Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

entrepôt agricole

Dossier IA04002611 inclus dans village de La Palud-sur-Verdon réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées citerne, remise, étable, fenil
Dénominations entrepôt agricole
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Moustiers-Sainte-Marie
Adresse Commune : La Palud-sur-Verdon
Lieu-dit : Adresse : 2e entrepôt agricole
Cadastre : 1835 C1 313 ; 2014 C1 283

L'origine de ce bâtiment pourrait remonter au 18e siècle. L'îlot dans lequel il se trouve est figuré sur la Carte des frontières Est de la France, dressée dans les années 1780.

La partie la plus ancienne correspond à la travée ouest. La lecture des élévations montre qu'elle est accolée au bâtiment mitoyen. Cette partie est mentionnée sur le cadastre de 1835 comme "bâtiment rural et cour", appartenant à Turrel Pierre, un des plus gros propriétaire villageois du moment.

Au cours de la première moitié du 19e siècle, ce bâtiment originel est largement repris et probablement surélevé, en même temps que sont ouvertes les deux grandes portes charretières.

Plus tard, sans doute à la fin du 19e siècle, la partie orientale est ajoutée par collage de maçonnerie à l'emplacement de la "cour" de 1835, elle englobe de ce fait l'ancienne façade du bâtiment ouest. Les volumes de ce nouveau bâtiment sont ajustés à la construction déjà existante.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

Cet entrepôt agricole se situe à l'extrémité d'un îlot situé à l'entrée orientale du village de La Palud.

Il est constitué de deux bâtiments accolés, qui comportent chacun un rez-de-chaussée et un étage carré.

Le rez-de-chaussée est occupé par deux grandes remise-étables, accessibles chacune côté nord par une grande porte charretière, et éclairée chacune par un jour percé côté sud ; le jour de la travée nord est muni de barreaux en bois. Le mur qui sépare les deux travées, et qui correspond à la façade du bâtiment initial, est également percé d'une grande porte charretière. Dans la remise-étable occidentale, une mangeoire occupe l'angle sud-ouest ; un placard mural occupe une niche du mur est, il est fermé par une porte avec menuiserie à panneau mouluré. Dans la remise-étable orientale, une citerne maçonnée en brique occupe l'angle nord-est ; elle est alimentée par les eaux de toiture. Un jour en fente est ouvert dans le mur nord.

L'étage carré est occupé par deux fenils, accessibles chacun par une baie fenière côté nord. Le sol est en carreaux de terre cuite, scellés par une chape de mortier sur plancher.

L'ensemble des bâtiments est construit en maçonnerie de moellons calcaires, les chaînes d'angles sont en moellons équarris, avec la présence de quelques blocs de tuf taillés pour la partie orientale. Selon les élévations, l'enduit est lisse, rustique ou à pierres vues.

Les encadrements des grandes portes charretières possèdent des piédroits pour partie en pierre de taille calcaire, et pour partie façonnés au mortier avec décor de fausse pierre de taille gravé, les autres encadrements sont façonnés au mortier. Tous les linteaux sont en bois.

La charpente est à panne, le toit à longs pans asymétriques est couvert en tuile creuse. Pour la partie occidentale, l'avant-toit côté sud est simplement constitué du débord des chevrons de couverture ; ailleurs il est constitué d'un rang de génoise, en partie peint en blanc.

Murs calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille enduit partiel
Toit tuile creuse
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
Typologies 2.2 : entrepôt agricole multifonctionnel : polyvalent avec fenil
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • État de section du cadastre de la commune de La Palud, 1836. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, 3 P 259.

    Section C, dite du Village.
Documents figurés
  • Cartes des frontières Est de la France, de Colmars à Marseille. / Dessin à l'encre sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778. Echelle 1/14000e. Cartothèque de l’Institut Géographique National, Saint-Mandé : CH 194 à 197.

    Feuille 195-33.
  • Plan cadastral de la commune de La Palud. / Dessin à l'encre sur papier par Gelinsky, géomètre du cadastre, 1835. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 105 Fi 144 1 à 105 Fi 144 14.

    Section C, feuille 1, parcelle 313, échelle d'origine 1/1250e.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï