Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Prieuré et église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

ensemble de l'autel secondaire de la sainte Famille : autel, devant d'autel, retable

Dossier IM04002462 réalisé en 2010

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • gradin d'autel
    • tabernacle
Dénominations autel, devant d'autel, retable
Appellations de la sainte Famille
Parties constituantes non étudiées gradin d'autel, tabernacle
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
Adresse Commune : Rougon
Lieu-dit : le Bourg
Emplacement dans l'édifice Bas-côté sud.

L'autel en pierre masqué à la fois par la maçonnerie récente et le devant d'autel, pourrait être un autel médiéval (15e siècle ?) : il semble très proche de celui (récemment dégagé lors d'une restauration) de la chapelle Saint-Christophe (Référence IM04002249). Le devant d'autel et le retable sont quant à eux caractéristiques de la production de la 2e moitié du 17e siècle ; il manque à cet ensemble le tableau d'autel dont l'emplacement est laissé vide, il pourrait s'agit du tableau où est figurée la sainte Famille accroché dans cette même église (IM04002456). La Sainte Famille du devant d'autel semble être une copie interprétée de la Sainte Famille de Rubens conservée au Palais Pitti à Florence.

Les deux gradins d'autel et le tabernacle ont été ajoutés au milieu du 19e siècle, entre juillet 1843 et avril 1844, date à laquelle un paroissien lègue une somme d'argent pour la "réparation de l'autel saint Joseph" ; ils sont en mauvais état. Le legs de ce paroissien est également utilisé pour "restaurer, peindre et dorer" le devant d'autel et les colonnes avec leur entablement.

Période(s) Principale : 15e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 17e siècle , (?)
Principale : milieu 19e siècle
Stade de création copie interprétée de peinture
Auteur(s) Auteur de la source figurée : Rubens Peter Paul,
Peter Paul Rubens (1577 - 1640)

Pierre Paul Rubens en français (Peter Paul en néerlandais), né le 28 juin 1577 à Siegen (Westphalie) et mort le 30 mai 1640 à Anvers, est un peintre baroque flamand.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, attribution par analyse stylistique

Ensemble composite comprenant un autel table en pierre, un devant d'autel en bois et un retable à colonnes en bois et gypserie. L'autel table en pierre calcaire est masqué par une maçonnerie sur laquelle est fixée le devant d'autel en bois de manière à former un autel tombeau. L'autel est surmonté d'un retable à colonnes, en bois également, supportant un entablement de gypserie. Le devant d'autel est un assemblage de deux panneaux horizontaux, pris dans un cadre, avec décor dans la masse en demi-relief, peint polychrome et doré. Cet autel fait pendant à l'autre autel secondaire (bas-côté nord, référence IM04002463), constitué de la même manière.

Catégories sculpture
Structures élévation, droit plan, rectangulaire
Matériaux pierre, taille directe
bois, décor en relief, décor en demi-relief, peint, polychrome, doré
plâtre, décor en relief
Précision dimensions

Dimensions de l'ensemble : h = 375 ; la = 282. Dimensions du devant d'autel : h = 95 ; la = 151 ; pr = 6.

Iconographies sainte Famille, médaillon
vigne
pampre
chapiteau corinthien
ornementation, à couronne de laurier, à feuille d'acanthe, à rinceau, à rosette, à oves, à denticule, à modillon, à rai de coeur
Précision représentations

Sur le devant d'autel, dans une couronne de laurier formant médaillon, la sainte Famille est représentée debout, Jésus au centre tenant la main de Marie à sa droite et de Joseph à sa gauche ; ce médaillon est pris dans des rinceaux de feuilles d'acanthe à enroulement, le cadre rectangulaire est également constitué de feuilles d'acanthe. Le retable est constitué de deux colonnes torses ornées de rinceaux de vigne avec pampres dont les chapiteaux corinthiens soutiennent un entablement à plusieurs registres d'ornementation superposés : rosette, denticules, oves et dards, modillons et enfin rais de coeur.

États conservations mauvais état
Précision état de conservation

Trous d'envol nombreux sur le devant d'autel et les colonnes. Les gypseries présentent des lacunes (notamment des modillons sont tombés), sans doute en raison de l'humidité.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections inscrit au titre objet, 1993/01/08

Références documentaires

Documents d'archives
  • Extraits du registre des délibérations du Conseil de fabrique de la paroisse de Rougon. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : E DEP 171 1P1

    16 juillet 1843 : "[...] Monsieur Ricard Joseph propriétaire et domicilié dans cette paroisse de Rougon a donné et légué à la fabrique de la susdite église par testament reçu le dix juillet 1837 par Monsieur Féraud notaire à Castellane, la somme de neuf cents francs savoir : trois cents francs pour être employés à l'achat d'une statue de saint Joseph et l'excédent des trois cents francs pour être employés en réparation de l'autel de saint Joseph [...]". 13 avril 1844 : Le conseil de fabrique procède à "la révision de l'inventaire général du mobilier de l'église". Une liste est dressée à partir du premier recteur (donc sans doute en 1803) et complétée par les achats successifs des différents recteurs. "M Chaillan étant recteur", grâce au legs de trois cents francs de M Joseph Accard, le devant d'autel de l'autel dit alors de saint Joseph est "restauré peint doré" tout comme "les deux colonnes et leur entablement", et un tabernacle et des gradins ont été achetés.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Masson-Lautier Maïna