Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
hôtel de Thezan ou de Camaret actuellement sous-préfecture

ensemble : deux dessus-de-porte, trumeau de cheminée, quatre hauts-reliefs, frise

Dossier IM84001394 réalisé en 1988

Fiche

Le salon Fb au premier étage de l'hôtel est orné d'un décor sculpté en plâtre du premier quart du XIXe semble-t-il : les dessus-de-portes, le trumeau, la hotte de la cheminée et les parcloses d'angle et le plafond.

Les deux dessus-de-portes consistent en panneaux rectangulaires dont la mouluration rectiligne entoure un motif Louis XVI : vase fleuri entouré d'une guirlande de laurier.

La hotte est inscrite dans une travée de pilastres ornés d'une guirlande à la partie supérieure. Elle comprend au-dessus d'une glace au cadre doré, un dessus-de-hotte dominé par une couronne de laurier enrubannée et dans lequel se détache un mascaron féminin au centre de grêles enroulements néo-pompéiens.

Le trumeau est est exactement identique à la hotte. Les parcloses sont cintrées : des baguettes arrondies aux extrémités et ornées de bouquets enferment un motif central de losange avec fleur.

Au plafond, la mouluration est interrompue dans les angles par un motif d'enroulement avec branchages traversant les baguettes.

Si cet ensemble fait encore appel à des éléments de décor de la fin du XVIIIe siècle, notamment pour les dessus-de-portes, son style incite à le dater de l'Empire ou des premières années de la Restauration.

Dénominations dessus-de-porte, trumeau de cheminée, haut-relief, frise
Aire d'étude et canton Carpentras - Carpentras
Adresse Commune : Carpentras
Adresse : 62 rue de la Sous-Préfecture
Emplacement dans l'édifice salon du premier étage

Cet ensemble de gypseries qui par sa thématique s'inscrit parfaitement dans la ligne des décors Louis XV rencontrés à Carpentras (hôtels de Jocas et de Gaudemaris) pose cependant un problème de datation. En effet, s'il conserve la caractéristique première à Carpentras d'une sculpture en haut relief, la facture en est au contraire tout à fait inhabituelle : une certaine sécheresse d'exécution, un aspect trop bien fini et surtout des moulurations rectilignes à l'intérieur desquelles motifs d'entrelacs et compositions s'ordonnent avec la plus grande symétrie, tout cela rapproche du 19e siècle. Une étude en archives serait nécessaire pour trancher : travail d'un atelier de gypsiers du 18e siècle ou remise dans le premier quart du 19e siècle d'un type de décor antérieur ? Un décor de même veine se trouve à l'hôtel de Vento, édifice qui pose un problème de datation à la charnière des 18e et 19e siècles. (cf. IA84000671).

Période(s) Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Auteur(s) Auteur : auteur inconnu

Ensemble de décors de gypserie dans un salon du premier étage : décor en relief et en haut relief, peint en blanc. Ce décor concerne deux dessus-de-porte et la frise du plafond, traités en haut-relief. Le trumeau de cheminée et le trumeau de fenêtre en face : décor de bois doré sculpté en relief et en haut relief autour de miroirs. L'ensemble est complété par des parcloses d'angle courbes à décor de gypserie. Dimensions non prises.

Catégories gypserie
Matériaux plâtre, décor en relief, décor en haut relief, peint
bois, décor en relief, décor en haut relief, doré
verre, étamé
Précision représentations

Hauts-reliefs : trophées d'instruments de musique reliés par des draperies avec petits bouquets de fleurs des champs ; d'un côté une cornemuse, un alto, un hautbois, un violon, une clarinette, une flûte, une trompe et des partitions et de l'autre côté une mandoline et une trompette, un violon et son archet, une cornemuse, un hautbois et un triangle. Frise de la voussure : quatre gros cartouches d'angle représentant les quatre saisons : le printemps avec nid plein d'oisillons suspendu à des rubans et au-dessus un bouquet champêtre et un rateau, l'automme avec un panier plein de grappes de raisin, une faucille et des pommes de pin, l'été avec une gerbe de blé autour de laquelle s'enroule un serpent, une ombrelle et un fléau et l'hiver représentant les arts : masque de théâtre, tambourin, palette, clarinette, flambeau et partitions. Au-dessus de la cheminée, une salamandre dans des flammes et des trophées militaires de part et d'autre du cartouche ; au-dessus du mur, un couple d'oiseaux se becquetant, carquois, flèche et flambeau dans le cartouche et de part et d'autre des coeurs percés sous une couronne de roses et arc, flèche et flambeau. Les cartouches d'angle sont tous entourés de gerbes de palmes, de guirlandes de fleurs simples et d'un bouquet de feuilles de chênes. Enfin les deux trumeaux sont ornés autour des miroirs d'un encadrement : deux grandes volutes imitant des branches autour desquelles s'enroulent une guirlande de pampres ; au-dessus du miroir, dans un encadrement de volutes et de cuirs découpés, trophée suspendu à un ruban : branches de laurier, carquois, arc, flèche et flambeau pour l'un, carquois et caducée pour l'autre. trophée : instrument de musique (cornemuse, hautbois, clarinette, violon, flûte, instrument à archet, trompe, partition, triangle, mandoline, trompette, accessoire de musique), draperie, fleur, fruit, trophée : chasse (oiseau, cor, lièvre, flèche, carquois, guirlande), cartouche rocaille : les saisons (nid, fleur, rateau ; panier, grappe, faucille ; gerbe, serpent, ombrelle, fléau ; masque, tambourin, flûte, palette, partition, torche), palme, rose, rameau (chêne) ; cartouche rocaille : salamandre, trophée (arme) ; cartouche rocaille : couple (oiseau), torche, carquois, flèche, couronne (rose), coeur, guirlande (pampre, fleur), carquois, torche, arc, flèche, caducée

Statut de la propriété propriété publique
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Giraud Marie-Odile
Marie-Odile Giraud

Chargée d'études documentaires DRAC/CRMH. 1er quart 21e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Marciano Florence