménagé dans l'angle sud-ouest, une cheminée à manteau droit dans l'angle sud-est. Une resserre aveugle, au sol en terre battue, aux murs avec enduit taloché, est situé au nord du logement. A l'est de ces deux pièces se trouve une étable, avec sol en terre battue et murs avec enduit à pierres vues. Le logement et la resserre sont séparés de l'étable par des cloisons en pans de bois et maçonnerie de plaquettes calcaires sur chant avec enduit taloché. Le rez-de-chaussée est affecté au fenil, avec sol en mortier sur plancher et murs enduits. L'accès à l'étage de soubassement se fait par une porte piétonne qui dessert l'étable, l'accès au logement et à la resserre s'effectuant via l'étable. L'accès au rez-de-chaussée se fait par une baie fenière. Les murs de la pièce de logement portent des graffitis dessinés (notamment un homme coiffé d'un chapeau et fumant une pipe), de même, les encadrements de portes ont été gravés de noms, d'initiales et de rosaces simples avec des dates allant de 1854 à 1932. La partie ouest comporte une étable en étage de soubassement, surmontée d'un fenil. A l'intérieur de l'étable, sur le mur est, se voient les traces d'une porte murée donnant sur la pièce de logis. L'ensemble est construit en petit appareil de moellons calcaire avec un enduit rustique qui porte encore les vestiges d'un décor peint de faux encadrements. Le toit à un pan est couvert de tôle ondulée en remplacement de l'ancienne couverture en tuile creuse. Une cour en terrasse, soutenue par un mur en pierre sèche, se trouve devant la façade sud.

Murs calcaire
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tôle ondulée
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé
Couvertures toit à un pan
Typologies 2.2 : entrepôt agricole multifonctionnel : polyvalent avec fenil
Statut de la propriété propriété privée, []
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï