Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Hôtel de Réauville, puis de La Tour-d'Aigues, puis de Caumont, actuellement conservatoire de musique

Ensemble de reliefs et cheminée (décor d'architecture) de la chambre sud du premier étage

Dossier IM13000453 réalisé en 2010

Fiche

Dénominations relief, cheminée
Parties constituantes non étudiées dessus-de-porte, trumeau de cheminée
Aire d'étude et canton Aix-en-Provence-Centre
Adresse Commune : Aix-en-Provence
Lieu-dit : Quartier Mazarin
Adresse : 3 rue Joseph-Cabassol
Emplacement dans l'édifice premier étage
chambre sud

Marc-Antoine Contestable a été payé en 1740 pour la cheminée. Honoré Gastaud, qualifié de sculpteur en plâtre reçoit en 1742 un acompte pour la décoration des appartements du midi (trumeaux, dessus-de-porte...) et en 1743 le paiement de l'ouvrage. Esprit Routier, qualifié de sculpteur sur bois, a réalisé les trumeaux.

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle , daté par source
Dates 1740, daté par source
1742, daté par source
Auteur(s) Auteur : Valisset Elzéar,
Elzéar Valisset

Doreur à Aix-en-Provence. 2e quart 18e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
doreur
Auteur : Gastaud Honoré,
Honoré Gastaud

Sculpteur sur plâtre. A participé à la décoration intérieure de l'hôtel de Réauville (hôtel de Caumont) à Aix-en-Provence de 1719 à 1745. Il collabore en 1722 à la réalisation des deux termes en plâtre du vestibule en compagnie d'Esprit Routier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
stucateur, attribution par source
Auteur : Contestable Marc-Antoine,
Marc-Antoine Contestable

Maître-marbrier tessinois, allié à la dynastie des Fossati, installé à Aix-en-Provence en 1735-1745. Il est l'auteur des cheminées et de la fontaine du vestibule à l'hôtel de Réauville (hôtel de Caumont).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marbrier, attribution par source
Auteur : Routier Esprit, dit(e) Routier le fils,
Esprit Routier , dit(e) Routier le fils (1701 - )

Sculpteur, auteur avec Honoré Gastaud des termes du vestibule de l'hôtel de Réauville (hôtel de Caumont) à Aix-en-Provence en 1722.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source

Le décor de la deuxième chambre de l'enfilade sud se compose de trois trumeaux aux miroirs surmontés de reliefs sculptés sur bois et dorés. Les trumeaux ouest et est sont cantonnés de deux panneaux de stuc doré. Les adoucissements du plafond sont sculptés de stucs dorés. La cheminée est en marbre lumachelle dit brocatelle d'Espagne.

Catégories sculpture, gypserie, marbrerie
Matériaux bois, décor rapporté, décor en haut relief, décor en bas relief, doré
stuc, modelé, décor dans la masse, moulé, décor rapporté, décor en haut relief, décor en bas relief, doré
marbre lumachelle, rouge, poli, décor en demi relief, décor dans la masse
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographies arabesque, canne, cannelure, coquille, guirlande, fleur, pot à feu, rinceau
homme, casque, en médaillon, à l'antique
femme, en médaillon
entrelacs
tête, femme, phytomorphe, volute, chien, cuir, carquois, flèche, homme, barbe, arc
cartouche, feuille d'eau, acanthe
astronomie, putto, aile, ailes, lézard, treillis, rosette
musique, lutrin, colonne
art de la sculpture
philosophie
femme, en buste, anthropomorphe
Précision représentations

Les trumeaux sont cantonnés de pilastres à arabesques portant au centre des médaillons avec des visages masculins ou féminins. Ils sont figurés à l'antique et tous différents. Les hommes sont casqués, les femmes coiffées d'un chignon. Les dessus de miroir présentent un décor de pot à feu dans un réseau de guirlandes de fleurs et d'arabesques.

Les panneaux de stuc encadrant les trumeaux sur les murs ouest et est sont surmontés d'un cuir asymétrique d'où pendent des guirlandes de fleurs et un trophée. Au pied du panneau, un visage féminin ou masculin barbu est entouré d'arabesques, de rinceaux et de draperies à têtes de chien. Ces motifs sont inspirés de décors théâtraux. Les quatre trophées sont différents : flèche et flambeau, flûte et hautbois, carquois et flèche, flèche et arc. Les portes sont surmontées de cartouches chantournés à l'encadrement de feuilles d'eau ajouré et orné d'agrafes de feuilles d'acanthes.

Sur les adoucissement du plafond, au centre de chaque mur, un buste de femme coiffée d'une aigrette, dans un médaillon ajouré, est présenté dans un décor d'arabesques, de guirlandes de fleurs et de deux figures à buste de femme et bas feuillagé. Dans les angles, un cartouche, délimité par une moulure à cannelures à décor de treillis à rosettes sur lequel est perché un lézard ailé, forme un cadre à des scènes illustrant certains arts. L'ensemble est surmonté d'un visage féminin et d'une draperie qui s'écarte pour laisser voir la scène : l'astronomie (nord-ouest), la musique (sud-est), la sculpture (sud-ouest) et la philosophie (nord-est). Ces scènes sont jouées par des putti dont seuls ceux figurant l'astronomie sont ailés.

États conservations oeuvre restaurée
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre À signaler
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève