Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

entrepôt agricole dit Le Pérignon

Dossier IA04002633 réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations Le Pérignon
Parties constituantes non étudiées étable, fenil, logement, séchoir
Dénominations entrepôt agricole
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Moustiers-Sainte-Marie
Adresse Commune : La Palud-sur-Verdon
Lieu-dit : les Chalanettes
Cadastre : 1835 D4 954, 955 ; 2014 W3 136

L'origine de ce bâtiment pourrait remonter au moins au 18e siècle.

Il semble figurer sur la Carte des frontières est de la France, de Colmar à Marseille, dressée dans les années 1780.

La lecture de l'élévation orientale montre que la partie nord est la plus ancienne, la partie sud ayant été accolée ultérieurement, sans doute à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle.

Sur le cadastre de 1835, ce bâtiment est séparé en deux parcelles qui correspondent aux deux parties accolées, et toutes deux mentionnées comme "bâtiment rural". L'une appartient à Meiffred Jean-Etienne à Thorame-Haute (1835 D4 954), qui possède une "terre labourable" mitoyenne. L'autre appartient à Turrel Honoré dit Besson, qui possède également une "terre labourable" mitoyenne. Sur l'état des section de ce cadastre, ce quartier est nommé "Le Pérignon".

Ce toponyme est encore utilisé aujourd'hui par le propriétaire pour désigner ce bâtiment.

Période(s) Principale : 18e siècle
Secondaire : limite 18e siècle 19e siècle

Ce bâtiment est isolé à environ 1,5 kilomètre au sud-ouest du village de La Palud, dans un environnement d'anciennes terrasses agricoles abandonnées et en friche.

Adossé à la pente, il comporte un étage de soubassement et un étage de comble.

L'étage de soubassement est séparé en trois parties : un vestibule, un logis saisonnier et une étable. L'unique accès depuis l'extérieur se fait par une porte piétonne ouverte dans le mur est, qui donne dans le vestibule éclairé par un jour en fente. De là, une porte piétonne donne accès à l'étable qui occupe toute la partie nord et qui est éclairée par deux jours en fente percés dans le mur oriental. Dans cette étable, une mangeoire sur banquette maçonnée était adossée au mur nord. Dans le vestibule, une seconde porte donne accès à la partie sud-ouest, qui est réservée à un logis saisonnier éclairé par une fenêtre. Dans ce logis, le sol est dallé en lauzes et les murs sont enduits. Un placard en alcôve occupe l'angle nord-est, avec cloison en pans de bois et mortier ; une cheminée était adossée au mur ouest. Une petite mezzanine de séchage est installée sous le rampant du toit, le sol est une chape en mortier sur plancher.

L'étage de comble est entièrement occupé par le fenil, il est accessible par une baie fenière ouverte dans le mur nord, et il est aéré par deux jours percés dans les murs est et ouest.

L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de moellons calcaires, les chaînes d'angles sont en gros moellons. Les élévations reçoivent un enduit rustique. Les encadrements des ouvertures sont façonnés au mortier, avec un linteau en bois.

La charpente est à pannes sur chevrons, et le toit à un pan est couvert en tuile creuse. L'avant-toit est constitué du débord des tuiles de couverture.

Murs calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
Toit tuile creuse
Étages étage de soubassement, étage de comble
Couvertures toit à un pan
Typologies 2.2 : entrepôt agricole multifonctionnel : polyvalent avec fenil
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • État de section du cadastre de la commune de La Palud, 1836. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, 3 P 259.

    Section D, dite de Bourbon.
Documents figurés
  • Cartes des frontières Est de la France, de Colmars à Marseille. / Dessin à l'encre sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778. Echelle 1/14000e. Cartothèque de l’Institut Géographique National, Saint-Mandé : CH 194 à 197.

    Feuille 195-33.
  • Plan cadastral de la commune de La Palud. / Dessin à l'encre sur papier par Gelinsky, géomètre du cadastre, 1835. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 105 Fi 144 1 à 105 Fi 144 14.

    Section D, feuille 4, parcelles 954 et 955, échelle d'origine 1/2500e.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï