Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Hôtel de Réauville, puis de La Tour-d'Aigues, puis de Caumont, actuellement conservatoire de musique

Ensemble (reliefs, cheminée, table d'applique) du décor d'architecture du cabinet de repos (premier étage)

Dossier IM13000454 réalisé en 2010

Fiche

Dénominations relief, cheminée, table
Parties constituantes non étudiées dessus-de-porte, trumeau de cheminée
Aire d'étude et canton Aix-en-Provence-Centre
Adresse Commune : Aix-en-Provence
Lieu-dit : Quartier Mazarin
Adresse : 3 rue Joseph-Cabassol
Emplacement dans l'édifice premier étage
cabinet de repos (pièce sud-est)

Marc-Antoine Contestable a été payé en 1742 pour la cheminée. Honoré Gastaud, qualifié de sculpteur en plâtre reçoit en 1742 un acompte pour la décoration des appartements du midi (trumeaux, dessus-de-porte...) et en 1743 le paiement de l'ouvrage. Esprit Routier, qualifié de sculpteur sur bois, a vraisemblablement réalisé la table d'applique car on ne trouve aucune autre mention dans les comptes. Cette table est le seul élément du mobilier d'origine qui subsiste.

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle , daté par source
Dates 1742, daté par source
Auteur(s) Auteur : Valisset Elzéar,
Elzéar Valisset

Doreur à Aix-en-Provence. 2e quart 18e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
doreur, attribution par source
Auteur : Gastaud Honoré,
Honoré Gastaud

Sculpteur sur plâtre. A participé à la décoration intérieure de l'hôtel de Réauville (hôtel de Caumont) à Aix-en-Provence de 1719 à 1745. Il collabore en 1722 à la réalisation des deux termes en plâtre du vestibule en compagnie d'Esprit Routier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
stucateur, attribution par source
Auteur : Contestable Marc-Antoine,
Marc-Antoine Contestable

Maître-marbrier tessinois, allié à la dynastie des Fossati, installé à Aix-en-Provence en 1735-1745. Il est l'auteur des cheminées et de la fontaine du vestibule à l'hôtel de Réauville (hôtel de Caumont).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marbrier, attribution par source
Auteur : Routier Esprit, dit(e) Routier le fils,
Esprit Routier , dit(e) Routier le fils (1701 - )

Sculpteur, auteur avec Honoré Gastaud des termes du vestibule de l'hôtel de Réauville (hôtel de Caumont) à Aix-en-Provence en 1722.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source

Le décor du cabinet de repos des appartements sud se compose de quatre cartouches au-dessus des miroirs, de la porte ouest et de la fausse porte symétrique à l'est. Le mur sud et les angles nord-ouest et nord-est sont rythmés de panneaux de gypserie sur toute leur hauteur. L'adoucissement du plafond est orné d'une frise de stucs dorés. La cheminée est en marbre veiné gris dit bardie avec des panneaux de marbre de Sicile rouge foncé veiné de blanc. Le manteau porte un médaillon en marbre noir encadré d'un cuir doré. La table d'applique, à quatre pieds, est en bois doré. Elle présente un riche décor sculpté constitué de divers éléments rapportés. Le plateau est en marbre blanc.

Catégories sculpture, gypserie, marbrerie
Matériaux stuc, modelé, décor dans la masse, moulé, décor rapporté, décor en haut relief, décor en bas relief, doré
marbre veiné, gris, poli, décor en relief, décor dans la masse, doré
marbre veiné, rouge, foncé, blanc
marbre, noir, décor
bois, en plusieurs éléments, doré à la feuille d'or, décor dans la masse, décor rapporté, décor en ronde bosse, décor en haut relief
Précision dimensions

h = 100 ; la = 120 ; pr = 50 : dimensions de la table d'applique ; dimensions des reliefs et de la cheminée non prises.

Iconographies ornement à forme végétale, arabesque, guirlande, fleur, oiseau, zoomorphe
godron, feuille, tête, homme, barbe, grimace
serpent, aile, ailes, tête, femme, canne, cannelure
entrelacs, putto, aile, ailes, en médaillon, singe, chapeau, balançoire
pot à feu, volute, oiseau, acanthe, cerf, couronne
lambrequin
Précision représentations

Les cartouches surmontant la porte et la fausse porte ont approximativement la forme d'un quadrilobe délimité par une moulure à cannelures surmontée de feuillage en forme de coquille. Au bas, on a un visage masculin barbu grimaçant (porte) ou imberbe et jovial (fausse porte). Sur le mur sud, le cartouche est trilobé et surmonté d'une volute feuillagée. Les écoinçons inférieurs sont occupés par deux oiseaux hybrides. L'encadrement du cartouche de la cheminée est chantourné et ajouré. Des serpents ailés s'y enroulent. Il est surmonté d'une tête féminine portant une collerette.

Les panneaux verticaux du mur sud ont un décor de rosettes et d'entrelacs. Les panneaux des angles nord-est et nord-ouest sont ornés d'entrelacs auxquels est suspendu un rameau fleuri (en haut), d'un putto ailé tenant une guirlande de fleurs dans un médaillon de volutes de feuillage (au centre) et d'un singe coiffé d'un chapeau pointu se balançant sur une liane ou assis, saluant avec son chapeau, dans un médaillon d'entrelacs et de feuillage (en bas).

L'adoucissement du plafond porte une frise continue où des rinceaux d'acanthe et des arabesques sont peuplés de pots à feu, d'oiseaux et de putti ailés tenant un rameau de vigne, de fleurs ou une fronde (?). On y rencontre aussi des visages inspirés de la comédie italienne : homme souriant portant un béret et une collerette, homme grimaçant coiffé d'un chapeau à plume, femmes coiffées de chapeaux à plume. Au-dessus de la cheminée, on retrouve le cerf qui figure dans les armes des Bruny de La Tour d'Aigues, dans un médaillon surmonté d'une couronne.

La table d'applique est, à part le plateau, entièrement constituée par son décor : enroulements, feuilles d'acanthe et lambrequins. Sur le devant, un motif de feuillage en forme de coquille souligné par une guirlande de fleurs est cantonné par deux oiseaux.

États conservations oeuvre restaurée
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre À signaler
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève