Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fiche

Dénominations peinture monumentale
Parties constituantes non étudiées dessus-de-porte
Aire d'étude et canton Saint-Raphaël - Saint-Raphaël
Adresse Commune : Saint-Raphaël
Lieu-dit : Valescure
Adresse : 1632 avenue de Valescure
Emplacement dans l'édifice rez-de-chaussée : vestibule et premier repos de l'escalier
premier étage : couloir de distribution

Ensemble de peintures monumentales réalisé vers 1898. Le colonel et Mrs Call possédaient un appartement à Florence. Les dessus de portes ont peut-être été réalisés à partir de dessins rapportés d'Italie par Lætitia Call qui était une bonne dessinatrice. Les personnages féminins allégoriques se retrouvent dans plusieurs réalisations de Pierre Aublé : sa propre villa (IM83001990), où il signe d'autres décors peints et la Villa Janszen (IM83001854).

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Call Laetitia,
Laetitia Call , né(e) Trelawny (1847 - 1938)

Fille d'un écrivain anglais, Edward John Trelawny et épouse du Lieutenant Colonel Charles Frédéric Call qui avait fait construire sa villa à Valescure en 1898. Bonne dessinatrice, Lætitia Call est peut-être l'auteur d'une partie des décors intérieurs de sa villa.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, (?)

L'ensemble se compose de trois dessus-de-porte en trompe-l’œil, en grisaille dans le vestibule, d'un grand panneau sur le mur du premier repos de l'escalier et de sept dessus-de-porte dans le couloir de distribution du premier étage.

Catégories peinture murale
Matériaux enduit, support, peinture à la chaux, grisaille
Précision dimensions

h = 70 ; la = 70 : dimensions approximatives des dessus-de-porte du vestibule ; largeur approximative de ceux de l'étage = 185.

Iconographies soldat, à l'antique, combat singulier
femme, allégorie : sculpture
hybride fabuleux, centaure, putti, animal fabuleux
Précision représentations

Chaque dessus-de-porte du vestibule représente deux personnages combattant, vêtus à l'antique, dans un cadre mouluré en trompe l’œil. Le panneau de l'escalier figure une allégorie féminine de la sculpture. Dessus-de-portes de l'étage : hybrides fabuleux (faunes, chevaux marins, centaures etc.).

Précision état de conservation

D'autres panneaux peint du vestibule ou de la cage d'escalier ont disparu ou sont masqués par un faux plafond (vestibule).

Statut de la propriété propriété d'une association
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève