Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ensemble de maisons Richier-Blanc

Dossier IA13004526 inclus dans quartier de la Fontaine-des-Tuiles réalisé en 1998

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

  • maisons
    Marseille 16e arrondissement, L'Estaque

Seul exemple qui allie quasi simultanément construction de villégiature et construction locative. Cet ensemble fait partie de la même tranche de lotissement du boulevard Fenouil que les villas qui lui font face (Référence IA13000901 ; Référence IA1300902).

Parties constituantes non étudiées jardin, maison
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Grand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
Adresse Commune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : l' Estaque, quartier de la Fontaine-des-Tuiles
Adresse : 90 à 106 ou 108 boulevard Fenouil
Cadastre : 1819 Séon, ; 1978 Estaque, I 92 à 100, 279

Sur un fond acquis de Barthélemy et Clémentine Fenouil, un en bord de mer en 1896, et un autre à l'arrière en 1904, par la famille Richier camionneur, place Saint Michel, est construite la maison de villégiature, dite Villa Rose Claire, du nom de la fille du propriétaire. Le terrain mitoyen est acquis en 1904 par sa soeur et beau-frère, qui construisent des maisons de rapport. La villa face à la mer a été détruite et remplacée par une autre villa lors de la Reconstruction. Subsiste la série de trois maisons, dénommées "villa" sur un acte de vente de 1921. Le cahier de charges du lotissement prévoit le retrait sur rue, la clôture, façade, trottoir, eau du canal.

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle , daté par source
Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Auteur(s) Auteur :
Personnalité : Blanc Jean-Baptiste, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Richier Marius, commanditaire, attribution par source

L'ensemble est en retrait sur rue, clôturé par un mur-bahut surmonté de grille. Face à la mer, la villa ouvrait sa façade en pignon ordonnancée à trois travées sur le boulevard. La Villa Rose Claire comptait un étage sur cave, et ouvrait sa façade en pignon avec trois portes-fenêtres et trois fenêtres à l'étage sur un jardin avec diverses construction servant de salle de bain, de poulailler, de lavoir. Adossé à la villa, une série de logements d'un étage sur rez-de-chaussée : "3 villas d'un étage sur rez-de-chaussée" vendues par Blanc. Des dispositions conservées avec le passage sous édifice permettant d'aller à l'arrière des bâtiments.

Murs enduit
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Vente d'une parcelle à l'Estaque (Marseille) par Barthélèmy et Clémentine Fenouil à Richier, 1896. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 5426

    transcription hypothécaire n°19
  • Vente d'une villa à l'Estaque (Marseille) par les enfants Richier à Louis Mérat, 1909. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 6113

    transcription hypothécaire n°10
  • Vente par adjudication d'un immeuble à l'Estaque (Marseille) des consorts Blanc à Honoré Clément Fenouil, 1921. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 6212

    transcription hypothécaire n°2
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fuzibet Agnès - Gontier Claudie