Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

entrepôt agricole semi-troglodytique

Dossier IA04001790 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination entrepôt agricole semi-troglodythique
Parties constituantes non étudiées logement, fenil, remise, étable, séchoir
Dénominations entrepôt agricole
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
Adresse Commune : Annot
Lieu-dit : près de Cournillon
Cadastre : 1830 B 125 ; 1983 B1 non cadastré En limite des parcelles 112 et 113.

L'entrepôt est figuré sur le cadastre de 1830, au lieu-dit le Casset. L'état de section fait mention d'un "bâtiment rural" qui appartient à Feraud Jean Antoine, lequel possède également des pâtures, châtaigneraies, terres labourables et bois de chênes à proximité. La lecture des élévations montre que le bâtiment 2 est le plus ancien des deux et pourrait remonter au 16e siècle.

Période(s) Principale : 16e siècle , (?)

Cet entrepôt agricole isolé est situé à environ 2,5 kilomètres au nord-est d'Annot, en rive droite du Ravin de Balme de Michel, en contre-haut de la confluence de ce ravin et de la Beïte. Il est adossé à une barre rocheuse et il installé sur des ressauts naturels de la falaise, aménagés en terrasses par des murs de soutènement. A partir de cet endroit, la vue plonge sur la vallée de la Beïte et porte jusqu'à Annot. L'environnement est constitué de terrasses de cultures aménagées au milieu du chaos rocheux. L'entrepôt est composé de deux bâtiments accolés. Le bâtiment 1 comporte deux étages de soubassement, le bâtiment 2 n'en comporte qu'un seul. Le premier étage de soubassement du bâtiment 1 est occupé par un logis (saisonnier ?), une cheminée est engagée dans le mur sud. La pierre du foyer est une grande dalle sur chant et l'évacuation de la cheminée est constituée d'un jour rectangulaire couvert par une lauze inclinée. L'accès à ce logis se fait par une porte côté est. Un jour en fente est pratiqué côté ouest, mais son ébrasement indique que ce mur appartient à l'origine au bâtiment 2. Le second étage de soubassement du bâtiment 1 est occupé par un fenil pouvant servir de séchoir, son accès se fait côté est. Le bâtiment 2 est en partie construit sous un surplomb naturel, il servait de remise et d'étable. Le sol est constitué de la roche en place et des trous d'attache sont creusés dans la paroi naturelle. L'accès se fait côté est par une porte, trois jours en fente très étroits éclairent cette pièce et lui donne une allure de petite forteresse. Les bâtiments sont construits directement sur le rocher, en maçonnerie de moellons de grès, et les élévations ne reçoivent pas d'enduit. Les encadrements des ouvertures sont bruts de maçonnerie, avec un linteau en bois pour les portes ou un linteau monolithe pour les jours. Le toit à un pan du bâtiment 1 était couvert en lauzes de grès, ainsi que la partie non couverte par la roche du bâtiment 2. L'avant-toit, encore conservé en partie sur le bâtiment 2, est constitué du débord des lauzes de rive. Le sommet de la barre rocheuse est accessible par un chemin dont une partie est en escalier taillé dans le rocher. Le haut de cette falaise est creusé de plusieurs gouttières qui empêchent les ruissellements le long des bâtiments.

Murs grès moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit grès en couverture
Étages 2 étages de soubassement
Couvrements roche en couvrement
Couvertures toit à un pan
Typologies 2.2 : entrepôt agricole multifonctionnel : polyvalent avec fenil
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï